Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 22:58

 

 

camp-de-d-plac-s---Kabo.jpg

 

 

United Nations (New York) 7 Mai 2010 - Après avoir fui des affrontements dans le nord de la République centrafricaine (RCA), 1.100 réfugiés centrafricains ont été transférés dans un camp du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) au Tchad, a indiqué vendredi l'agence des Nations Unies.

Il y a deux semaines, ces réfugiés ont fui la région de Sido dans le nord de la RCA et traversé une partie isolée du sud du Tchad. Le HCR les a pris en charge et les a réinstallés dans le camp de Moula, à environ 180 kilomètres de là.

Un premier groupe de 204 réfugiés est arrivé à Moula mercredi et le reste doit arriver d'ici le début de la semaine prochaine.

En raison du mauvais état des routes, les convois du HCR ont pris une journée entière pour faire le voyage jusqu'à Moula, qui accueille déjà plus de 4.000 réfugiés centrafricains.

La plupart des réfugiés nouvellement arrivés sont des femmes, des enfants et des jeunes hommes, a précisé un porte-parole de l'agence, Andrej Mahecic, lors d'un point de presse à Genève.

« Ils ont signalé à nos employés que les combattants pillaient, volaient des animaux et commettaient des violences contre les civils », a-t-il dit. « Certains au sein du groupe sont traumatisés et disent qu'ils ne sont pas prêts à retourner en République centrafricaine », a-t-il ajouté.

L'offensive de l'armée centrafricaine à Silo a commencé mi-avril, et même si le HCR n'a pas de chiffres concernant le nombre total de déplacés, M. Mahecic a indiqué que l'agence avait reçu des informations selon lesquelles 2.500 civils ont dû fuir leurs maisons.

Environ la moitié a rejoint un site pour personnes déplacées dans la ville de Kabo, à 400 kilomètres au nord de la capitale de la RCA, Bangui, où ils manquent d'eau, de nourriture et d'abris.

Les autres ont fui les combats en se cachant dans la brousse, et le HCR pense que davantage de personnes déplacées pourraient essayer de fuir vers le Tchad.

Au cours des cinq dernières années, l'insécurité dans le nord de la RCA a entraîné le déplacement de 200.000 personnes dans le pays, alors que 200.000 autres se sont réfugiées dans les pays voisins.

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 19:59

 

 

onuweb.jpg

 

 

 

 BANGUI, République Centrafricaine, 7 mai 2010/African Press Organization (APO)/ — Ce vendredi 07 mai 2010, a eu lieu une cérémonie de signature d’Accord de Siège entre le Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA) et le Gouvernement centrafricain, au Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Régionale et de la Francophonie.

 Le Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur Antoine Gambi, assisté de la Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères, Madame Ambroisine Kpongo a procédé à la signature du document. De son côté Madame la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique, en présence de ses proches collaborateurs, en a fait de même et l’échange des documents paraphés a eu lieu entre les deux autorités.

 Avant de procéder à la signature de l’accord, le Ministre des Affaires Etrangères a fait noter que ce jour était assez spécial pour la présence onusienne en Centrafrique, puisque deux cérémonies d’égale importance se déroulent à Bangui, à une heure d’intervalle : la signature de ce document qui permet au BINUCA de mener sereinement ses activités en République Centrafricaine et l’inauguration de la Place des Nations Unies.

 Il a souligné que les Nations Unies et la Communauté Internationale étaient toujours présentes aux côtés du gouvernement centrafricain. Pour ce qui est du BINUCA, il a relevé toute la signification que la notion d’intégration pouvait revêtir dans un environnement comme celui de la RCA.

 La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique a mis l’accent, pour sa part sur le fait que l’ONU à travers cette intégration a voulu tout simplement faciliter la coordination de l’appui et rendre plus cohérentes ses actions en direction de la population pour une consolidation de la Paix.

 L’Accord de siège est un document qui formalise les relations entre la République centrafricaine et le BINUCA. Le BONUCA ayant été remplacé par le BINUCA, il convenait d’adapter les termes de la relation à la nouvelle situation.

