Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 21:03

 

 

 

(Beijing le 6 septembre 2018). Arrivé en Chine depuis six jours pour une visite d’État et pour prendre part au 7 è forum sino-africain, le président Touadera a rencontré à son hôtel dans la nuit du 4 au 5 septembre le collectif des étudiants et stagiaires et la communauté centrafricaine vivant résidant dans ce pays. Cette rencontre qui a permis Chef de l’État, de mener des échanges directs avec ses compatriotes, est devenue une tradition. En effet, le Président Touadera reçoit tous les collectifs ou les associations des centrafricains lors de tous ses déplacements en dehors de la Centrafrique.


La majorité des Centrafricains vivant en Chine sont des étudiants et les stagiaires. On estime leur nombre à environ une centaine de personnes.


Dès l’entame de cette rencontre, le Président Touadera s'est dit ému d'avoir été chaleureusement accueilli par ses compatriotes de la Chine. Le Chef de l’État a ensuite cédé la parole au Président de l'association des étudiants et stagiaires centrafricains ainsi qu'à 5 autres compatriotes pour s'enquérir de leurs préoccupations. 
 

Les difficultés liées au retour et à l’insertion professionnelle des étudiants diplômés, le nombre insignifiant des bourses chinoises aux étudiants centrafricains, la sélection des étudiants avant l'attribution des bourses, l'absence d'une structure sociale, culturelle et d’accueil des nouveaux étudiants et stagiaires à l'Ambassade de la RCA en Chine, le problème des arriérés des bourses du Gouvernement centrafricain, la taxation des effets universitaires par le service des douanes centrafricaines, le manque de moyens financiers qui empêchent les étudiants chercheurs d'aller sur le terrain en Centrafrique étaient les principaux maux exposés au Président de la RCA et sa délégation. 
 

Le président Touadera a fait un bref exposé sur l’actualité sécuritaire, socio-économique et politique de la RCA. Ensuite, le Chef de l’État a informé l'assistance que presque tous les étudiants centrafricains éparpillés dans le monde éprouvent les mêmes difficultés et que son gouvernement mettra tout en œuvre dans la mesure du possible pour le bien-être de ses populations vivant aussi bien en RCA et ailleurs. 


Enfin, le président Touadera a exhorté les centrafricains de Chine d'avoir un comportement exemplaire et d'honorer leur pays.

LE PRÉSIDENT TOUADERA A RENCONTRE LES CENTRAFRICAINS DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE LA CHINE
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 20:32

 

 

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA A L'OCCASION DE LA TABLE RONDE DU SOMMET CHINE AFRIQUE DE BEIJING

 


Excellence Monsieur XI JINPING, Président de la République Populaire de Chine,

 Secrétaire Général du Comité Central du Parti-Communiste Chinois ;


Excellence Monsieur Matamela Cyril RAMAPHOSA, Président de la République Sud Africaine, Coprésident du Forum ;


Excellence Monsieur Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda,

Président en exercice de l’Union Africaine ;


Excellence Messieurs les Chefs D’État et de Gouvernement ;


Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies ;


Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine ;


Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales ; 


Distingués invités ; Mesdames et Messieurs,


Permettez-moi tout d’abord d’exprimer mes sincères remerciements au Gouvernement et au peuple ami chinois, pour l’accueil très cordial et la marque d’hospitalité qui m’ont été réservés ainsi qu’à toute ma délégation, depuis notre arrivée dans cette belle capitale de Beijing.


Mes remerciements vont également à l’endroit du pays du Co-président de notre Forum, à savoir l’Afrique du Sud, et au Secrétariat du Comité de Suivi du Forum, pour l'excellent travail préparatoire accompli ayant permis la réussite de cette conférence.

La République Centrafricaine, mon pays est honorée de se retrouver aujourd’hui avec tous les autres États africains, à ce grand et important Rendez-vous de notre continent avec la Chine.


C’est ici, le lieu d’exprimer la satisfaction de la République centrafricaine quant au développement croissant de la coopération Sino- Africaine, au rôle joué par notre plate-forme commune depuis 18 ans, ainsi qu’aux réalisations concrètes qui font du partenariat sino-africain, un étendard de la coopération Sud-Sud, basé sur les principes de sincérité, d’amitié, d’égalité et de gagnant-gagnant avec un mécanisme efficace.


