Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 16:16

 

 


Bangui - AFP / 11 octobre 2015 16h30 - Une opération militaire des forces internationales en Centrafrique contre des positions rebelles des ex-Séléka a pris fin dimanche dans la région de Sibut, à environ 180 kilomètres au nord de Bangui, a déclaré à l'AFP une source militaire.

La situation est désormais sous le contrôle des forces internationales qui mènent des opérations de ratissage après avoir mis en fuite les ex-Séléka, a affirmé la source militaire.

Plus tôt dans la journée, cette source avait affirmé que des échanges de tirs nourris opposaient depuis samedi les forces internationales à des ex-Séléka.

L'opération menée par les soldats français de l'opération Sangaris et les forces de l'ONU (Minusca) visait, selon cette source, à contraindre les ex-Séléka à regagner leur position vers Kaga Bandoro, environ 200 km plus au nord. 

Une faction des ex-Séléka a quitté Kaga Bandoro le mois dernier, après y avoir été stationnée pendant des mois, affirmant vouloir descendre à Bangui, et s'était rapprochée de Sibut, de même source.

Dimanche, le porte-parole de l'armée française, le colonel Gilles Jaron, a pour sa part évoqué un accrochage dans lequel la force Sangaris est intervenue samedi. 

Hier (samedi) nous avons reçu de la Minusca une demande de soutien sur l'axe Sibut/Grimari (100 km à l'Ouest) où des groupes armés, probablement de la mouvance ex-Séleka, tentaient d'avancer vers Sibut, a-t-il déclaré lors d'un point presse à Paris.

Nous avons dépêché un hélicoptère Tigre, qui a riposté à des tirs d'armes légères d'un des groupes armés. Depuis, la Minusca ne nous a pas demandé d'appui supplémentaire, a-t-il ajouté, sans toutefois donner le bilan de ces échanges de tirs.

Plusieurs habitants joints à Sibut dimanche avaient confirmé avoir entendu des tirs nourris dans les environs de la localité et un déploiement inhabituel de forces internationales dans la région.

On ne peut pas parler d'affrontement à Sibut pour l'instant. Tout se passe en dehors de la ville et on entend les tirs un peu plus loin, a expliqué à l'AFP Blaise Boïkandjia, un habitant. 

Certains habitants de Sibut ont cherché refuge en brousse pour s'abriter des tirs, redoutant des affrontements dans le centre, a affirmé Hilaire Yagaza, un autre habitant de la ville.

Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par une rébellion à dominante musulmane, la Séléka, a plongé l'ex-colonie française, déjà très instable, dans sa plus grave crise depuis son indépendance en 1960.

La crise s'est traduite par des tueries de masse entre communautés musulmanes et chrétiennes en 2013 et 2014, dont le pays peine toujours à se relever.

Fin septembre, Bangui a connu un regain de violences qui ont fait au moins 36 morts et près de 30.000 déplacés en quelques jours.


(©) http://s.romandie.com/news/nbread.php?news=638027 

 

 

RCA : les Séléka éloignés de Bangui

 

http://www.bbc.com/  11/10/2015

 

Selon le gouvernement centrafricain, la force militaire française Sangaris et les casques bleus ont eu des accrochages avec la Séléka, une milice armée composée majoritairement de musulmans.

 

Une source militaire française a annoncé à l’AFP la fin, ce dimanche, d’une opération militaire de Sangaris et des Nations unies contre des positions de la Séléka.

 

Elle a décrit une situation "sous le contrôle des forces internationales qui mènent des opérations de ratissage" et a fait état de "tirs nourris" entre les forces internationales et ce mouvement rebelle, samedi.

 

Les affrontements se sont déroulés dans la ville de Sibut, située à près de 200 kilomètres de la capitale.

 

Le gouvernement centrafricain avait demandé aux combattants de la Séléka de quitter la zone au plus tard samedi. Mais les rebelles avaient refusé d’obtempérer.

 

Fin septembre, Bangui a connu un regain de violences à l’origine de la mort de plusieurs dizaines de personnes.

 

Des tueries de masse entre communautés musulmanes et chrétiennes ont eu lieu en 2013 et 2014, en Centrafrique.

Centrafrique : fin des combats entre forces internationales et ex-rebelles Séléka
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 12:59

 

 

Bangui - AFP / 11 octobre 2015 11h57  - Des échanges de tirs opposaient dimanche les forces internationales en Centrafrique à des ex-Séléka, au deuxième jour d'une opération militaire contre des positions rebelles dans la région de Sibut, à environ 180 kilomètres au nord de Bangui, a déclaré à l'AFP une source militaire.

 

"Des tirs nourris d'armes automatiques ont été entendus dans la région de Sibut, où une opération des forces internationales contre des ex-Séléka a été lancée pour mettre ces derniers en déroute", a dit cette source à Bangui, précisant qu'il y avait eu des morts, sans toutefois pouvoir donner de bilan.

 

L'opération menée par les soldats français de l'opération Sangaris et les forces de l'ONU visait, selon cette source, "à contraindre les ex-Séléka à regagner leur position vers Kaga Bandoro", à environ 200 km plus au nord. 

 

Les rebelles de Kaga Bandoro avaient quitté leur position le mois dernier, "affirmant vouloir descendre à Bangui". "Ils ont réussi à contourner le dispositif (de la force onusienne) et se sont rapprochés de Sibut ces derniers jours", a ajouté cette source. 

 

"Après avoir sommé en vain les ex-Séléka de regagner leur position, les forces internationales ont lancé un ultimatum qui est arrivé à expiration samedi. Ce qui a justifié l'opération qui est en cours", a dit la source. 

 

Les forces internationales n'avaient pas confirmé officiellement l'opération dimanche matin.

Plusieurs habitants joints à Sibut dimanche ont confirmé avoir entendu des "tirs nourris" dans les environs de la localité et un "déploiement inhabituel" de forces internationales dans la région

 

"On ne peut pas parler d'affrontement à Sibut pour l'instant. Tout se passe en dehors de la ville et on entend les tirs un peu plus loin", a expliqué à l'AFP Blaise Boïkandjia, un habitant. 

 

"Certains habitants de Sibut ont cherché refuge en brousse pour s'abriter des tirs, redoutant des affrontements dans le centre", a affirmé Hilaire Yagaza, un autre habitant de la ville.

 

Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par une rébellion à dominante musulmane, la Séléka, a plongé l'ex-colonie française, déjà très instable, dans sa plus grave crise depuis son indépendance en 1960.

 

La crise s'est traduite par des des tueries de masse entre communautés musulmanes et chrétiennes en 2013 et 2014, dont le pays peine toujours à se relever.


