Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 17:06
Une preuve de la violence aveugle à Bangui
Une preuve de la violence aveugle à Bangui
Une preuve de la violence aveugle à Bangui
Une preuve de la violence aveugle à Bangui
Une preuve de la violence aveugle à Bangui
Une preuve de la violence aveugle à Bangui

 

 

On ne dénoncera et condamnera jamais assez les tueries aveugles et l’opération terre brûlée auxquelles se livrent systématiquement en guise de représailles, les extrémistes musulmans retranchés au Km 5 et qui prennent chaque fois prétexte sur des cas malheureux où  des musulmans sont lynchés par  des personnes assimilées aux anti-balakas. C’était déjà le cas les 26, 27, 28 et 29 septembre derniers, où on a dénombré officiellement 61 morts et 300 blessés sans compter plusieurs maisons incendiées faisant d’innombrables sans abris dans les quartiers Yakité, Sara, Castors, Bazanga et autres. Depuis une semaine, ce sont les quartiers des 3ème et 6ème arrondissements à savoir, Kina, Fatima, Nzangoyen, Pétévo, Cattin, Bimbo, pour ne citer que ceux-là, qui font les frais de cette barbarie. On ne compte plus les innocents égorgés ou tués par balles, les maisons incendiées obligeant les habitants de ces quartiers populaires à retourner encore se réfugier dans les sites de déplacés dits « Ledger ».

 

Parmi ces victimes, la rédaction publie ci-dessous quelques photos de ce qui reste au quartier Cattin de la maison familiale de M.  de Jules Marc Laguerema Yadinguin, Inspecteur principal des impôts de classe exceptionnelle (retraité) - consultant en fiscalité - plusieurs fois Directeur général des impôts et des domaines,  Directeur général du BARC,  Inspecteur central des finances,  Chargé de mission au cabinet du ministre des finances, Président du conseil d'administration de L'U.B.A.C,  président du conseil d'administration de L'ONI. Cela se passe de commentaires !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com