Je voudrais également me réjouir des réalisations obtenues dans le cadre de la mise en œuvre des dix programmes de coopération et du plan d’action de Johannesburg (2016-2018) qui ont constitué un appui considérable à nos Etats.
Qu’il me soit permis, d’adresser mes sincères félicitations au Président XI JINPING, pour le rôle catalyseur que joue la Chine en faveur de la promotion du partenariat avec l’Afrique ainsi qu’au Président RAMAPHOSA, pour la coprésidence efficace de notre Forum depuis six ans de l’Afrique du Sud.


Excellence Messieurs les Chefs d’Etat et Chers Collègues,

 

« La Chine et l’Afrique : construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant ». Ce thème retenu pour notre sommet est suffisamment évocateur et plein de sens. Car le développement des relations Sino- Africaines constitue un véritable choix stratégique. 


Notre coopération a parcouru un long chemin, avec des résultats remarquables à travers la mise en œuvre des projets concrets, le développement du partenariat public-privé et les financements concessionnels, qui apportent des avantages mutuels et réels aux peuples africains et chinois.


A ce titre, Promouvoir la construction d'une communauté de destin plus solide pour nos nations ne peut que nous interpeller tous. Car la Chine et l'Afrique ont des besoins communs, des avantages complémentaires et des opportunités partagées.
La Chine et l'Afrique qui partagent depuis toujours un destin commun à toute épreuve, doivent continuer à mutualiser leurs efforts, en mettant l'accent sur l'orientation stratégique, afin de pérenniser la convergence de vues, pour construire effectivement une communauté de destin plus forte. 


La Chine et l'Afrique ont aussi besoin d’exploiter des diverses potentialités, à explorer de nouveaux champs d’action, et à promouvoir les échanges entre les civilisations chinoise et africaine en vue d’une prospérité commune.
C’est pourquoi, je voudrais exprimer ma satisfaction et l’entière adhésion de la République Centrafricaine aux huit (08) initiatives annoncées par le Président XI JINPING, ainsi que l’enveloppe des Soixante milliards de dollars américains mis à disposition en faveur des pays africains pour la réalisation de ces initiatives. 
Ce geste fort louable, contribuera sans nul doute, au renforcement de notre coopération pour le bénéfice de nos peuples respectifs. Cela démontre la ferme volonté de notre grand ami la Chine, à porter la coopération avec les pays africains, à un niveau plus élevé.


Aussi, voudrais- je réaffirmer, au nom du peuple et du Gouvernement centrafricains, mon indéfectible attachement au partenariat Chine-Afrique et exprimer par la même occasion, ma ferme volonté et entière disposition à participer activement, que dis-je pleinement à sa consolidation.

 

Excellence Messieurs les Chefs d’Etat et Chers Collègues,


Permettez- moi également de me réjouir des nouvelles perspectives ouvertes à la coopération sino-africaine à travers la mise en synergie de l'Initiative « la Ceinture, la Route », le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies, l'Agenda 2063 de l'Union Africaine, les stratégies nationales de développement des pays africains, l'industrialisation et la modernisation agricole, sans perdre de vue, les ressources naturelles et le potentiel du marché africain.


Excellence Messieurs les Chefs d’Etat et Chers Collègues,


La Chine s’est hissée au rang des partenaires privilégiés de la République Centrafricaine. Nos deux Etats entretiennent des relations de coopération denses et diversifiées, qui se sont montrées fructueuses dans des domaines aussi variés que les infrastructures, la santé, l'éducation, l'agriculture, les échanges culturels et humains, pour ne citer que ceux-là. 


Aujourd’hui encore, au moment où la République Centrafricaine n’aspire qu’à la paix, à sa stabilisation, ainsi qu’à sa reconstruction, la Chine a pris avec nous, de nous accompagner à travers plusieurs projets de développement. 
C’est ici, l’occasion de témoigner au Gouvernement et au peuple ami Chinois, la profonde gratitude du Gouvernement et du peuple Centrafricains pour cette marque de solidarité et sa contribution significative à la reconstruction de mon pays.


Excellence Messieurs les Chefs d’État et Chers Collègues,

La République Centrafricaine, pays post-conflit a, dans sa stratégie de Relèvement et de Consolidation de la Paix, jeté les bases solides du développement durable qui commencent à porter ses fruits.