Fin septembre, Bangui a connu un regain de violences qui ont fait au moins 36 morts et près de 30.000 déplacés en quelques jours.

 

(©) http://s.romandie.com/news/nbread.php?news=637992 

 

Centrafrique: combats entre forces internationales et ex-rebelles Séléka
Centrafrique: combats entre forces internationales et ex-rebelles Séléka
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 00:40
Mondial 2018: la Centrafrique s’effondre à Madagascar

 

 

Par RFI 10-10-2015 à 21:20

 

La Centrafrique a très mal débuté les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, samedi lors de la dernière journée de la phase aller du premier tour. Une défaite 3-0 face à Madagascar a jeté un voile sur ses espoirs de deuxième tour.

 

Ça ne pouvait pas plus mal démarrer pour la Centrafrique. Opposés à Madagascar pour le compte du premier tour aller des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, les Fauves du Bas Oubangui se sont effondrés 3-0, samedi 10 octobre à Antananarivo. Déjà contrainte de jouer deux fois à l’extérieur à cause de tensions à Bangui, la sélection centrafricaine a sérieusement hypothéqué ses chances d’atteindre le deuxième tour.

 

C’est le milieu Michael Rabeson qui a ouvert le score (27e), suivi de Njiva Rakotoharimalala (39e), tandis que Johann Paul a conclu la marque (65e). La manche retour se tiendra mardi 13 octobre. Le vainqueur rencontrera le Sénégal au deuxième tour.

 

En déplacement en Erythrée, 202e mondial, le Botswana a pris une option pour le deuxième tour et un périlleux affrontement face au Mali. Les Zèbres se sont imposés 0-2, grâce à une réalisation de Galabgwe Moyana (22e) et de Joel Mogorosi (64e).

 

Dans la dernière rencontre de cette phase aller, le Tchad a fait un tout petit pas vers le prochain tour lors de la réception de la Sierra Leone (1-0). Une courte victoire obtenue au retour des vestiaires grâce à un but de Leger Djime. Si le Sao concrétise cette légère avance mardi à l’extérieur, il ira défier l’Egypte.

 

 

NDLR : La honte !!!!  Le Centrafrique va mal, est-il besoin de le rappeler ! Il faut vraiment arrêter les frais et l'humiliation chaque fois que nos "Fauves" (qui n'en sont plus) insistent pour que l'on leur paient de coûteuses sorties mal préparées pour ramener chaque fois des résultats désastreux. Nos sportifs ne bénéficient pas des conditions de préparation suffisantes donc tant que les choses ne redeviendront pas normales dans ce pays, plus de participation aux compétitions sportives à quelque niveau que ce soit jusqu'à nouvel ordre !

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 00:28

 

 

Concertation Elargie des Plateformes,

Partis, Associations Politiques et

Personnalités Politiques Indépendantes

 

DÉCLARATION RELATIVE À L'ANNONCE D'UNE CONCERTATION PAR l'EXECUTIF

 



Par un communiqué radio en date du 7 Octobre 2015, le Ministre Conseiller Politique, Porte-parole de la Présidence de la République a annoncé le planning de la concertation de la Présidente Intérimaire avec les forces vives de la nation.

Sans surprise, la Concertation élargie des Plateformes, Partis et associations politiques et Personnalités politiques indépendantes, a découvert la volonté des autorités de transition de procéder à une autre escroquerie politique comme lors du forum de Bangui, tant sur le format que l'ordre du jour ainsi que les participants.

1- Sur le format

Comme l'a souligné avec raison le Conseil National de transition dans sa déclaration du 9 Octobre2015, relative à cette concertation, celle-ci doit être inclusive, publique, contradictoire et déboucher sur des solutions susceptibles de répondre aux préoccupations du peuple Centrafricain.

Or, telle qu'annoncée, ce qui apparaît plutôt comme une consultation, ne saurait répondre à ces préoccupations essentielles pour l'avenir de notre pays.

2- Sur l'ordre du jour

L'absence d'un ordre du jour préalablement communiqué trahit la volonté des autorités de mettre les forces vives de la nation devant le fait accompli, dans le but de contourner la volonté populaire.

La Concertation estime que les points à débattre lors d'une vraie concertation doivent impérativement porter sur le processus électoral, la sécurité et le vide constitutionnel à partir du 30 Décembre 2015.

3- Sur les participants

A travers le choix des participants, apparaît la volonté manifeste de phagocyter les représentants des différentes composantes de la société civile.


Ainsi, à la place des organisations emblématiques telles que l'OFCA et le CNJ, les autorités de transition ont préféré faire dans la diversion en invitant plutôt des représentants d'arrondissements.

 

De même, certaines plateformes sont écartées, à partir de l'idée que ces autorités se font de leur manque de docilité.

 

Fort de ce qui précède:

La concertation des Plateformes, Partis, Associations politiques et Personnalités politiques Indépendantes :


- oppose une fin de non-recevoir à cette tentative de manipulation
- déclare qu'il ne s'agit en aucune manière d'une concertation
- appelle à une prise de conscience et à l'organisation d'une réelle concertation entre tous les filles et fils de ce pays.

                                                                                                  

                                                                                    Fait à Bangui, le 10 Octobre 2015

 

Pour la Concertation Elargie des Plateformes, Partis, Associations Politiques et Personnalités Politiques Indépendantes : Maître Crépin MBOLI - GOUMBA

 

Pour la CGPAP : Gina – Michèle SANZE

 

Pour  la Plateforme ACDP : Clément BELIBANGA

 

Pour la Plateforme Sauvons le Centrafrique : Maître Henri POUZERE

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 00:15
Nouvelles nationales sur RNL et RJDH
Nouvelles nationales sur RNL et RJDH

 

 

MSF rend hommage à son personnel pour le travail accompli pendant les dernières violences à Bangui

 

http://rjdh.org/ PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 10 OCTOBRE 2015

 

L’équipe des Médecins Sans Frontière (MSF) a salué la détermination, le courage et l’abnégation de son personnel qui a maintenu les services de soins pour sauver des patients pendant les dernières violences à Bangui. C’est dans l’émission du RJDH intitulée « BEAFRIKA LASO » du vendredi 09 octobre que les chefs de missions et coordonnateurs médicaux ont fait cette déclaration.

 

Établissant le bilan provisoire de ses actions pendant les troubles qui ont démarré dans la capitale centrafricaine le 26 septembre 2015, l’ONG humanitaire estime que globalement, les structures MSF sont restées fonctionnelles pendant la dernière crise. « Nous avons reçu au moins 200 blessés dans une semaine et nous avons fait 70 interventions chirurgicales à l’hôpital général », a présenté Thomas Lauvin, Coordonnateur médical MSF France.