 

SOURCE : Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA)

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 15:39

 

 

LRA-soldats

 

 

AFP 07/05/2010 | Mise à jour : 13:13

Deux personnes ont été tuées et deux blessées avant-hier au cours d'une attaque d'un véhicule du Programme alimentaire mondial (PAM) attribuée à la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) dans l'est de la Centrafrique, selon la Croix rouge locale.

"Le véhicule affrété par le PAM pour servir la Croix-Rouge locale, appartenait à un particulier. Il a été attaqué aux environs de 16 heures par les rebelles qui ont ouvert le feu sans sommation" à Dembia, village situé entre Obo et Rabaï, a expliqué à l'AFP, Moussa Hassan, membre de la Croix-Rouge locale.

"Le superviseur du véhicule, Adramane Bouar, et le conducteur Arnaud Mambé ont été tués sur le coup. Le corps du premier a été enterré à Dembia, tandis que celui du second est en route pour Bangui. Les deux blessés ont été conduits à Bangassou" a-t-il poursuivi, assurant avoir parlé au propriétaire du véhicule.

Selon la Croix Rouge, le véhicule faisait "route vers Bangui, après avoir acheminé des vivres à Obo (est) pour les réfugiés congolais (RDC) et déplacés centrafricains fuyant les exactions de la LRA".

 Il s'agit de la troisième attaque de la LRA dans la localité de Dembia, les deux précédentes ayant visé les habitants du village aux mois de mars et avril.

Les attaques de la LRA, auteur d'un massacre de 300 civils en République démocratique du Congo (RDC) en décembre, ont fait plus de 200 morts depuis 2008 dans l'est de la Centrafrique, selon une association locale.

La LRA est particulièrement active dans le secteur depuis le mois de février 2010. Lors de la dernière semaine de mars, trois de ses attaques ont fait 26 morts dont onze civils, de source militaire centrafricaine.

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Nation
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 00:34

 

 

drapeau-americain.jpg

 

 

Lettre-de-Shelley-Berkley-a-Hillary-Clinton.jpg

 

 

 

Mme Shelley Berkley du 1er District du Nevada vient d’adresser le 3 mai dernier une lettre à Mme Hillary Clinton, Secrétaire d’Etat américain dont nous nous sommes procuré une copie, à propos de la situation en République centrafricaine. Dans son courrier, la parlementaire attire l’attention de Mme Hillary Clinton sur la nécessité de s’engager pleinement, d’agir et de veiller à ce que les prochaines élections en Centrafrique soient effectivement transparentes et équitables. Mme Berkley pointe au passage la situation catastrophique  des droits de l’homme dans le pays tout en soulignant la nécessité capitale de la présence de la communauté internationale pour garantir la transparence et la crédibilité des prochaines élections dont le calendrier a été repoussé.

La Rédaction de C.A.P

 

 

Congress of the United States

House of Representatives

Washington, DC 20515-2801

 

 

SHELLEY BERKLEY                                                                                                          WAYS AND MEANS

1ST DISTRICT. NEVADA                                                                                                    $UBCOMMITTEE ON HEALTH

                                                                                                                                             SUBCOMMITTEE ON

405 CANNON HOUSE OFFICE BUILDING

WASHINGTON, DC 20515                                                                                               INCOME SECURITY AND FAMILY SUPPORT

 

(202) 225-5965                                                                                             FOREIGN AFFAIRS

 

FAX: (2021 225-3119                                                                                                                          SUBCOMMITTEE ON

 

shelley.berkley@mail.house.gov                                                                          THE MIDDLE EAST AND SOUTH ASIA

                                                                                                                                             SUBCOMMITEE ON EUROPE

2340 PASEO DEL PRADO

SUITE D106

LAS VEGAS, NEVADA 89102 (702) 220-9823                                               CHAIR, TRANSATLANTIC LEGISLATORS'