L’ouverture de l’Initiative « une ceinture, une route à notre Forum tombe à point nommé. C’est pourquoi, je voudrais ici, exprimer solennellement, l’intérêt pour mon pays d’être partie prenante à cette « initiative ».


Aussi, eu égard à son statut de pays enclavé, sans littoral, ainsi qu’à sa position géostratégique au cœur de l’Afrique, la République Centrafricaine formule le vœu que notre forum fasse d’elle, pourquoi pas, le centre et le hub de connectivité à tous les autres pays africains. 


La réalisation de cette initiative pour les pays enclavés et sans littoral comme la République Centrafricaine, mon pays ne pourra qu’être prometteuse des projets intégrateurs tant au niveau national, sous- régional que régional.
A cet effet, la RCA s’engage à offrir toutes les facilités possibles pour la réalisation de ce projet.


Aussi, voudrais-je solliciter, dans le cadre de la relance économique, davantage d’investissements chinois dans les domaines industriel, agricole, forestier, minier et autres.
Je ne saurais clore mon propos sans réitérer l’attachement de la République Centrafricaine à la consolidation du partenariat Sino Africain ainsi que mes vives félicitations aux autorités chinoises sans oublier le comité d’organisation pour la parfaite réussite de ce Sommet.


Vive la coopération Sino-africaine,


Vive la solidarité entre nos peuples,


Djong Fé Oué yi wane soué !


Je vous remercie. .

ALLOCUTION DU PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA AU SOMMET CHINE AFRIQUE DE BEIJING
ALLOCUTION DU PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA AU SOMMET CHINE AFRIQUE DE BEIJING
ALLOCUTION DU PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA AU SOMMET CHINE AFRIQUE DE BEIJING
ALLOCUTION DU PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA AU SOMMET CHINE AFRIQUE DE BEIJING
ALLOCUTION DU PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA AU SOMMET CHINE AFRIQUE DE BEIJING
ALLOCUTION DU PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA AU SOMMET CHINE AFRIQUE DE BEIJING
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 19:43
RCA : L'ONM et une compagnie chinoise signent un accord de partenariat
RCA : L'ONM et une compagnie chinoise signent un accord de partenariat
RCA : L'ONM et une compagnie chinoise signent un accord de partenariat
RCA : L'ONM et une compagnie chinoise signent un accord de partenariat

 

 

CENTRAFRIQUE :  CONSTRUCTION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES, LE GROUPE CHINOIS CHINA COMMUNICATIONS CONSTRUCTION COMPANY LTD (CCCC) ET L’OFFICE NATIONAL DE MATÉRIELS (ONM) SIGNENT UN ACCORD DE PARTENARIAT

 

Dans le souci de désenclaver la RCA et de reconstruire les infrastructures routières détruites durant les crises militaro-politiques, l’Office National des Matériels entendu l’OMN a signé un mémorandum d’entente avec le géant chinois China Communication Construction Company (CCCC).

 

La cérémonie s’est déroulée le mercredi 5 septembre 2018 au siège de cette entreprise à Beijing en présence du couple présidentiel Faustin et Brigitte Touadera, de quelques membres du gouvernement et de l’Ambassadeur de la Chine Populaire en Centrafrique, M. Chen Dong.

 

Cet accord de partenariat prévoit une assistance mutuelle entre les deux groupes ; le partage du savoir-faire et des connaissances ainsi que la formation du personnel de l’ONM.

 

Autre bonne nouvelle pour la RCA, le groupe CCCC va s’installer dans la capitale centrafricaine pour travailler main dans la main avec l’entreprise ONM.

 

Pour le Président Touadera ce partenariat est du pain béni pour les pays africains et les centrafricains qui vont enfin espérer le désenclavement de leur pays « Suivant la situation géographique de la RCA qui se trouve au cœur de l’Afrique, le thème « la ceinture et la route » qui fait un lien entre la connectivité entre les États et les peuples devrait permettre la liaison des pays africains. A travers la présence de  CCCC dans leur pays, les centrafricains pourraient réaliser ce rêve.

 

Une visite guidée a précédé la signature de ce mémorandum entre le PDG de China Communications Constructions Company Peng Dapeng et M. Mano Mathias, Directeur général de l’Office National de Matériels.