 

Selon Silvia Alvarez, Coordonnatrice médical à MSF Espagne, des cliniques mobiles ont été déployées pour des soins sur les sites des déplacés. « Le 4ème et dernier jour des violences, nous avons soigné 382 enfants et référé 4 cas à la pédiatrie. Nous avons référé les cas de malnutrition au service nutritionnel de l’hôpital que nous avons aussi appuyé », a-t-elle énuméré en illustration.

 

Emmanuel Lanpart, Chef de Mission MSF Belgique, a profité de cette émission pour saluer le courage de l’équipe MSF qui a pu maintenir les services pendant et après ces moments de trouble.

 

« Nous saluons le courage de tout le personnel et surtout le staff national qui a offert des soins à l’hôpital général, la maternité des Castors, lors des cliniques mobiles à Benz-vi, Fateb, Saint Sauveur, Béthanie, Centre Jean XXIII, tout en restant actif sur le site de M’Poko », a relevé Emmanuel Lanpart.

 

MSF regrette toutefois le difficile accès des patients sur les sites de prise en charge, voire du personnel vers les sites, et rappelle la nécessité de laisser les humanitaires travailler librement.

 

Les représentants de MSF ont aussi mentionné que ses services sont toujours opérationnels à l’intérieur du pays. « MSF met en œuvre 17 projets dans 14 des 16 préfectures de la Centrafrique. Nous sommes sur le point d’ouvrir une maternité à PK5, notamment au quartier Gbaya-Dombia », a annoncé Emmanuel Lanpart, Chef de Mission MSF.

 

La capitale Centrafricaine était à nouveau replongée dans les violences, le 26 septembre 2015, provoquant le déplacement de 37. 416 déplacés internes dans les sites de Bangui, 1.086 Réfugiés, 61 morts, 307 blessés, selon les dernières données de la coordination des actions humanitaires (OCHA).

 

Ces dernières violences ont à nouveau entravé l’accès aux soins et l’aide humanitaire puisque des humanitaires ont été ciblés par des manifestants, les empêchant de circuler et empêchant aussi certains patients d’atteindre les centres de prise en charge.

 

 

La viande de bœuf à nouveau rare sur le marché à Bangui

 

http://www.radiondekeluka.org/  samedi 10 octobre 2015 12:26

 

La viande de bœufs est à nouveau rare sur les marchés de la Capitale centrafricaine. Conséquence de cette nouvelle crise qui a secoué Bangui et qui s'ajoute aux difficultés d'ordre sécuritaire le long des axes qui mènent de Bangui vers les villes de l'intérieur pourvoyeuses des bœufs. Une situation dénoncée par le Collectif des bouchers centrafricains qui appelle le gouvernement et la Minusca à l'aide. 


« Il n'y a pas de marché à bétail proche de Bangui. Nos frères se donnent la peine d'effectuer le déplacement dans l'arrière pays avec tous les risques pour se procurer les bœufs. Quand ils en trouvent, ils sont aussi confrontés à ces forces nuisibles qu'il s'agisse des antibalaka ou seleka qui les empêchent de circuler librement », déclare Moise Edmond Houlzia président du Collectif des bouchers centrafricains. Il demande par ailleurs au gouvernement de tout mettre en œuvre afin « d'assurer l'escorte des bœufs depuis l'arrière pays jusque dans la Capitale comme cela se fait déjà pour les marchandises en provenance du Cameroun ».

Plusieurs barrières illégales sont ainsi érigées sur les axes par les groupes armés (Antibalaka et Seleka) qui exigent de l'argent à chaque passage des véhicules. Mis au parfum de cette nouvelle donne, le gouvernement centrafricain promet des réponses urgentes pour mettre fin aux difficultés rencontrées par ces compatriotes.

« Les plaintes de nos compatriotes bouchers sont fondées. En ce moment, tous les axes connaissent une recrudescence d'insécurité.  Surtout l'axe qui mène de  Bangui à Bambari et Kaga-Bandoro, les principaux axes de ravitaillement de la Capitale », explique le ministre délégué à l’élevage. Mahamat Taib Yacoub rassure par ailleurs que le gouvernement est déjà en négociation avancée avec les forces internationales qui assuraient déjà l'escorte des bœufs de l'arrière pays vers la Capitale.« Je crois que quelque chose sera fait dans les jours à venir pour mettre fin à cette difficulté de nos compatriotes bouchers afin de leur donner la possibilité de continuer à ravitailler Bangui en viande de bœufs ».

Sur le marché, les prix ont flambé et un bœuf qui se vendait à 250 ou 300.000 Fcfa se négocie aujourd'hui à plus de 500.000 Fcfa. Cette rareté de viande sur le marché centrafricain oblige, selon certaines informations recueillies, les grandes alimentations et autres hôtels à proposer souvent le double du prix initial pour pouvoir se procurer les bœufs au détriment des petits détaillants.

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 23:41

 

 

REUNION DE CONCERTATION DES CADRES DU MLPC DE DIFFERENTS SECTEURS

 

Samedi 10 octobre 2015 à la Salle Polyvalente de la FATEB

 

Discours du Président du Parti

 

Camarades Membres du Conseil Politique National ,

 

Camarades Membres du Bureau Politique ,

 

Camarades Membres du Conseil des Sages

 

Camarades Membres de la Commission de Contrôle et d’Arbitrage ,

 

Camarades Membres des Bureaux Nationaux du MLFC et du MLJC,

 

Camarades Membres de la Direction Nationale de Campagne ,

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Au nom du Bureau Politique, je vous demande d'observer une minute de silence à la mémoire de nos compatriotes tombés lors des tristes évènements que nous avons connus et plus particulièrement à celle de notre Camarade NINGAZIMA Ernest, 1er vice-président sous-fédéral MLPC du 3ème Arrondissement, sauvagement assassiné le samedi 26 septembre dès les premières heures de ces jours de folie meurtrière..

 

Je vous remercie.

 

Je salue chacun et chacune d'entre vous, et vous souhaite  la bienvenue à cette importante réunion de concertation des cadres organisée ce jour samedi 10 octobre 2015.

 

En effet, c’est pour moi un réel plaisir et insigne honneur militant de vous retrouver nombreux dans cette salle, et également de revoir certains d’entre vous après tant années.

 

C'est une tradition dans notre Parti, depuis sa création, d'organiser la réunion des cadres. Cependant force est de constater que cela fait plusieurs années également que nous n'avons pas pu organiser ces réunions, en raison des contingences politiques et sécuritaires inhérentes à  plusieurs événements de la vie politique nationale.

