Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 12:41

 

 

 

Cameroun : une quinzaine de voyageurs enlevés près de la frontière centrafricaine

 

20/03/15 (AFP)

 

Une quinzaine de voyageurs camerounais ont été enlevés dans le nord-est du Cameroun, près de la frontière centrafricaine, lors d'une attaque attribuée au groupe armé du chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

 

"Seize personnes ont été enlevées" dans la nuit de jeudi à vendredi dans le village de Gbabio, à une dizaine de kilomètres de Garoua-Boulaï, a déclaré à l'AFP une source sécuritaire camerounaise ayant requis l'anonymat.

 

"Nous soupçonnons la rébellion de Miskine d'avoir organisé la prise d'otages", a ajouté cette source.

Les otages "ont été kidnappés à 23 heures (22H00 GMT) alors qu'ils rentraient de Bertoua", capitale de la région de l'Est, a-t-elle précisé.

 

Les otages "sont tous des habitants de Lagdo", une ville de la région camerounaise du Nord. "Deux chefs traditionnels et le maire de Lagdo" font partie des otages, selon la même source.

 

"Les preneurs d'otages ont ouvert le feu avant de partir avec les occupants d'un car de transport", a rapporté une autre source proche des services de sécurité, évoquant le même incident.

 

Abdoulaye Miskine est un ancien allié de la rébellion de la Séléka, coalition rebelle à dominante musulmane qui a été au pouvoir à Bangui de mars à décembre 2013. Il avait été arrêté l'année dernière à la frontière entre le Cameroun et la Centrafrique, et détenu au Cameroun durant plusieurs mois.

 

Les hommes de Miskine, réclamant sa libération, avaient enlevé en octobre 2014 un prêtre polonais dans l'ouest de la Centrafrique - frontalier de la région camerounaise du Nord - finalement libéré après 44 jours de détention.

 

Le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine avait lui aussi été libéré de sa prison camerounaise moins de 48 heures après la libération du prêtre et transféré au Congo.

 

Lorsque la Centrafrique a plongé dans le chaos en 2013-2014, ravagée par de sanglants affrontement inter-communautaires, les attaques et enlèvements attribués aux groupes armés centrafricains se sont multipliés dans la région frontalière de l'est du Cameroun. Un calme relatif était revenu depuis plusieurs mois.

 

 

Cameroun : Le Maire de Lagdo enlevé, des rebelles centrafricains soupçonnés

 

 Seize personnes dont le maire de Lagdo (Nord), Mama Abakai, ont été enlevées par des inconnus lourdement armés dans la nuit de jeudi à vendredi dans la zone de Garoua-Boulai (Est) alors qu’elles étaient à bord d’un autobus, a appris APA de sources concordantes.

 

Une embuscade a été tendue ‘’ par des hommes au français approximatif, qui ont ensuite laissé partir le chauffeur et son convoyeur avant de fondre dans le noir avec leurs otages ‘’ aux victimes du rapt qui revenaient d’un deuil.

 

Jusqu’à la mi-journée du vendredi, aucune nouvelle des captifs, encore moins des revendications, n’avaient été enregistrées. Joint au téléphone une autorité préfectorale de l’Est du Cameroun, livrant ses impressions à APA,  indique n’être pas étonnée « qu’il s’agisse d’un acte perpétré par l’une des nombreuses rébellions centrafricaines qui écument la frontière est du Cameroun».

 

Selon l’APA, la dernière affaire d’otages entre ce pays et la Centrafrique remonte au 26 octobre dernier, date à laquelle 16 personnes, dont un missionnaire polonais, enlevés deux mois plus tôt de part et d’autre de la frontière, furent libérés et acheminés à Yaoundé.

 

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU (Burkina H 24)

Le FDPC de MISKINE dément avoir pris des otages camerounais
Le FDPC de MISKINE dément avoir pris des otages camerounais
Le FDPC de MISKINE dément avoir pris des otages camerounais
Le FDPC de MISKINE dément avoir pris des otages camerounais

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com