 

Spécialiste de la construction des routes, des autoroutes, des ports, des ponts, des voies ferrées, des ouvrages d'art, c'est le groupe CCCC qui a construit  le plus grand  pont du monde situé sur le Lac Gouzigou Sayram.

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 19:42
COMMUNIQUÉ DE PRESSE MINUSCA

 



La MINUSCA condamne la mort de civils et renforce la sécurité du camp de déplacés de Bria

 


Bangui, 7 septembre 2018 - La MINUSCA condamne fermement le meurtre de neuf personnes déplacées internes à Bria, dans la préfecture de Haute-Kotto (centre-est de la République centrafricaine), suite à de violents affrontements entre des groupes armés FPRC et anti-Balaka. La Mission réitère son engagement à mener des enquêtes pour déterminer les responsabilités en vue de poursuites judiciaires appropriées. De même, la Mission a renforcé la sécurité du camp de déplacés de PK3 pour protéger la population.

La police de la MINUSCA enquête sur des informations selon lesquelles neuf personnes déplacées de PK3 ont été enlevées jeudi à l'extérieur du camp et tuées. La Mission a immédiatement envoyé une patrouille après avoir été informée du meurtre et a pu récupérer les cadavres sur l'axe Ippy.

Par ailleurs, la MINUSCA appelle la population civile au calme et dénonce la manifestation hostile de 400 civils dans la matinée de ce vendredi devant son quartier général à Bria. Les manifestants ont lancé deux grenades à l’intérieur du camp, lesquelles ont explosé sans faire des victimes. Une réunion a ensuite été organisée entre les représentants de la MINUSCA et des personnes déplacées internes pour apaiser les tensions.  La MINUSCA a multiplié les patrouilles dans la ville pour protéger la population civile et prévenir une nouvelle escalade de la violence.

La MINUSCA exhorte tous les groupes armés à cesser toute violence contre les civils, à mettre un terme à la tension actuelle dans la région, et rappelle que les auteurs d’attaques contre des civils seront arrêtés et traduits en justice.

Dans le contexte actuel de dialogue sous les auspices de l'Union africaine et des efforts de paix locaux pour réduire les tensions et favoriser la cohésion sociale, les groupes armés doivent respecter leurs engagements à mettre un terme à la violence.

 

United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic

Vladimir Monteiro

Spokesperson/Porte-parole

MINUSCA - Avenue Barthélemy Boganda BP 3338 Bangui, Central African Republic

Cellphone: + 236 75980772 - 72259932 | Extension : (173) 5545/5506 | Tetra : 10874

E-mail: monteiro6@un.org | Skype : Vladimir.Monteiro4 | Twitter : @MonteVlad

https:// minusca.unmissions.org

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 16:48
COMMUNIQUE DE PRESSE : ATTAQUES CONTRE LES CIVILS A BRIA

 

 

Bangui, le 7 septembre 2018 – La Coordinatrice humanitaire, Najat Rochdi, est profondément alarmée par la hausse de tensions dans la ville de Bria suite à une série d'incidents, notamment le meurtre et l'enlèvement de plusieurs femmes déplacées et d’autres personnes vulnérables.

 

La situation actuelle aggrave d’avantage l’état déjà fragile et déplorable des civils à Bria et dans ses environs, dont 48 000 personnes déplacées sur le site de PK3.

 

« Quelques jours après la célébration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, nous assistons à une autre tragédie contre des civils innocents. Je lance un appel à toutes les parties concernées pour qu’elles respectent leurs obligations conformément au droit international humanitaire et de protéger les civils. Les civils ne sont pas une cible et ces actes ignobles doivent cesser », déclare fermement la Coordonnatrice humanitaire.

 

La ville de Bria est située à 595 km de Bangui, dans la Préfecture de la Haute-Kotto. Elle accueille environ 100 000 personnes, dont 80 000 sont des déplacés. Le site de PK3 est le plus grand site des déplacés internes en République centrafricaine. Dix-huit acteurs humanitaires sont présents à Bria.