 

L’essentiel est qu’aujourd’hui, nous soyons tous réunis pour nous concerter sur la vie de notre Grand Parti et sur les prochaines échéances électorales à venir.

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs

 

Il vous souviendra qu’en 1991 et 1992, quand notre Parti se préparait pour les élections législatives et présidentielle, l’organisation des cadres du parti avait joué un rôle très déterminant dans les diverses stratégies de conquête du pouvoir de l’Etat. Les actions suivantes avaient été initiées par nos cadres et je cite :

 

1- La mise en place de commissions spécialisées et leur participation massive à ces commissions ;

 

2- La mise à disposition du parti de leurs propres moyens de déplacement pour parcourir nos villes et nos campagnes à l'intérieur du pays,

 

3- Le paiement de cotisations régulières et mensuelles selon les catégories socioprofessionnelles de nos cadres pour le financement intégral de la campagne du Parti;

 

4- L'animation et l'organisation sur le terrain de la campagne du Parti par des cadres qui se sont mués en activistes de la campagne de sensibilisation et de mobilisation ;

 

5- Participation enthousiaste à l'élaboration et à la vulgarisation du programme politique du MLPC , etc.etc.

 

Cet esprit de sacrifice et d'engagement  sans faille de nos cadres, tous unis et en symbiose constante avec le Bureau Exécutif de l’époque a été à la base de la victoire de notre Grand Parti en 1992 et en 1993, malgré le très peu de moyens dont disposait le Parti.

 

Aujourd’hui- et il vaut mieux tard que jamais-, notre grand Parti le MLPC doit impérativement renouer avec ces stratégies très efficaces qui ont fait leurs preuves dans le passé, afin que votre Grand Parti gagne les élections à venir dès le premier tour, car disons-le clairement- l'objectif du MLPC est de gagner les élections à venir dès le premier tour pour abréger les souffrances du peuple centrafricain.

 

Victoire Camarades !

 

Oui ! nous pouvons et nous devons gagner les élections à venir dès le premier tour car notre peuple a trop souffert et n'a pas le temps d'attendre un second tour. Oui ! camarades, la voix du peuple c'est la voix de Dieu, et ce que le peuple veut Dieu le voudra, et ce que Dieu a décidé se fera.

 

Mais Dieu a aussi dit "aides -toi et le Ciel t'aidera". Donc Camarades,  organisons- nous, renforçons les capacités de notre Parti afin de mobiliser notre peuple Vaka by Vaka  c'est-à-dire quartier par quartier, village par village, ville par ville, commune par commune, préfecture par préfecture,  et région par région, afin de porter le MLPC dès le premier tour  au pouvoir par les urnes.

 

Pour ce faire, nous aurons au cours de cette réunion de concertation, à réfléchir ensemble et à dégager quelques actions urgentes à mener aux fins de soutenir organisationnellement, matériellement et financièrement la Direction Nationale de Campagne (DNC). Comme vous le savez elle est déjà mise en place sous la Direction du Camarade Christian TOUABOY le Directeur National de Campagne que je vous présente, et qui  a commencé avec son équipe qu'il vous présentera dans quelques instants,  à déployer sur le terrain son plan stratégique global de campagne électorale. La  Direction Nationale de Campagne  n’attend désormais que vos contributions de toutes natures pour continuer le travail..

 

Camarades Cadres,

 

Mesdames et Messieurs.

 

Fidèle à notre tradition de débat , de critique et d'autocritique, le Bureau Politique et moi-même invitons chaque cadre du MLPC  qui est dans notre Parti considéré comme  une force de propositions,  à faire librement des propositions concrètes  afin de permettre au Bureau Politique, organe d’exécution du Parti et à la Direction Nationale de Campagne d’affuter ses armes pour la grande victoire de 2015.

 

Par ailleurs, compte tenu du temps qui nous est imparti et en raison des contraintes sécuritaires, nous aurons à nous prononcer sur deux (2) aspects, à savoir :

 

1- Les propositions et  suggestions de stratégie globale de campagne électorale qui prennent en compte l’implication directe et totale des cadres que vous êtes, dans l’organisation et la mobilisation de nos concitoyens et l’aide multiforme à apporter au Parti.

 

2- Le financement interne de la campagne électorale ;

 

Camarades Cadres,      

 

Le MLPC votre Parti  reste et demeure respectueux et conséquent dans ses engagements vis-à-vis de la transition . Il salue l'action des forces internationales Minusca et Sangaris venues à la demande du peuple centrafricain nous sauver des griffes de bandes armées instrumentalisées par des assoiffés du pouvoir.

 

Au jour d’aujourd’hui, et après avoir organisé des tournées de restructuration des organes de base du Parti, le Bureau Politique par ma voix est en mesure de vous affirmer que le MLPC est prêt à se présenter aux élections législatives et présidentielle de 2015 dans les meilleures conditions possibles et le plus tôt possible.

 

Je vous demande donc de resserrer les rangs du Parti comme de par le passé et de vous engager résolument dans les préparatifs organisationnels, matériels et financiers de la précampagne et campagne électorales pour la victoire du MPLC dès le 1er tour.

 

Enfin, je fonde l'espoir  qu’au sortir de cette réunion de concertation, la machine du MLPC sera bien huilée.

 

Je vous remercie.

Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 23:41

 

 

REUNION DE CONCERTATION DES CADRES DU MLPC DE DIFFERENTS SECTEURS

 

Samedi 10 octobre 2015 à la Salle Polyvalente de la FATEB

 

Discours du Président du Parti

 

Camarades Membres du Conseil Politique National ,

 

Camarades Membres du Bureau Politique ,

 

Camarades Membres du Conseil des Sages

 

Camarades Membres de la Commission de Contrôle et d’Arbitrage ,

 

Camarades Membres des Bureaux Nationaux du MLFC et du MLJC,

 

Camarades Membres de la Direction Nationale de Campagne ,

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Au nom du Bureau Politique, je vous demande d'observer une minute de silence à la mémoire de nos compatriotes tombés lors des tristes évènements que nous avons connus et plus particulièrement à celle de notre Camarade NINGAZIMA Ernest, 1er vice-président sous-fédéral MLPC du 3ème Arrondissement, sauvagement assassiné le samedi 26 septembre dès les premières heures de ces jours de folie meurtrière..

 

Je vous remercie.

 

Je salue chacun et chacune d'entre vous, et vous souhaite  la bienvenue à cette importante réunion de concertation des cadres organisée ce jour samedi 10 octobre 2015.

 

En effet, c’est pour moi un réel plaisir et insigne honneur militant de vous retrouver nombreux dans cette salle, et également de revoir certains d’entre vous après tant années.

