Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 22:38

 

 

 

 

 

Me Lin BANOUKEPA votre virage à 99,99 degrés  tellement pathétique que ça ne mérite pas de commentaire.

 

Malgré tout, je vais faire un effort pour commenter vos bêtises. Monsieur BOZIZE, avais aussi conquis le pouvoir de la présidence de l’époque de Monsieur PATASSE par la violence des armes, avec les mêmes mercenaires, aujourd’hui rassemblés au sein de la coalition rebelle Séléka, qui d’ailleurs terrorisent, tuent, violent, volent et bafouent les principes élémentaires des libertés et droits de l’ensemble des Centrafricains qu’ils considèrent comme de véritables bêtes de somme. Exactement les actes posés par  des libérateurs de Monsieur BOZIZE, en plus accentué.

 

Je peux attribuer  les mêmes termes, effets à Monsieur BOZIZE, Me Lin BANOUKEPA il faut rester cohérent, vous aviez combattu ce l’askar ignoble, incompétent dénommé Monsieur BOZIZE.

 

Les résultats des souffrances des Centrafricains(es) sont exactement la somme de la posture adopté par l’Autiste Monsieur BOZIZE, souvenez-vous Libreville 1 DPI & Libreville 2, malgré tout les efforts mises en place, pour épargner les souffrances des peuples Centrafricains, Vous les adeptes de ce Monsieur, vous devriez l’aide à faire une autocritique et un Bilan de sont passage sur la tête de l’Etat Centrafricain, au lieu d’enfumer les Centrafricains(es) avec vos bêtises supposés politiques « Communiqué de presse incohérent »

 

Une fois encore de plus, je suis d’accord que ce n’est pas normal que le peuple Centrafricain, se réveille le matin en se demandant quand viendra son tour et où passerait-il la nuit, à la morgue ou au cimetière, tant, de graves violations des droits humains et des exécutions sommaires se banalisent. Cette tragique situation se déroule au vu et au su de la communauté internationale pourtant représentée dans le pays qui ne semble guère pressée pour secourir le peuple centrafricain en détresse.

 

Ps) Il faut ajouter sur  l’actif de Monsieur BOZIZE, ça nous pouvons en parler, la disparition de Monsieur MASSI, et les autres. Les arrestations arbitraires de personnalités politiques, comme Monsieur Jean-Jacques DEMAFOUTH, privation de liberté avec les députés son qu’on enlève leurs humanités, violation de la constitution, confusion du genre de l’autorité de l’Etat avec ces acolytes et progénitures ?!

 

Qu’est ce que vous on dit ?

 

Ps) Quant on dit ça, on dit rien si vos êtes pas cohérent dans vos postures.

 

Trop facile ce type d’analogie Me Lin BANOUKEPA, les efforts qui se mettent en place, non seulement pour arrêter les aphtes du passé et aussi le présent, vous vouliez remettre une couche supplémentaire sur les souffrances des Centrafricains, avec votre soit disant Front pour le Retour à l’Ordre constitutionnel en Centrafrique (FROCCA). On sachant que le monsieur nuisible BOZIZE fait des tractations pour recruter les mercenaires, pour continuer son œuvre de d’épaissage des Centrafricains valeureux intègres.

 

Ps) Une plaidoirie doublée de maladresse, et manque de solidarités pour les souffrances des peuples Centrafricains. Monsieur BOZIZE & les SELEKA’s et ces multiples alliés doivent rendent comptes aux peuples Centrafricains(es).

 

Oui, les Centrafricains(es) doivent avoir, cet esprit qui avait guidé leurs aïeux à rejeter l’oppression, est le creuset de l’espérance des patriotes qui refusent de capituler face à l’ignominie et à la barbarie des criminels de la Séléka. Notre peuple doit tirer toutes les leçons du passé et aussi le présent de faire un bon choix lors de la prochaine échéance électorale.

 

Nous avons tous eux les limites des uns et des autres, c’est maintenant qu’il faut établir l’ordre des priorités pour notre cher Pays, qu’il faut, plus que jamais d’éviter de remettre les vielles habitudes que de voir les intérêts égoïstes. Notre pays est plus bas nous devrons tous avoir à l’esprit que l’intérêt générale.

 

Aubin-Roger KOMOTO

Lyon, le 6-08-2013

Quel type d’homme politique voulions-nous pour notre Pays ? Le Virage pathétique de Me Lin BANOUKEPA par Aubin-Roger Komoto

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com