FAX: (702l 220-9841                                                                                                                          DIALOGUE           

 www.berkley.house.gov

                                                                                                              CO-CHAIR, CONGRESSIONAL TAIWAN CAUCUS

                                                                                                              CO-CHAIR, FRIIENDS OF KAZAKHSTAN CAUCUS

                                                                                                              CO-CHAIR, GAMING CAUCUS

                                                                                                              CO-CHAIR, CONGRESSIONAL OSTEOPOROSIS CAUCUS

                                                                                                              CO-CHAIR, CONGRESSIONAL STOP DUI CAUCUS

 

May 3, 2010

The Honorable Hillary Clinton

Secretary of State

2201 C Street NW

Washington, DC 20520

 

Dear Madam Secretary:

I write to express my appreciation for the U.S. State Department's recent efforts in the Central African Republic, and to encourage the State Department to take all steps necessary to ensure their upcoming elections are conducted in a free and fair manner.

Support for democracy has al ways been a priority of U.S. foreign policy. In the Central African Republic (CAR), the D.S, Embassy has worked closely with other countries as well as the CAR government to actively push for a consensus election. I understand the U,S. has also cooperated with a variety of non-governmental actors such as the National Democratic Institute (NDI), which has expertise in safeguarding elections, giving assistance to domestic, nonpartisan election monitors, and promoting citizen participation.

The human rights record of the CAR government is deeply flawed, with incidents of arbitrary detainment, torture and extrajudicial killings. International presence and monitoring of the forthcoming election is therefore of utmost importance. The election was scheduled to take place on May 16, 2010, but has recently been postponed and a new date is yet to be determined. I look forward to following the election in the Central African Republic and urge you to fully engage in the process to ensure a free and fair election.

I appreciate your attention on this issue.

                                                           Sincerely,

SHELLEY BERKLEY

Member of Congress

 

Chère Madame la Secrétaire d’Etat:


 Je vous écris pour exprimer ma gratitude pour les efforts récents du Département d’Etat en République centrafricaine, et à encourager le Département d'Etat à prendre toutes les mesures nécessaires pour que les prochaines élections se déroulent de manière libre et équitable.

Soutien à la démocratie a les moyens al été une priorité de la politique étrangère américaine. En République centrafricaine (RCA), l'ambassade des USA a travaillé en étroite collaboration avec d'autres pays ainsi que le gouvernement centrafricain pour pousser activement pour une élection consensuelle.  Je comprends que les USA  ont également coopéré avec différents acteurs non gouvernementaux tels que le National Democratic Institute (NDI), qui possède une expertise dans la fiabilisation des élections, l'assistance aux autochtones, les observateurs neutres, et la promotion de la participation des citoyens.

Le dossier des droits de l'homme du gouvernement centrafricain est profondément vicié avec  les incidents de détention arbitraire, de torture et d'exécutions extrajudiciaires. La présence de la communauté internationale et le suivi de l'élection à venir est donc d'une importance capitale. L'élection devait avoir lieu le 16 mai 2010, mais a récemment été reportée et une nouvelle date doit encore être déterminée. Je me réjouis de la suite des élections en République centrafricaine et vous invite à vous engager pleinement dans le processus visant à assurer une élection libre et équitable.

Je vous remercie de votre attention sur cette question.


 Cordialement,


 SHELLEY BERKLEY


 Membre du Congrès

(Traduction de la Rédaction de C.AP)

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 00:28

 

 

Patass é décorant Bozize

 

Selon des informations sûres d’une source ayant requis l’anonymat, de retour de son escapade à Bozoum (Ouham-Pendé) pour inaugurer un pont le week-end du 25 avril où il s’en était pris au leaders de l’opposition en les accusant d’avoir saboté le processus électoral et de n’être que des menteurs, Bozizé s'est arrêté à Boali où il a fait remonter Patassé le lundi 26 avril pour le rencontrer. Les deux compères ont  eu un entretien toute la journée jusqu'à la nuit tombée. Rien n'a filtré de leur entretien mais on suppose qu’il devait sans doute avoir pour but de permettre à Patassé de faire le compte-rendu de sa mission mort-née de médiation au sujet de la crise du processus électoral. Pourquoi tout ce secret et pourquoi à Boali ?