 

C'est une tradition dans notre Parti, depuis sa création, d'organiser la réunion des cadres. Cependant force est de constater que cela fait plusieurs années également que nous n'avons pas pu organiser ces réunions, en raison des contingences politiques et sécuritaires inhérentes à  plusieurs événements de la vie politique nationale.

 

L’essentiel est qu’aujourd’hui, nous soyons tous réunis pour nous concerter sur la vie de notre Grand Parti et sur les prochaines échéances électorales à venir.

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs

 

Il vous souviendra qu’en 1991 et 1992, quand notre Parti se préparait pour les élections législatives et présidentielle, l’organisation des cadres du parti avait joué un rôle très déterminant dans les diverses stratégies de conquête du pouvoir de l’Etat. Les actions suivantes avaient été initiées par nos cadres et je cite :

 

1- La mise en place de commissions spécialisées et leur participation massive à ces commissions ;

 

2- La mise à disposition du parti de leurs propres moyens de déplacement pour parcourir nos villes et nos campagnes à l'intérieur du pays,

 

3- Le paiement de cotisations régulières et mensuelles selon les catégories socioprofessionnelles de nos cadres pour le financement intégral de la campagne du Parti;

 

4- L'animation et l'organisation sur le terrain de la campagne du Parti par des cadres qui se sont mués en activistes de la campagne de sensibilisation et de mobilisation ;

 

5- Participation enthousiaste à l'élaboration et à la vulgarisation du programme politique du MLPC , etc.etc.

 

Cet esprit de sacrifice et d'engagement  sans faille de nos cadres, tous unis et en symbiose constante avec le Bureau Exécutif de l’époque a été à la base de la victoire de notre Grand Parti en 1992 et en 1993, malgré le très peu de moyens dont disposait le Parti.

 

Aujourd’hui- et il vaut mieux tard que jamais-, notre grand Parti le MLPC doit impérativement renouer avec ces stratégies très efficaces qui ont fait leurs preuves dans le passé, afin que votre Grand Parti gagne les élections à venir dès le premier tour, car disons-le clairement- l'objectif du MLPC est de gagner les élections à venir dès le premier tour pour abréger les souffrances du peuple centrafricain.

 

Victoire Camarades !

 

Oui ! nous pouvons et nous devons gagner les élections à venir dès le premier tour car notre peuple a trop souffert et n'a pas le temps d'attendre un second tour. Oui ! camarades, la voix du peuple c'est la voix de Dieu, et ce que le peuple veut Dieu le voudra, et ce que Dieu a décidé se fera.

 

Mais Dieu a aussi dit "aides -toi et le Ciel t'aidera". Donc Camarades,  organisons- nous, renforçons les capacités de notre Parti afin de mobiliser notre peuple Vaka by Vaka  c'est-à-dire quartier par quartier, village par village, ville par ville, commune par commune, préfecture par préfecture,  et région par région, afin de porter le MLPC dès le premier tour  au pouvoir par les urnes.

 

Pour ce faire, nous aurons au cours de cette réunion de concertation, à réfléchir ensemble et à dégager quelques actions urgentes à mener aux fins de soutenir organisationnellement, matériellement et financièrement la Direction Nationale de Campagne (DNC). Comme vous le savez elle est déjà mise en place sous la Direction du Camarade Christian TOUABOY le Directeur National de Campagne que je vous présente, et qui  a commencé avec son équipe qu'il vous présentera dans quelques instants,  à déployer sur le terrain son plan stratégique global de campagne électorale. La  Direction Nationale de Campagne  n’attend désormais que vos contributions de toutes natures pour continuer le travail..

 

Camarades Cadres,

 

Mesdames et Messieurs.

 

Fidèle à notre tradition de débat , de critique et d'autocritique, le Bureau Politique et moi-même invitons chaque cadre du MLPC  qui est dans notre Parti considéré comme  une force de propositions,  à faire librement des propositions concrètes  afin de permettre au Bureau Politique, organe d’exécution du Parti et à la Direction Nationale de Campagne d’affuter ses armes pour la grande victoire de 2015.

 

Par ailleurs, compte tenu du temps qui nous est imparti et en raison des contraintes sécuritaires, nous aurons à nous prononcer sur deux (2) aspects, à savoir :

 

1- Les propositions et  suggestions de stratégie globale de campagne électorale qui prennent en compte l’implication directe et totale des cadres que vous êtes, dans l’organisation et la mobilisation de nos concitoyens et l’aide multiforme à apporter au Parti.

 

2- Le financement interne de la campagne électorale ;

 

Camarades Cadres,      

 

Le MLPC votre Parti  reste et demeure respectueux et conséquent dans ses engagements vis-à-vis de la transition . Il salue l'action des forces internationales Minusca et Sangaris venues à la demande du peuple centrafricain nous sauver des griffes de bandes armées instrumentalisées par des assoiffés du pouvoir.

 

Au jour d’aujourd’hui, et après avoir organisé des tournées de restructuration des organes de base du Parti, le Bureau Politique par ma voix est en mesure de vous affirmer que le MLPC est prêt à se présenter aux élections législatives et présidentielle de 2015 dans les meilleures conditions possibles et le plus tôt possible.

 

Je vous demande donc de resserrer les rangs du Parti comme de par le passé et de vous engager résolument dans les préparatifs organisationnels, matériels et financiers de la précampagne et campagne électorales pour la victoire du MPLC dès le 1er tour.

 

Enfin, je fonde l'espoir  qu’au sortir de cette réunion de concertation, la machine du MLPC sera bien huilée.

 

Je vous remercie.

Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 23:41

 

 

REUNION DE CONCERTATION DES CADRES DU MLPC DE DIFFERENTS SECTEURS

 

Samedi 10 octobre 2015 à la Salle Polyvalente de la FATEB

 

Discours du Président du Parti

 

Camarades Membres du Conseil Politique National ,

 

Camarades Membres du Bureau Politique ,

 

Camarades Membres du Conseil des Sages

 

Camarades Membres de la Commission de Contrôle et d’Arbitrage ,

 

Camarades Membres des Bureaux Nationaux du MLFC et du MLJC,

 

Camarades Membres de la Direction Nationale de Campagne ,

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Au nom du Bureau Politique, je vous demande d'observer une minute de silence à la mémoire de nos compatriotes tombés lors des tristes évènements que nous avons connus et plus particulièrement à celle de notre Camarade NINGAZIMA Ernest, 1er vice-président sous-fédéral MLPC du 3ème Arrondissement, sauvagement assassiné le samedi 26 septembre dès les premières heures de ces jours de folie meurtrière..

 

Je vous remercie.

