Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 11:31

 

 

 

 

http://www.lanouvelletribune.info    2 septembre 2013

 

Après des multiples exactions (pillages, braquages, vols, violes, tueries…) des éléments non identifiés à l’endroit de la population civile centrafricaine, c’est maintenant les organisations humanitaires exerçant en République Centrafricaine qui sont prises pour cible des éléments armés non contrôlés probablement membres de séléka.

 

Dans la nuit du jeudi  29 août 2013 au environ de 20h, un véhicule de Médecin Sans Frontière  (MSF) Espagne de marque Toyota Land Cruiser a été braqué et les biens des 4 occupants ont été emportés au niveau du stade Barthélemy Boganda à Bangui. Grâce à la diligence de l’Office Centrafricain pour la Répression du Banditisme (OCRB), le véhicule a été retrouvé et remis hier dimanche 01 septembre à cette organisation humanitaire.

   

« C’était le jeudi dernier aux environs de 20h que j’avait reçu l’appel d’un des gardiens de MSF Espagne, m’annonçant le vol de ce véhicule dans les environs du stade Barthélemy Boganda. Avec l’officier chargé de la sécurité de l’OCRB, nous avions appelé les différents sorties à savoir PK 12, PK 9 et autres pour leur donner les caractéristiques du véhicule et interdire toutes sorties » nous a confié le Directeur général de la police Centrafricaine, Wanzé Liguissara. Selon lui grâce à un réseau mis en place, il a pu mettre la main sur le véhicule, «Nous avons mis en place un réseau et c’est grâce à ce réseau nous avons pu déceler là où se trouvait le véhicule. Et c’était, hier dans le quartier Saïdou, derrière l’ENAM, qu’on a retrouvé le véhicule », a ajouté le DG de la Police.

 

Les malfrats ont arraché la plaque d’immatriculation avant et arrière, l’inscription Médecin Sans Frontière Espagne, les routes de secours et autres, toutes ont été emporté. D’après lui, ces malfrats ne sont pas encore identifiés. « Nous n’avons pas encore identifiés ces hommes armés. Et nous gardons encore le véhicule au niveau de l’OCRB pour enquête. Ces derniers seront capturés et traduisent devant la justice centrafricaine », a-t-il dit.

 

Signalons que les Médecins Sans Frontières sont partout en République Centrafricaine, dans les provinces et aussi à Bangui. Ils soignent plus de 15 mille personnes par mois durant la crise qu’avait connu le pays.

 

Lu pour vous : Centrafrique : les organisations humanitaires, cibles des éléments armés à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com