Cette rencontre secrète est bien la preuve s’il en était encore besoin, de l’existence bel et bien d’un axe et d’une entente complice Bozizé-Patassé. C'est après cette rencontre que Bozizé a convoqué la réunion au palais de la renaissance à l'issue de laquelle il a décidé du report des élection tout en initiant en même temps la procédure parlementaire d'urgence pour la prorogation de son mandat.  

 

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Politique
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 15:15

 

 

Paulette-Guillois-et-Alain-Fidele-Kolongato.jpg

 

 

Entretien

Ouest France mardi 04 mai 2010

Alain Fidèle Kolongato, fonctionnaire au ministère des mines à Bria.

Paulette Guillois, présidente de l'association les Amis de Bria, a organisé vendredi soir une soirée destinée à recueillir des fonds pour continuer l'aide entreprise à l'hôpital et auprès des enfants de la rue de ce village de Centrafrique. Au cours de ce repas-spectacle, suivi par plus de 250 personnes et organisé avec la participation de Retraite active et la Ronde européenne, chacun a pu apprécier le spectacle de Pincés de Scène, des compagnons des Terroirs d'Anjou et de Keur-Couleur Gospel. Alain Fidèle Kolongato, actuellement en stage à Paris, était présent.

Que vous apporte l'aide des Amis de Bria ?

Pour nous, c'est une richesse, un trésor. Cette contribution nous aide à sauver des vies. Les mots me manquent pour dire tout ce que fait Paulette pour l'hôpital de Bria.

Concrètement qu'a réalisé l'association ?

Depuis le début, elle s'est investie dans l'hôpital et au fil des années, elle nous a fait venir de France une ambulance, des ordinateurs, des appareils de radiologie et d'échographie. Nous ne sommes plus obligés d'effectuer les 600 km qui nous séparent de la capitale Bangui.

Son action se limite donc à l'hôpital ?

Non pas du tout, elle travaille aussi en lien avec la municipalité pour des aides ponctuelles et elle s'occupe aussi personnellement de plus d'une centaine d'enfants des rues à qui elle donne un repas minimum par semaine. Sans cela ces enfants n'auraient rien et beaucoup mourraient.

Quelles sont ses prochaines actions ?

Paulette revient nous voir en septembre prochain pour six mois et elle compte pouvoir installer des panneaux solaires sur l'hôpital, car l'électricité est souvent coupée, occasionnant d'importants problèmes.

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 14:54

 

 

char-fran-ais.jpg

 

 

Centrafrique : François Bozize invité à Paris pour la fête du 14 juillet

Kabongo Africa Info (Douala) 6 Mai 2010

Ai-Rca — L'annonce a été faite le 5 mai au Palais de la Renaissance au cours d'un entretien entre le président Bozize et le directeur d'Afrique et de l'Océan Indien, au Ministère des affaires étrangères et européennes Stéphane Gompertz, porteur de la lettre d'invitation et en visite de travail à Bangui, a appris l'agence Ai

Selon une source proche de la présidence, l'entretien entre les deux personnalités était axé essentiellement sur la relation bilatérale entre la République Centrafricaine et la France avec en toile de fond, des questions d'ordre économique, politique et sécuritaire.

M Gompertz au sortir de cette audience s'est dit très reconnaissant envers le Président de la République pour son accueil chaleureux. «Cette audience a été longue, utile et très intéressante», a-t-il déclaré.