 

Je salue chacun et chacune d'entre vous, et vous souhaite  la bienvenue à cette importante réunion de concertation des cadres organisée ce jour samedi 10 octobre 2015.

 

En effet, c’est pour moi un réel plaisir et insigne honneur militant de vous retrouver nombreux dans cette salle, et également de revoir certains d’entre vous après tant années.

 

C'est une tradition dans notre Parti, depuis sa création, d'organiser la réunion des cadres. Cependant force est de constater que cela fait plusieurs années également que nous n'avons pas pu organiser ces réunions, en raison des contingences politiques et sécuritaires inhérentes à  plusieurs événements de la vie politique nationale.

 

L’essentiel est qu’aujourd’hui, nous soyons tous réunis pour nous concerter sur la vie de notre Grand Parti et sur les prochaines échéances électorales à venir.

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs

 

Il vous souviendra qu’en 1991 et 1992, quand notre Parti se préparait pour les élections législatives et présidentielle, l’organisation des cadres du parti avait joué un rôle très déterminant dans les diverses stratégies de conquête du pouvoir de l’Etat. Les actions suivantes avaient été initiées par nos cadres et je cite :

 

1- La mise en place de commissions spécialisées et leur participation massive à ces commissions ;

 

2- La mise à disposition du parti de leurs propres moyens de déplacement pour parcourir nos villes et nos campagnes à l'intérieur du pays,

 

3- Le paiement de cotisations régulières et mensuelles selon les catégories socioprofessionnelles de nos cadres pour le financement intégral de la campagne du Parti;

 

4- L'animation et l'organisation sur le terrain de la campagne du Parti par des cadres qui se sont mués en activistes de la campagne de sensibilisation et de mobilisation ;

 

5- Participation enthousiaste à l'élaboration et à la vulgarisation du programme politique du MLPC , etc.etc.

 

Cet esprit de sacrifice et d'engagement  sans faille de nos cadres, tous unis et en symbiose constante avec le Bureau Exécutif de l’époque a été à la base de la victoire de notre Grand Parti en 1992 et en 1993, malgré le très peu de moyens dont disposait le Parti.

 

Aujourd’hui- et il vaut mieux tard que jamais-, notre grand Parti le MLPC doit impérativement renouer avec ces stratégies très efficaces qui ont fait leurs preuves dans le passé, afin que votre Grand Parti gagne les élections à venir dès le premier tour, car disons-le clairement- l'objectif du MLPC est de gagner les élections à venir dès le premier tour pour abréger les souffrances du peuple centrafricain.

 

Victoire Camarades !

 

Oui ! nous pouvons et nous devons gagner les élections à venir dès le premier tour car notre peuple a trop souffert et n'a pas le temps d'attendre un second tour. Oui ! camarades, la voix du peuple c'est la voix de Dieu, et ce que le peuple veut Dieu le voudra, et ce que Dieu a décidé se fera.

 

Mais Dieu a aussi dit "aides -toi et le Ciel t'aidera". Donc Camarades,  organisons- nous, renforçons les capacités de notre Parti afin de mobiliser notre peuple Vaka by Vaka  c'est-à-dire quartier par quartier, village par village, ville par ville, commune par commune, préfecture par préfecture,  et région par région, afin de porter le MLPC dès le premier tour  au pouvoir par les urnes.

 

Pour ce faire, nous aurons au cours de cette réunion de concertation, à réfléchir ensemble et à dégager quelques actions urgentes à mener aux fins de soutenir organisationnellement, matériellement et financièrement la Direction Nationale de Campagne (DNC). Comme vous le savez elle est déjà mise en place sous la Direction du Camarade Christian TOUABOY le Directeur National de Campagne que je vous présente, et qui  a commencé avec son équipe qu'il vous présentera dans quelques instants,  à déployer sur le terrain son plan stratégique global de campagne électorale. La  Direction Nationale de Campagne  n’attend désormais que vos contributions de toutes natures pour continuer le travail..

 

Camarades Cadres,

 

Mesdames et Messieurs.

 

Fidèle à notre tradition de débat , de critique et d'autocritique, le Bureau Politique et moi-même invitons chaque cadre du MLPC  qui est dans notre Parti considéré comme  une force de propositions,  à faire librement des propositions concrètes  afin de permettre au Bureau Politique, organe d’exécution du Parti et à la Direction Nationale de Campagne d’affuter ses armes pour la grande victoire de 2015.

 

Par ailleurs, compte tenu du temps qui nous est imparti et en raison des contraintes sécuritaires, nous aurons à nous prononcer sur deux (2) aspects, à savoir :

 

1- Les propositions et  suggestions de stratégie globale de campagne électorale qui prennent en compte l’implication directe et totale des cadres que vous êtes, dans l’organisation et la mobilisation de nos concitoyens et l’aide multiforme à apporter au Parti.

 

2- Le financement interne de la campagne électorale ;

 

Camarades Cadres,      

 

Le MLPC votre Parti  reste et demeure respectueux et conséquent dans ses engagements vis-à-vis de la transition . Il salue l'action des forces internationales Minusca et Sangaris venues à la demande du peuple centrafricain nous sauver des griffes de bandes armées instrumentalisées par des assoiffés du pouvoir.

 

Au jour d’aujourd’hui, et après avoir organisé des tournées de restructuration des organes de base du Parti, le Bureau Politique par ma voix est en mesure de vous affirmer que le MLPC est prêt à se présenter aux élections législatives et présidentielle de 2015 dans les meilleures conditions possibles et le plus tôt possible.

 

Je vous demande donc de resserrer les rangs du Parti comme de par le passé et de vous engager résolument dans les préparatifs organisationnels, matériels et financiers de la précampagne et campagne électorales pour la victoire du MPLC dès le 1er tour.

 

Enfin, je fonde l'espoir  qu’au sortir de cette réunion de concertation, la machine du MLPC sera bien huilée.

 

Je vous remercie.

Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 23:41

 

 

REUNION DE CONCERTATION DES CADRES DU MLPC DE DIFFERENTS SECTEURS

 

Samedi 10 octobre 2015 à la Salle Polyvalente de la FATEB

 

Discours du Président du Parti

 

Camarades Membres du Conseil Politique National ,

 

Camarades Membres du Bureau Politique ,

 

Camarades Membres du Conseil des Sages

 

Camarades Membres de la Commission de Contrôle et d’Arbitrage ,

 

Camarades Membres des Bureaux Nationaux du MLFC et du MLJC,

 

Camarades Membres de la Direction Nationale de Campagne ,

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Au nom du Bureau Politique, je vous demande d'observer une minute de silence à la mémoire de nos compatriotes tombés lors des tristes évènements que nous avons connus et plus particulièrement à celle de notre Camarade NINGAZIMA Ernest, 1er vice-président sous-fédéral MLPC du 3ème Arrondissement, sauvagement assassiné le samedi 26 septembre dès les premières heures de ces jours de folie meurtrière..

