Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 23:37

 

 

 

 

vendredi 7 juin 2013 17:04

 

Une lueur d’espoir  renaît dans certaines préfectures de la République Centrafricaine. Ceci, plus de deux mois après la dernière crise militaro- politique qui a secoué et qui continue de secouer le pays.

 

A titre d’exemple, les populations des préfectures de la Haute-Kotto et de la Vakaga, ont reçu ce 6 juin un don en médicaments offert par l’organisation Médecins Sans Frontières France (MSF). Un don qui vient à point nommé garnir les formations sanitaires et soulager ainsi les autochtones desdites préfectures.

 

Selon le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la Haute Kotto, « lors des récents événements politico-militaires, les populations n’ont pas accès aux services de santé de base. C’est dans le but de garantir une prise en charge médicale gratuite que  MSF à volé au secours de ces formations sanitaires de la région. Ils ont mis à la disposition des hôpitaux et postes de santé, un don en médicaments essentiels et matériels pour des soins d’urgence ».

 

Du coté de Bangassou dans la préfecture de Mbomou, les nouvelles autorités de la localité ont convoqué cette semaine, une réunion avec toutes les couches sociales. A cet effet, un comité de gestion de crise a été mis en place. 

 

Selon le commandant de la zone Mbomou et Haut –Mbomou, le colonel  Ousman Abdallah, « ce comité est mis en place dans la ville pour palier la situation actuelle des services étatiques. Tous les biens de l’Etat doivent être restitués, la ville doit être nettoyée pour permettre la reprise des activités».

 

Cependant à Mobaye, certaines populations civiles réfugiées en  République Démocratique du Congo ont commencé à regagner la ville.

 

« Les raisons de ce retour au bercail sont entre autres les conditions de vie difficiles dans ce pays voisin, la question de délocalisation des réfugiés  par le ministre de l’intérieur congolais, la montée des eaux » a expliqué le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la région.

 

La crise militaro-politique, débutée le 10 décembre 2012, a affecté toutes les 16 préfectures de la République centrafricaine ainsi que la capitale Bangui.

 

Source : http://www.radiondekeluka.org/securite/item/15735-rca-retour-progressif-%C3%A0-la-normale.html

 

RCA : retour progressif à la normale

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com