 

---------------------------------------------------------------

Unité de l’information publique

Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires

République centrafricaine

Email: ocha-car-info@un.org | Mob: +236 70087565

car.humanitarianresponse.info | unocha.org/car | humanitarian.id | reliefweb.int

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 15:52

 

Lu pour vous

 

http://ndjonisango.com 7 SEPTEMBRE 2018  Par Erick NGABA

 

Bangui 6 septembre 2018—Ndjoni Sango : La Russie poursuit sa démarche du processus du retour définitif de la paix en Centrafrique. Le 6 septembre 2018 à l’hôtel Ledger à Bangui, le Conseiller en sécurité de la présidence centrafricaine, Valery Zakharov, a initié une table ronde avec des députés centrafricains afin d’échanger sur la signature d’entente de Khartoum entre les leaders principaux des groupes armés en faveur de paix en Centrafrique.

 

Après la première rencontre dans l’histoire des leaders des groupes armés à Khartoum où les leaders clés des factions rebelles dont Antibalaka et ex seleka, le Conseiller en sécurité Valery Zakharov continue de consolider les efforts pour le retour définitif de la paix. Venus de différentes régions de Centrafrique à savoir Ndele, Birao, Kaga-Bandoro, Bambari entre autres, les députés représentant les populations de différente communauté centrafricaine notamment chrétienne et musulmane, ont échangé avec le diplomate Russe sur cette démarche russe.

 

Ce moment d’échange fructueux a été une occasion pour les élus de la nation de prouver leur gratitude à la Russie et de solliciter pleine implication de celle-ci dans la résolution de conflit en Centrafrique.

 

« La ville de Bangassou, ma circonscription, a retrouvé la stabilité grâce au déploiement des FACA. C’est pour un moment de remercier la Fédération de la Russie qui a appuyé le gouvernement, en équipement militaire et formation, pour que les FACA puissent arriver à Bangui afin d’assurer la sécurité de la population. Donc, pour moi, c’est une forme de reconnaissance vis-à-vis du gouvernement et de la Fédération de Russie mais aussi vis-à-vis de la Minusca », a témoigné Serge Singha, député de Bangassou.

 

Durant les échanges, les députés ont émis de réserves quant au respect de cet accord par les signataires qui sont les responsables des groupes armés. Car, ont-ils regretté, les groupes armés ont signé plusieurs accords de paix mais l’application pose problème. Par la même occasion, les députés ont voulu savoir les mesures coercitive que préconise la Russie au cas du non-respect de cet accord par les groupes armés signataires d’entente de Khartoum.

 

« La signature de l’accord de Paix de Khartoum est la bienvenue, seulement il faudra que cela soit dans un cadre concerté et en concertation avec celle qui existe déjà. L’initiative de notre rencontre est d’informer les élus de la nation sur l’initiative de Khartoum. En tant que députés, nous avons été informés, nous nous posions les questions mais aujourd’hui, à travers cette rencontre, tous les points sont débattus et certains détails nous ont été donnés. C’est à nous maintenant d’informer certains de nos collègues, les populations que nous représentons », a expliqué Jean-Symphorien Mapenzi, premier vice-président de l’assemblée nationale qui était à la tête des députés venus à cette table ronde.

 

Pour les élus du peuple, la Russie doit s’armer de prudence dans cette démarche avec les groupes armés qui exagèrent dans leurs revendications, lesquelles des revendications ils cherchent à se dédouaner des crimes commis à l’égard des civiles.

 

De l’avis des députés, l’impunité zéro et l’amnistie zéro à l’égard des groupes armés doivent être appliquées à tous les présumés coupables. Ils souhaitent aussi la mutualisation de l’initiative russe avec celle de l’Union africaine afin d’éviter le chevauchement.

 

Face aux multiples inquiétudes, le Conseiller Valery Zakharov a rassuré les parlementaires sur la démarche de la Fédération de la Russie visant à rétablir la sécurité et paix en CentrafriqueD’après lui, la Russie continue à appuyer le gouvernement centrafricain à déployer l’armée nationale (FACA) sur l’ensemble du territoire.

Centrafrique: les Russes et députés échangent sur l’accord de paix signé entre les groupes armés à Khartoum
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 15:29
Xi Jinping rencontre le président centrafricain

 

 

BEIJING, 6 septembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a rencontré jeudi son homologue centrafricain Faustin-Archange Touadéra à l'issue du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) qui s'est clôturé mardi.

 

M. Xi a souligné que la Chine avait toujours encouragé et soutenu activement le processus de paix et le développement de la République centrafricaine, et espérait que le pays réaliserait de nouveaux progrès dans ses efforts pour la paix et le développement durables.

