Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 08:47

 

 

 

 

 15 JUILLET 2013

 

Le nouveau président centrafricain, Michel Djotodia, a effectué une visite de 24 heures, sa première visite officielle au Burkina Faso, ce 15 juillet 2013.

 

«Nous sommes un peuple africain, membre de l’Union africaine et de la Cen-sad, il est tout à fait normal que je vienne en visite d’amitié, rencontrer le chef de l’Etat burkinabè qui est un homme plein de confiance, d’expériences, qui nous a assisté à un moment donné de l’histoire de notre pays qui était en trouble. Il n’y a donc pas de raison que je ne vienne pas lui dire merci», a déclaré M. Djotodia à sa descente d’avion ce lundi matin à l’aéroport international de Ouagadougou.

 

Après quelques minutes d’entretien avec le Premier ministre Luc Adolphe Tiao au salon d’honneur, le cortège du chef d’Etat centrafricain s’est ensuite ébranlé vers le palais présidentiel où M. Djotodia sera reçu en audience par son homologue burkinabé, Blaise Compaoré.

 

Evoquant la situation actuelle à Bangui, le chef de l’Etat centrafricain a rassuré qu’«il n’y a pas de problèmes». «Il y a la paix chez nous, sinon je ne serai pas ici à Ouagadougou». «La paix est revenue dans mon pays, on peut venir à Bangui le constater» a-t-il insisté, tout en soulignant que «le reste, c’est de la propagande démagogique». 

 

Michel Djotodia, le chef de la Seleka est arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup de force le 24 mars 2013. Il a ensuite prêté serment en tant que président de la république de Centrafrique et chargé de conduire le pays vers des élections dans moins de 18 mois. Il a entrepris une tournée internationale pour sortir son pays de la crise institutionnelle et sécuritaire, aux conséquences humanitaires jugées catastrophiques, avec notamment 1,5 million de déplacés internes. Après Ouagadougou, Michel Djotodia se rend au Bénin où il aura un entretien avec son homologue Thomas Yayi Boni.

 

 

Source : http://www.fasozine.com/index.php/actualite/10499-michel-djotodia-au-burkina-il-y-a-la-paix-chez-nous-sinon-je-ne-serai-pas-ici-a-ouagadougou

 

 

 

Burkina Faso : Compaoré accueille Michel Djotodia à Ouaga

 

Ouagadougou, 15 juillet 2013 @Koaci.com– Le président de la république de Centrafrique, Michel Djotodia est arrivé lundi dans la capitale pour une «visite d’amitié», a constaté KOACI.COM Ouaga.


M. Djotodia a été accueillie à sa descente d’avion, à 10h 40 mn, par le premier ministre du Burkina, Beyon Luc Adolphe Tiao.


Les deux personnalités se sont ensuite entretenues pendant quelques instants au salon d’honneur de l’aéroport international de Ouagadougou avant que le cortège du chef d’Etat centrafricain ne s’ébranle, sous les acclamations de ses compatriotes vivant au Burkina, vers le palais présidentiel où M. Djotodia sera reçu en audience par son homologue burkinabé, Blaise Compaoré.


«Nous sommes un peuple africain, membre de l’Union africaine et de la Cen-sad, il est tout à fait normal qu’on vienne en visite d’amitié, (…) rencontrer le chef de l’Etat burkinabé qui est un homme plein de confiance, plein d’expérience, qui nous a assisté à un moment donné de l’histoire de notre pays qui était en trouble. Il n’y a donc pas de raison que je ne vienne pas lui dire merci», a déclaré M. Djotodia à la presse.


Evoquant la situation actuelle à Bangui, le chef de l’Etat centrafricain a assuré qu’«il n’y a pas de problèmes».


«Il y a la paix chez nous, sinon je ne serai pas ici (Ouagadougou, ndlr)», a-t-il soutenu, se demandant «comment laisser mon peuple dans le désordre et venir me promener ici ?»


«La paix est revenue dans mon pays, on peut venir à Bangui le constater» a-t-il insisté, soulignant que «le reste, c’est de la propagande démagogique» en allusion aux médias qui font état de troubles en Centrafrique. 


Arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup de force le 24 mars 2013, le chef de la Séléka, Michel Djotodia âgé d’une soixantaine d'années a ensuite prêté serment en tant que président de la république de Centrafrique.


Chargé de conduire le pays vers des élections dans moins de 18 mois, il a entrepris une tournée internationale pour sortir son pays de la crise institutionnelle et sécuritaire, aux conséquences humanitaires jugées catastrophiques, avec notamment 1,5 million de déplacés internes.



BOA

Michel Djotodia au Burkina: «Il y a la paix chez nous, sinon je ne serai pas ici à Ouagadougou»

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com