 

Je vous remercie.

 

Je salue chacun et chacune d'entre vous, et vous souhaite  la bienvenue à cette importante réunion de concertation des cadres organisée ce jour samedi 10 octobre 2015.

 

En effet, c’est pour moi un réel plaisir et insigne honneur militant de vous retrouver nombreux dans cette salle, et également de revoir certains d’entre vous après tant années.

 

C'est une tradition dans notre Parti, depuis sa création, d'organiser la réunion des cadres. Cependant force est de constater que cela fait plusieurs années également que nous n'avons pas pu organiser ces réunions, en raison des contingences politiques et sécuritaires inhérentes à  plusieurs événements de la vie politique nationale.

 

L’essentiel est qu’aujourd’hui, nous soyons tous réunis pour nous concerter sur la vie de notre Grand Parti et sur les prochaines échéances électorales à venir.

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs

 

Il vous souviendra qu’en 1991 et 1992, quand notre Parti se préparait pour les élections législatives et présidentielle, l’organisation des cadres du parti avait joué un rôle très déterminant dans les diverses stratégies de conquête du pouvoir de l’Etat. Les actions suivantes avaient été initiées par nos cadres et je cite :

 

1- La mise en place de commissions spécialisées et leur participation massive à ces commissions ;

 

2- La mise à disposition du parti de leurs propres moyens de déplacement pour parcourir nos villes et nos campagnes à l'intérieur du pays,

 

3- Le paiement de cotisations régulières et mensuelles selon les catégories socioprofessionnelles de nos cadres pour le financement intégral de la campagne du Parti;

 

4- L'animation et l'organisation sur le terrain de la campagne du Parti par des cadres qui se sont mués en activistes de la campagne de sensibilisation et de mobilisation ;

 

5- Participation enthousiaste à l'élaboration et à la vulgarisation du programme politique du MLPC , etc.etc.

 

Cet esprit de sacrifice et d'engagement  sans faille de nos cadres, tous unis et en symbiose constante avec le Bureau Exécutif de l’époque a été à la base de la victoire de notre Grand Parti en 1992 et en 1993, malgré le très peu de moyens dont disposait le Parti.

 

Aujourd’hui- et il vaut mieux tard que jamais-, notre grand Parti le MLPC doit impérativement renouer avec ces stratégies très efficaces qui ont fait leurs preuves dans le passé, afin que votre Grand Parti gagne les élections à venir dès le premier tour, car disons-le clairement- l'objectif du MLPC est de gagner les élections à venir dès le premier tour pour abréger les souffrances du peuple centrafricain.

 

Victoire Camarades !

 

Oui ! nous pouvons et nous devons gagner les élections à venir dès le premier tour car notre peuple a trop souffert et n'a pas le temps d'attendre un second tour. Oui ! camarades, la voix du peuple c'est la voix de Dieu, et ce que le peuple veut Dieu le voudra, et ce que Dieu a décidé se fera.

 

Mais Dieu a aussi dit "aides -toi et le Ciel t'aidera". Donc Camarades,  organisons- nous, renforçons les capacités de notre Parti afin de mobiliser notre peuple Vaka by Vaka  c'est-à-dire quartier par quartier, village par village, ville par ville, commune par commune, préfecture par préfecture,  et région par région, afin de porter le MLPC dès le premier tour  au pouvoir par les urnes.

 

Pour ce faire, nous aurons au cours de cette réunion de concertation, à réfléchir ensemble et à dégager quelques actions urgentes à mener aux fins de soutenir organisationnellement, matériellement et financièrement la Direction Nationale de Campagne (DNC). Comme vous le savez elle est déjà mise en place sous la Direction du Camarade Christian TOUABOY le Directeur National de Campagne que je vous présente, et qui  a commencé avec son équipe qu'il vous présentera dans quelques instants,  à déployer sur le terrain son plan stratégique global de campagne électorale. La  Direction Nationale de Campagne  n’attend désormais que vos contributions de toutes natures pour continuer le travail..

 

Camarades Cadres,

 

Mesdames et Messieurs.

 

Fidèle à notre tradition de débat , de critique et d'autocritique, le Bureau Politique et moi-même invitons chaque cadre du MLPC  qui est dans notre Parti considéré comme  une force de propositions,  à faire librement des propositions concrètes  afin de permettre au Bureau Politique, organe d’exécution du Parti et à la Direction Nationale de Campagne d’affuter ses armes pour la grande victoire de 2015.

 

Par ailleurs, compte tenu du temps qui nous est imparti et en raison des contraintes sécuritaires, nous aurons à nous prononcer sur deux (2) aspects, à savoir :

 

1- Les propositions et  suggestions de stratégie globale de campagne électorale qui prennent en compte l’implication directe et totale des cadres que vous êtes, dans l’organisation et la mobilisation de nos concitoyens et l’aide multiforme à apporter au Parti.

 

2- Le financement interne de la campagne électorale ;

 

Camarades Cadres,      

 

Le MLPC votre Parti  reste et demeure respectueux et conséquent dans ses engagements vis-à-vis de la transition . Il salue l'action des forces internationales Minusca et Sangaris venues à la demande du peuple centrafricain nous sauver des griffes de bandes armées instrumentalisées par des assoiffés du pouvoir.

 

Au jour d’aujourd’hui, et après avoir organisé des tournées de restructuration des organes de base du Parti, le Bureau Politique par ma voix est en mesure de vous affirmer que le MLPC est prêt à se présenter aux élections législatives et présidentielle de 2015 dans les meilleures conditions possibles et le plus tôt possible.

 

Je vous demande donc de resserrer les rangs du Parti comme de par le passé et de vous engager résolument dans les préparatifs organisationnels, matériels et financiers de la précampagne et campagne électorales pour la victoire du MPLC dès le 1er tour.

 

Enfin, je fonde l'espoir  qu’au sortir de cette réunion de concertation, la machine du MLPC sera bien huilée.

 

Je vous remercie.

Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 23:41

 

 

REUNION DE CONCERTATION DES CADRES DU MLPC DE DIFFERENTS SECTEURS

 

Samedi 10 octobre 2015 à la Salle Polyvalente de la FATEB

 

Discours du Président du Parti

 

Camarades Membres du Conseil Politique National ,

 

Camarades Membres du Bureau Politique ,

 

Camarades Membres du Conseil des Sages

 

Camarades Membres de la Commission de Contrôle et d’Arbitrage ,

 

Camarades Membres des Bureaux Nationaux du MLFC et du MLJC,

 

Camarades Membres de la Direction Nationale de Campagne ,

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Au nom du Bureau Politique, je vous demande d'observer une minute de silence à la mémoire de nos compatriotes tombés lors des tristes évènements que nous avons connus et plus particulièrement à celle de notre Camarade NINGAZIMA Ernest, 1er vice-président sous-fédéral MLPC du 3ème Arrondissement, sauvagement assassiné le samedi 26 septembre dès les premières heures de ces jours de folie meurtrière..