 

La Chine est prête à travailler avec la République centrafricaine afin de renforcer la confiance politique mutuelle, d'élargir la coopération pragmatique, de l'aider à améliorer la sécurité alimentaire et le niveau de vie de la population, et compte continuer à envoyer des équipes médicales dans le pays, a ajouté M. Xi.

 

La Chine continuera de soutenir la République centrafricaine dans les organisations multilatérales, de promouvoir plus d'attention et d'implication internationales concernant le processus de paix du pays et plus d'assistance constructive.

 

M. Touadéra a déclaré que son pays adhérait fermement au principe d'une seule Chine, soutenait la réunification de la Chine et appréciait l'assistance chinoise à long terme dans la promotion de la stabilité et du développement économique.

 

La République centrafricaine est disposée à renforcer les échanges entre les partis politiques et en matière de gouvernance, ainsi qu'à améliorer la coopération pragmatique dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" et des huit initiatives majeures proposées par M. Xi lors du sommet, a-t-il poursuivi.

 

A l'issue de leur rencontre, les deux présidents ont assisté à la signature de documents de coopération bilatérale.

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 15:14
Un haut responsable du PCC rencontre le président de la République centrafricaine

 

 

BEIJING, 6 septembre (Xinhua) -- Zhao Leji, haut responsable du Parti communiste chinois (PCC), a rencontré jeudi le président de la République centrafricaine Faustin Archange Touadera à l'issue du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) qui s'est achevé mardi.

 

La Chine est prête à travailler avec la République centrafricaine pour mettre pleinement en oeuvre les consensus auxquels sont parvenus les dirigeants des deux pays ainsi que les résultats du sommet, a indiqué M. Zhao, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et secrétaire de la Commission centrale du contrôle de la discipline du PCC.

 

M. Zhao a également appelé à des efforts conjoints pour renforcer les échanges et la coopération dans différents domaines pour porter les liens d'amitié et de coopération à un niveau supérieur.

 

M. Touadera a fait l'éloge des résultats fructueux du sommet et de son impact sur le développement de la Chine et de l'Afrique.

 

La République centrafricaine espère apprendre des expériences réussies de la Chine dans la gouvernance et renforcer la coopération bilatérale dans des domaines tels que l'énergie, l'agriculture et l'exploitation minière, a indiqué M. Touadera.

Un haut responsable du PCC rencontre le président de la République centrafricaine
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 14:41
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : L’Institut Pasteur et l’Université de Bangui préparent les premières journées scientifiques de Bangui

 

PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 7 SEPTEMBRE 2018

 

BANGUI, 07 août 2018 (RJDH)- L’Institut Pasteur de Bangui et l’Université de Bangui projettent en novembre prochain les premières journées scientifiques de Bangui autour du thème « Interactions hôte-pathogènes en Afrique tropicale » afin de mettre en avant la santé humaine, animale et végétale.

 

Cette rencontre scientifique vise à contribuer à une meilleure connaissance, surveillance et prise en charge des pathologies infectieuses et environnementales. Cet événement contribue à l’accroissement de la visibilité des travaux de recherche et à leur diffusion dans le monde en ce qui concerne la lutte contre les maladies infectieuses.

 

Spécialistes, médecins, chercheurs et étudiants du monde entier se réuniront pour cet événement francophone exceptionnel dont l’objectif est de « stimuler les discussions et de générer de nouvelles perspectives aussi bien pratiques que théoriques dans les défis contre les maladies infectieuses ».

 

Selon l’institut Pasteur de Bangui, la quasi-totalité des 15 millions de décès annuels dus aux maladies infectieuses dans le monde survient dans les pays à faibles ressources économiques comme la République Centrafricaine. Ainsi, la lutte contre ces maladies est devenue un objectif prioritaire mondial. L’Afrique Sub-saharienne demeure la région du monde la plus touchée  par ces décès d’origine infectieuse dont une large part pourrait être évitée.

 

Les participants auront à discuter sur les co-infections par le VIH et les autres agents pathogènes, la surveillance épidémiologique et physiopathologique des maladies vectorielles chez les humains, les animaux et les végétaux, l’émergence de la résistance aux anti-infectieux, les maladies émergentes et ré-émergentes humaines, animales et végétales et la prise en charge des maladies transmissibles de la mère à l’enfant.