«Nous avons abordé beaucoup de sujets notamment l'excellente relation bilatérale qui sont qui lie nos deux pays», a précisé Stéphane Gompertz

A en croire le directeur Gompertz, la question de la sécurité évoquée avec le chef de l'Etat concerne non seulement la RCA mais aussi la sous région. «Certains de ces mouvements internes sont liés à l'instabilité qui peut y avoir dans d'autres pays», a souligné Stéphane Gompertz ajoutant que le climat des affaires a été lui aussi abordé, en vue de trouver les voies et moyens «pour encourager les entreprises les entreprises françaises et celles d'autres pays bien sûr, à venir plus nombreuses investir en République Centrafricaine, car le potentiel est là».

Selon une source proche de la présidence, la question du processus électoral était en bonne place au menu du tête-à-tête au palais de la Renaissance. «Avec le président Bozizé, nous avons naturellement parlé de la situation politique en Centrafrique, des élections et de la phase particulière que nous traversons en ce moment», a-t-il dit.

Quant à la position de la France dans le processus électoral actuel, Stéphane Gompertz a clairement indiqué que la France loin d'être surprise «a été prise entre deux réalités. La première est que le Président de la République est très attaché au respect de la constitution. La deuxième est dictée par le réalisme. Il faut organiser les élections dans des conditions libres et transparentes, avec une liste électorale fiable. Donc tous les efforts qui sont menés visent à concilier ces deux impératifs ».

La source informe que cette audience s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de France en poste à Bangui Jean Pierre Vidon, du Ministre centrafricain des Affaires Etrangères Antoine Gambi et du conseiller diplomatique à la présidence Joseph Kitiki- Kouamba. M Gompertz a été aussi reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères.

 

NDLR : Il faur noter que c'est un dictateur sanguinaire dont le mandat aura déjà expiré le 11 juin et donc désormais sans légitimité, qui sera à Paris pour ce 14 juillet. 

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 13:33

 

 

centrafrique-copie-1.gif

 

 

BANGUI - AFP / 06 mai 2010 11h57 - Une personne a été blessée et une autre est portée disparue dans une attaque dimanche à Bangoran (nord) contre trois véhicules du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a indiqué jeudi à l'AFP une source militaire centrafricaine.

"Les hommes armés ont ouvert le feu sur le véhicule en tête du convoi, qui regagnait Bangui à la suite d'une mission à Ndélé (nord). Les tirs des assaillants ont blessé à la jambe un membre du personnel centrafricain de cette organisation. Le chauffeur du véhicule a disparu, et n'a pas encore été retrouvé", selon cette source militaire qui a précisé qu'"une mission militaire déployée d'urgence dans le secteur" était intervenue.

Toujours selon cette source, "il est difficile de dire s'il s'agit d'éléments rebelles ou d'éléments incontrôlés. Parce que les braconniers ainsi que les coupeurs de route font parler d'eux dans ce secteur".

La zone de Ndélé est particulièrement instable, notamment en raison de la présence de la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), qui n'a pas intégré le processus de paix et s'est montré active ces derniers mois après la disparition de son chef Charles Massi, donné pour mort par ses proches.

"Nous faisons l'humanitaire auprès des populations qui sont dans le besoin. Je ne sais pas dans quel état d'esprit, nos collaborateurs vont poursuivre les activités à l'intérieur du pays. C'est vraiment regrettable", à déclaré Yacinthe Wodobodé, coordinatrice du Comité national de lutte contre le sida (CNLS).

 

NDLR : On se demande dans quel pays vit la coordinatrice du CNLS. Elle passe plus son temps à faire de la prédation et des magouilles qu’à gérer le CNLS. Du fait de sa mauvaise gestion, plusieurs malades du Sida sont demeurés des mois et des mois sans leurs produits, le Fonds Mondial ayant momentanément suspendu ses financements. C’est curieux que cette brave dame découvre seulement maintenant la triste réalité de son pays à travers cet incident. Il faut arrêter de se mettre la tête dans le sable comme le fait l’autruche. Si le contrôle de 8 préfectures sur 16 que compte la RCA échappe entièrement aux autorités centrales de Bangui, il ne faut nullement faire semblant d’ignorer cette incontournable réalité, qu’on fasse de l’humanitaire auprès des populations de l’arrière pays prises elles aussi en otage ou autre chose.