 

Je vous remercie.

 

Je salue chacun et chacune d'entre vous, et vous souhaite  la bienvenue à cette importante réunion de concertation des cadres organisée ce jour samedi 10 octobre 2015.

 

En effet, c’est pour moi un réel plaisir et insigne honneur militant de vous retrouver nombreux dans cette salle, et également de revoir certains d’entre vous après tant années.

 

C'est une tradition dans notre Parti, depuis sa création, d'organiser la réunion des cadres. Cependant force est de constater que cela fait plusieurs années également que nous n'avons pas pu organiser ces réunions, en raison des contingences politiques et sécuritaires inhérentes à  plusieurs événements de la vie politique nationale.

 

L’essentiel est qu’aujourd’hui, nous soyons tous réunis pour nous concerter sur la vie de notre Grand Parti et sur les prochaines échéances électorales à venir.

 

Camarades Cadres du Parti,

 

Mesdames et Messieurs

 

Il vous souviendra qu’en 1991 et 1992, quand notre Parti se préparait pour les élections législatives et présidentielle, l’organisation des cadres du parti avait joué un rôle très déterminant dans les diverses stratégies de conquête du pouvoir de l’Etat. Les actions suivantes avaient été initiées par nos cadres et je cite :

 

1- La mise en place de commissions spécialisées et leur participation massive à ces commissions ;

 

2- La mise à disposition du parti de leurs propres moyens de déplacement pour parcourir nos villes et nos campagnes à l'intérieur du pays,

 

3- Le paiement de cotisations régulières et mensuelles selon les catégories socioprofessionnelles de nos cadres pour le financement intégral de la campagne du Parti;

 

4- L'animation et l'organisation sur le terrain de la campagne du Parti par des cadres qui se sont mués en activistes de la campagne de sensibilisation et de mobilisation ;

 

5- Participation enthousiaste à l'élaboration et à la vulgarisation du programme politique du MLPC , etc.etc.

 

Cet esprit de sacrifice et d'engagement  sans faille de nos cadres, tous unis et en symbiose constante avec le Bureau Exécutif de l’époque a été à la base de la victoire de notre Grand Parti en 1992 et en 1993, malgré le très peu de moyens dont disposait le Parti.

 

Aujourd’hui- et il vaut mieux tard que jamais-, notre grand Parti le MLPC doit impérativement renouer avec ces stratégies très efficaces qui ont fait leurs preuves dans le passé, afin que votre Grand Parti gagne les élections à venir dès le premier tour, car disons-le clairement- l'objectif du MLPC est de gagner les élections à venir dès le premier tour pour abréger les souffrances du peuple centrafricain.

 

Victoire Camarades !

 

Oui ! nous pouvons et nous devons gagner les élections à venir dès le premier tour car notre peuple a trop souffert et n'a pas le temps d'attendre un second tour. Oui ! camarades, la voix du peuple c'est la voix de Dieu, et ce que le peuple veut Dieu le voudra, et ce que Dieu a décidé se fera.

 

Mais Dieu a aussi dit "aides -toi et le Ciel t'aidera". Donc Camarades,  organisons- nous, renforçons les capacités de notre Parti afin de mobiliser notre peuple Vaka by Vaka  c'est-à-dire quartier par quartier, village par village, ville par ville, commune par commune, préfecture par préfecture,  et région par région, afin de porter le MLPC dès le premier tour  au pouvoir par les urnes.

 

Pour ce faire, nous aurons au cours de cette réunion de concertation, à réfléchir ensemble et à dégager quelques actions urgentes à mener aux fins de soutenir organisationnellement, matériellement et financièrement la Direction Nationale de Campagne (DNC). Comme vous le savez elle est déjà mise en place sous la Direction du Camarade Christian TOUABOY le Directeur National de Campagne que je vous présente, et qui  a commencé avec son équipe qu'il vous présentera dans quelques instants,  à déployer sur le terrain son plan stratégique global de campagne électorale. La  Direction Nationale de Campagne  n’attend désormais que vos contributions de toutes natures pour continuer le travail..

 

Camarades Cadres,

 

Mesdames et Messieurs.

 

Fidèle à notre tradition de débat , de critique et d'autocritique, le Bureau Politique et moi-même invitons chaque cadre du MLPC  qui est dans notre Parti considéré comme  une force de propositions,  à faire librement des propositions concrètes  afin de permettre au Bureau Politique, organe d’exécution du Parti et à la Direction Nationale de Campagne d’affuter ses armes pour la grande victoire de 2015.

 

Par ailleurs, compte tenu du temps qui nous est imparti et en raison des contraintes sécuritaires, nous aurons à nous prononcer sur deux (2) aspects, à savoir :

 

1- Les propositions et  suggestions de stratégie globale de campagne électorale qui prennent en compte l’implication directe et totale des cadres que vous êtes, dans l’organisation et la mobilisation de nos concitoyens et l’aide multiforme à apporter au Parti.

 

2- Le financement interne de la campagne électorale ;

 

Camarades Cadres,      

 

Le MLPC votre Parti  reste et demeure respectueux et conséquent dans ses engagements vis-à-vis de la transition . Il salue l'action des forces internationales Minusca et Sangaris venues à la demande du peuple centrafricain nous sauver des griffes de bandes armées instrumentalisées par des assoiffés du pouvoir.

 

Au jour d’aujourd’hui, et après avoir organisé des tournées de restructuration des organes de base du Parti, le Bureau Politique par ma voix est en mesure de vous affirmer que le MLPC est prêt à se présenter aux élections législatives et présidentielle de 2015 dans les meilleures conditions possibles et le plus tôt possible.

 

Je vous demande donc de resserrer les rangs du Parti comme de par le passé et de vous engager résolument dans les préparatifs organisationnels, matériels et financiers de la précampagne et campagne électorales pour la victoire du MPLC dès le 1er tour.

 

Enfin, je fonde l'espoir  qu’au sortir de cette réunion de concertation, la machine du MLPC sera bien huilée.

 

Je vous remercie.

Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Discours de Martin ZIGUELE à l'ouverture de la journée de concertation des cadres du MLPC en vue de la préparation des prochaines échéances électorales.
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com