Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 02:17

 

 

 

 

 

Suite aux opérations de désarmement au quartier Boy-Rabe opérées par la Police militaire de la seleka et les incidents du 7e arrondissement qui se sont produits vendredi, samedi et dimanche dans la matinée, le ministre d'Etat chargé des Eaux et Forêts, M. Moussa Daffhane est intervenu à Radio Centrafrique pour apporter quelques explications. Ci-dessous son intervention transcrit du Sango.

 

Au nom du président de la République, 


Au nom du Premier ministre, chef du gouvernement, au nom de tout le gouvernement,

 
Je viens lancer un appel à tous mes frères centrafricains hommes et femmes de Bangui 
Qu’est ce qui s’est réellement passé depuis ces derniers jours dans la ville de Bangui ?

 
Tout d’abord, le 24 mars, lorsque la Seleka marchait sur Bangui, on n’avait pas encore pris totalement la ville de Bangui, ni la présidence, ni la Radio, lorsque la Seleka s’affairait pour sécuriser la présidence, déjà dans les quartiers, les pillages avaient commencé. On avait déjà reçu les informations selon lesquelles avant que la seleka ne mène son offensive sur Bangui, Bozize avait auparavant distribué des armes et du matériel militaire aux jeunes civils qui étaient ses partisans. Ce sont les partisans de Bozize qui continuent aujourd’hui de faire des pillages, braquages et tout le désordre dans les quartiers. C’est ce qui s’est également passé ces deux derniers jours dans les quartiers de Boy-Rabe et de Ouango. 


Le gouvernement vous demande, centrafricaines, centrafricains, de garder votre calme, de rester tranquille. La Seleka ne vous veut aucun mal. On vous demande seulement de dénoncer les fauteurs de trouble qui seront traduits devant la justice, de dénoncer les caches d’armes. 

Actuellement dans toute la ville de Bangui, il ya trop d’armes de guerre qui circulent. Surtout au bord du fleuve, nos frontières, dans les quartiers avoisinants les collines. Nous avons toutes les informations, les chefs des quartiers sont au courant, la population est aussi au courant. 

Je demande tout simplement la collaboration entre la population et nous afin de ramener la paix définitivement. 


Bozize là où il est allé, avec ses partisans qui l’ont accompagné, ils excitent les gens à la révolte, à l’insurrection, alors que vous savez tous que la seleka avait accepté de participer aux discussions et de signer les accords de Libreville afin de ramener la paix en Centrafrique et de maintenir Bozize au pouvoir mais c’est Bozize lui-même qui a violé les accords de Libreville. C’est ce qui lui a fait perdre son pouvoir. Aujourd’hui, Bozize et ses partisans veulent réveiller les démons de la violence et de la guerre entre les centrafricains. Ils sont très méchants. 

Restez calmes, ramenez les enfants dans vos foyers, personne ne vous fera du mal. 
D’ici peu, le président de la République fera une déclaration 


Je vous remercie 

 

Source : bêafrika Sango14/04/2013

Troubles de Bangui : le ministre d’Etat Moussa Daffhane accuse François Bozize et ses partisans

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com