 

L’Institut Pasteur est une fondation privée reconnue d’utilité publique en Centrafrique. Il est créé en 1961 et fait partie du Réseau International des Instituts Pasteur. Ses activités sont centrées sur la recherche, la santé publique et l’enseignement et travaillent en étroite collaboration avec l’Université de Bangui.

 

 

Centrafrique : Une nouvelle agence de la CBCA dénommée « Liti ngou » inaugurée à Bangui

 

PAR JUDICAEL YONGO LE 7 SEPTEMBRE 2018

 

BANGUI, le 07 Septembre 2018(RJDH) —-La Commercial Bank Centrafrique(CBCA) vient d’inaugurer ce 07 septembre une nouvelle succursale « agence Li ti ngou » dans la capitale pour satisfaire la demande de sa clientèle. Elle met à la disposition de ses usagers des services SMS banking et E-banking pour des transactions financières à Bangui et au niveau Sous-Régional.

 

La nouvelle agence « Liti ngou » est située proche de la banque BISC dans le 1èrarrondissement de Bangui. La cérémonie inaugurale a été lancée ce 07 septembre par le Ministre des Finances et du Budget Henry Marie Dondra qui a souligné l’importance de cette succursale dans l’économie centrafricaine. Occasion pour le membre du gouvernement d’appeler la CBCA à aller au-delà de la capitale,  « je suis en train de voir le développement d’une banque portée essentiellement par l’Etat centrafricain avec son soutien afin de rendre pérennes les activités de la Banque. Par l’ouverture de cette succursale, je voudrai exhorter la direction de la CBCA à aller au-delà dans certaines villes du pays avec l’effort du gouvernement dans le déploiement des FACA dans nos provinces et aider les centrafricains qui sont dans le besoin », a exhorté le Ministre des Finances.

 

CBCA met à la disposition de sa clientèle deux grands produits à savoir « la carte visa et E-banking pour permettre aux clients de consulter en temps réel leurs comptes et d’utiliser la carte visa pour des opérations au niveau de la sous-région. « nous allons mettre en œuvre deux grands projets : la carte visa et E-banking, dans l’optique de répondre à certaines préoccupations de nos clients, de consulter leur compte en temps réel une fois l’opération est faite, et la carte visa qui peut être utilisée dans les guichets de toutes les banques du pays et également de la sous-région», a indiqué le Directeur général de la CBCA Hervé Gislain Kogboma-Yogo.

 

Le bâtiment qui abrite l’agence CBCA « Liti ngou » a servi en 1954, la toute première agence de l’histoire de l’institution. Elle est aujourd’hui la cinquième agence de la Commercial Bank Centrafrique(CBCA) du pays après l’agence centrale, du Km5, de Bouar et de Berberati.

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com
6 septembre 2018 4 06 /09 /septembre /2018 00:13
Centrafrique : une société chinoise va améliorer l'accès à l'électricité de Bangui

 

 

Xinhua | 05.09.2018 08h59 

 

Le groupe China Gezhouba Group Corporation s'emploiera, d'ici peu, au renforcement de l'usine de production de l'électricité de Boali II, à environ 96 kilomètres à l'ouest de la capitale centrafricaine Bangui, dans le but d'augmenter de cinq mégawatts la capacité de productions de cette usine, a appris Xinhua mardi de la délégation centrafricaine au Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA).

 

L'un des objectifs de cette coopération est d'améliorer la distribution de l'électricité à Bangui et ses environs. L'acte d'engagement de la réalisation du marché des travaux d'électricité de Boali II, financés par la Banque Africaine de Développement, a été signé dimanche en marge du Sommet de Beijing, en présence du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra et de l'ambassadeur de Chine en Centrafrique, Chen Dong.

 

La localité de Boali est dotée de trois usines de production hydroélectrique, Boali I, produit de la coopération franco-centrafricaine depuis 1954, Boali II acquise grâce à la coopération avec la Yougoslavie en 1978, enfin, Boali III, ne disposant pas jusque-là d'une turbine au bas du barrage. Les usines de Boali I et de Boali II sont obsolètes, ne répondant plus aux besoins des habitants de la capitale et de ses environs, d'où les récurrents délestages entretenus par l'Energie centrafricaine (ENERCA).

 

(Rédacteurs :Wei SHAN, Yishuang Liu

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com