Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 11:11

 

 

 

http://club.bruxelles2.eu   24 fév 2015 EUFOR RCA, Parlement européen

 

(BRUXELLES2) Au moment où la force européenne EUFOR RCA est « sur le point de passer le relais à l’ONU, il est important de s’assurer que l’engagement de l’UE ne faiblisse pas » a indiqué aujourd’hui Anna Fotyga, la présidence de la sous-commission Défense, au retour d’une visite parlementaire sur le terrain, en Centrafrique, notamment auprès des forces européennes de EUFOR RCA. « Le secteur de la sécurité de ce pays doit être renforcé pour être en mesure de faire face aux défis actuels. L’Europe doit être là pour aider (la RCA). Nous attendons avec impatience le prochain déploiement de la mission consultative de l’UE (EUMAM) qui devrait être accéléré ».

 

La réussite de EUFOR saluée

 

« Nous avons pu voir de première main à quel point l’opération EUFOR RCA a fait la différence à un moment crucial » a-t-elle souligné, s’exprimant au nom des 4 eurodéputés présents à Bangui (*) ces derniers jours. Cette expérience « réussie d’une « opération de transition » de l’UE à l’appui de l’ONU, est « un modèle » qui devrait être « davantage exploité ». « Nos discussions, avec les acteurs locaux et internationaux semblables, ont clairement montré l’importance du rôle que pourra avoir EUMAM dans la période à venir. »

 

Réconciliation mais justice

 

A l’avenir, la définition d’un programme global de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR) sera « crucial » insistent les députés. « Dans le même temps », ils reconnaissent aussi combien est « important que les responsables de graves violations des droits humains soient tenus responsables de leurs actes ». « Malgré les progrès réalisés dans le pays, la situation reste fragile ». La « grande majorité de la population de ce pays rejette la violence », et l’Union européenne doit être prête avec les autorités de transition et la mission de l’ONU à avoir « une approche ferme envers ceux qui veulent porter atteinte à une transition pacifique et la réconciliation ».

 

(*) La délégation était composée de quatre députés: Anna Fotyga, présidente de la sous-commission Défense (ECR, Pologne), Arnaud Danjean (UMP/PPE, France), Gilles Pargneaux (PS/S&D, France) et Bodil Ceballos (Verts, Suède).

Le soutien européen en Centrafrique ne doit pas faillir (Anna Fotyga)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com