 

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Nation
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 01:01

 

 

urne.jpg

 

 

 

APA-Ndjamena 05-05-2010 (Tchad) Le recensement électoral en vue des prochaines élections au Tchad a débuté mercredi avec l’objectif de permettre l’établissement d’une Liste électorale permanente informatisée (LEPI), a-t-on appris auprès de la Commission électorale indépendante (CENI).

Cette opération avait été précédée il y a un mois par un recensement pilote pour permettre de déceler d’éventuels problèmes et d’y apporter des solutions, ont indiqué les sources précitées.

Les élections locales et législatives sont prévues à la fin de cette année, selon le calendrier établi par la CENI.

Quant aux présidentielles, elles sont prévues pour la fin du premier trimestre de l’année prochaine, selon le même calendrier de la CENI.

Les agents recenseurs s’attendent à recenser pas moins de quatre millions de Tchadiens en âge de vote, apprend-t-on.

 

NDLR : A quand le recensement électoral de la République centrafricaine ? Le vrai faux pasteur préfère dilapider les fonds de la CEI pour s'acheter de coûteuses literies. Bozizé est actuellement davantage préoccupé par la prorogation de son mandat par une modification de la Constitution selon la procédure d’urgence qu’il vient d’initier alors que le mandat des députés est presque aussi fini. Il est pour cela fortement demandé actuellement aux députés de ne pas quitter la capitale. L’Union Africaine qui a déjà adopté des résolutions sur ce genre de cas devrait normalement rappeler à Bozizé qu’il est interdit de toucher à la Constitution en pleine année électorale comme c’est le cas actuellement de la RCA.

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Politique
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:57

 

 

Umaru-Yar-Adua-Nigeria.jpg

 

 

ABUJA (AFP) - jeudi 06 mai 2010 - 0h51 - Le président nigérian Umaru Yar'Adua est décédé mercredi à Abuja après avoir disparu depuis plusieurs mois de la scène politique pour des problèmes cardiaques, a-t-on appris de source présidentielle.

"Il est vrai que le président est décédé", a indiqué une source présidentielle, confirmant une information mise en ligne par le quotidien local This Day.

Ancien Gouverneur de l’Etat musulman de KATSINA dans la partie nord du Nigéria, Umaru Yar’Adua fut élu Président le 21 Avril 2007. Malade depuis des mois, le président Umaru Yar'Adua, 58 ans, n’a exercé ses fonctions que pendant une période très brève car souffrant des problèmes cardiaques. Il avait été hospitalisé en novembre dernier en Arabie saoudite durant des semaines avant de revenir en février incognito dans le pays, pratiquement au moment où le Parlement avait donné les pouvoirs intérimaires, le 9 février, à son vice-président Goodluck Jonathan.

 

Son état de santé était resté tellement secret que M. Jonathan avait reconnu publiquement n'avoir même pas été autorisé par son épouse Turai Yar'Adua à lui rendre visite.

Des chefs religieux chrétiens et musulmans avaient pu aller le voir cependant début avril, mais n'avaient rien indiqué sur son état de santé.

Issu du Nord, Umaru Yar'Adua avait été élu en 2008, succédant à Olusegun Obasanjo qui l'avait désigné comme son successeur au sein du Parti démocratique du Peuple (PDP).

 

NDLR : Les conditions dans lesquelles vient de disparaître le président Umaru Yar'Adua, (paix à son âme)   posent le problème de l'état de santé réel de tous ceux qui aspirent à occuper le fauteuil présidentiel dans leur pays et qui ne doivent pas tricher sur leur état de santé. S'agissant du Nigeria, le choix de son successeur opéré par l'ancien président Olusegun Obasanjo n'était manifestement pas le meilleur choix, c'est le moins que l'on puisse dire. Les conséquences de ce choix ont failli plonger ce géant de l'Afrique dans une situation fâcheuse et délicate.

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com - dans Nécrologie