Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 23:48

 

 

 

 

 

Bangui, 5 Août, (ACAP) – Le 1er vice-président de la Fédération Centrafricaine de Basket Baall (FCBB) Paul Vincent Marboua a sommé le gouvernement centrafricain à prendre ses responsabilités en décaissant le montant de 217 millions FCFA correspondant à la caution de la partie nationale et aux viatiques des athlètes pour être en règle vis-à-vis de l’Afrobasket 2013, avant le 7 août prochain, lors d’un point de presse, dimanche 4 août 2013, à Bangui.

 

L’objectif de cette conférence de presse est de mettre la pression sur le gouvernement afin qu’il mette l’équipe nationale de Basketball dans les normes requises quant à sa participation à l’AfroBasket 2013 d’Abidjan avant le mercredi 7 août prochain, 


Pour mettre à exécution sa menace, Paul Vincent Marboua a déclaré que « le bureau fédéral  va prendre  ses responsabilités en adressant officiellement une missive à la Fédération Internationale Basket Ball Amateur  Afrique (FIBA Afrique) de ce que la République Centrafricaine se retire de la phase finale du championnat d’Afrique des Nations  2013 ». 

  
Les conséquences d’un tel retrait pour la République Centrafricaine sont incommensurables, a fait savoir le  premier vice-président de la Fédération Centrafricaine de Basket Ball. La République Centrafricaine pourrait être suspendue des prochaines compétitions zonale, continentale et mondiale pour une durée de 4 ans, a renchéri Paul Vincent Marboua 

  
Il y aura également les amendes auxquelles le pays doit faire face et qui dépasseraient les charges actuelles, à savoir : 32 millions de francs CFA, pour la mise aux verts des poulains centrafricains et 217 millions de francs CFA représentant la caution de la participation centrafricaine à l’Afrobasket 2013 et l’intéressement des joueurs. 

  
Il est à noter que les Basketteurs centrafricains en stage bloqué  dans un centre à Grenoble en France se sont illustrés lors des rencontres amicales  avec les « Aigles » du Mali et les « Etalons » du Burkina Faso. Seulement devant le manque des financements attendu du gouvernement, quelques athlètes ont commencé à faire défection

 

 

 

NDLR : Il est franchement navrant que certains compatriotes feignent d’ignorer la dramatique situation que traverse notre pays à l’heure actuelle sur le plan financier. C’est peu de dire que les conditions ne sont nullement réunies pour la participation optimale de la RCA à des compétitions sportives au niveau africain et international. Il ne sert donc à rien de se cacher derrière son petit en continuant de faire croire que notre pays pourrait en ce moment prendre part le plus normalement du monde à des compétitions sportives qui demandent beaucoup d’argent dont ne dispose pas notre trésor national dont les caisses sont désespérément vides et sans doute pour encore longtemps. Les menaces que profèrent sans cesse les dirigeants sportifs et les athlètes centrafricains qui ne rêvent que de sortie ne servent à rien. Ils doivent tous se rendre à l’évidence que leur pays n’a pas actuellement les moyens de relever les défis sportifs à l’extérieur au lieu de continuer à déployer des pressions inutiles sur tel ou tel responsables du trésor.

 

Le cas en ce moment des basketteurs est un scandale. C’était un secret de polichinelle que certains joueurs de Bangui qu’on a retenus pour le stage préparatoire de Grenoble avaient ouvertement fait part de leur intention de se fondre dans la nature une fois arrivés en France. C’est le cas de ce Philippe Djadda et du second fuyard, un délinquant qui a été expulsé des USA pour des faits graves. On a quand tout mis en œuvre pour faire partir ces jeunes gens en France et patatras, ce qui devrait arriver s’est produit. C’est une honte nationale. Devant ces scandales, il est temps que le gouvernement prenne courageusement la décision de suspendre jusqu’à nouvel ordre, la participation de notre pays aux compétitions sportives internationales en attendant qu’il soit en mesure de supporter les charges financières inhérentes à une meilleure participation de nos équipes nationales dont les résultats au demeurant toujours désastreux ne peuvent être que le reflet de nos moyens financiers insuffisants. Faut-il faire un dessin pour que les responsables sportifs et les jeunes sportifs centrafricains le comprennent ? On apprend qu'un troisème basketteur vient de faire encore défection en France...  

Paul Vincent Marboua somme le gouvernement à décaisser 217 millions FCFA pour la participation des basketteurs centrafricains à l’Afrobasket 2013

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com