Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 02:20

 

 

 

 

 

         Les Faits

 

 

                   1

 

Le colonialisme a encore gagné avec cette

crise qui divise le Peuple Centrafricain.

 

                   2

 

Il souffre a souffert pour rien

s’il n’a pas obtenu Justice contre

les crimes graves contre l’Humanité.

 

il souffre pour rien à cause des

arrangements hypocrites en dehors

de lui le Peuple n’a pas été déclaré

vainqueur contre la Séléka.

 

                   3

 

Au contraire le Peuple souffre entassé

loin de ses terres de ses villages par milliers

les troupeaux d’animaux assemblés

n’ont plus que le droit de manger

des mendicités.

 

                   4

 

La distribution des postes des gouvernements

après la conférence de Brazzaville ne tente

pas de solutionner la crise par cette

fuite en avant depuis l’indépendance

les nègres blancs fainéants des gouver-

nements s’ensevelissent.

 

                   5

 

Le Peuple perd par cette vacuité de son

pouvoir l’existence de ces gouvernements

coupé-décalé le Peuple le sait bien

c’est la justification de la poursuite

des pillages coloniaux.

                  

                   6

 

Les médias colonialistes crachent sur

les FACA et les Anti-Balaka, essentiel-

lement cette Résistance centrafricaine

aurait chassé tous les Séléka de son

Territoire national. Le colonialisme

attendait notre défaite. Notre victoire

l’a obligé à intervenir pour garder

sa part.

Aussi les FACA et les Anti-Balaka sont

elles écartées de l’ossature de l’État Cen-

trafricain qui reste à bâtir.

 

                   7

 

Le Colonialisme a encore gagné après

Brazzaville la Resistance Anti-Balaka

désarme officiellement. Après avoir combattu

 pour rien. Pour la Paix française. Et

du Conseil de Sécurité de l’ONU.

 

                   8

 

Le Colonialisme accélère le temps

de la globalisation une chose fausse

sans préavis l’agence gouvernementale

chinua espionne nos terres nos forêts

nos pétroles c’est là votre ministère

des affaires étrangères !

 

                  9

 

Les satellites européens et des États-Unis

ou de l’Indonésie leur disent : creusez

là saletez là rasez là souillez là

Chinois portez-vous au Soudan

à l’est des bonnes terres de la Centrafrique

                  

10

 

Ce Colonialisme gagne partout

dans l’Afrique devenue une viande à mouches

parce que le colonialisme n’a pas de cœur

il ne guérit pas la maladie

de la pauvreté nombreuse chez eux

la maladie de la civilisation multiplie

les estomacs de chacun

c'est-à-dire à part l’emploi pour manger

chacun n’a rien, il ne croit en rien.

 

                   11

 

Ce colonialisme de guerre totale à l’Afrique !

pour les nouveaux esclavagistes

l’argent volé à leurs pauvres gens

machines à travailler cet argent

du revers de la main écarte

un milliard d’Africains

recyclés d’espoir.

 

                   12

 

Ce colonialisme chinois sans air

à Pékin peut-il respirer libre comme

l’africain ? les banquesters ont chié dans l’air

il vise cette terre énorme de Krebéjé

pour respirer et polluer et mépriser

les africains, il leur vendra la farine

de manioc de leur terre

pour cela, le laquais nègre blanc

s’achète avec une odeur de soupe au canard

laqué pour souiller le BALI l’Oubangui

d’engrais demeure des poisons

pour rencontrer au Kongo au Zambi

un chinois à chaque pas cruel

il vous lance je suis congolais moi

aussi.

 

Je prends tout j’espionne tout

avec lonovo made in China

je suis plus d’un million

en cachette illégal

je dis : qu’attendez-vous  Africains

moi chinois ! foutez-nous

à la porte du Paradis Afrique

bientôt nous serons trop nombreux

nous aurons tout mangé debout

avec des débris de caca

des bateaux debout les océans

 

                   13

 

Les nègres blancs chiens dressés du

colonialisme les ordinateurs du Parti

du Travail ou Parti Socialiste ne sont

pas idiots en apparence, ils prélèvent leur

pourcent à odeur de soupe de la main

d’œuvre asiatique d’où l’inondation

de l’Afrique des ventres des combinaisons

par exemple : la crise centrafricaine dimi-

nue un peu d’intensité l’ambassadeur

de Chine à Bangui offre innocemment

des ordinateurs à la mairie de Bangui l’air

de rien nos ingénieurs sont de retour

dit-il leurs docteurs payants gagnant

gagnant. La Terre de Chine a pourtant

besoin de cette fameuse masse d’ar-

gent esclave moderne : Il produit

de l’argent, il ne lui reste que le travail

qui pollue la Terre entière.

 

                   14

 

Ce colonialisme de l’Esprit assiègé par son

outil aigu de plus en plus perçant porte

sa guerre mondiale sur l’Afrique considérée

comme étant une viande à mouches.

Les nègres blancs gouvernements qui

s’effondrent depuis l’indépendance

sont réellement des idiots dans

les mains des capitalistes qui s’af-

frontent dans cette III ième guerre mon-

diale contre le Peuple Africain.

 

                   15

 

Les capitalistes sans capital volé aux

Indiens aux Peuples noirs jaunes sont com-

me des maladies de la gorge gustative.

Dès que nos armes défendent le maïs

millet et les jachères Centrafricains ils dis-

paraissent. Dès la mollesse du Peuple

les milliards volés négriers sont là pour

arracher l’avenir de la Terre africaine

contre Argent.

 

                   16

 

Hon ! des coyboys bottés

des chapeaux ! l’esclave

noir t’a rapporté l’argent

volé ! tu le déverses ici

en Centrafrique. Encore

l’oiseau chante ici

eau des sources salie la guerre

 

                   17

 

Noirs de la Terre

Ils sont déjà un milliard

de dévoreurs sur la pointe des pieds

par millions ils arrivent de nuit

le jour les dévoile les nuisances

les dents cachées dans leur ventre

souriant toujours en guerre

contre nous. A la dévorer

Noirs de la Terre Afrique

Afro-américains tous

venez l’illuminer balayer

la poussière mondiale

 

 

                   le 12 septembre 2014

 

                   BAMBOTÉ MAKOMBO

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com