Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 13:35

 

 

Mr. Venant Serge MAGNA,

Ancien Président de l’ANECA,

Secrétaire Général du Conseil

 National de la Jeunesse,

 (00236).72.22.22.88/ 77.39.97.91

 

 

Bangui le 20 mars  2013

 

   

 

 

 

A Monsieur Prosper  NDOUBA, Fondateur de Site Centrafrique-Presse
 

 

Le mardi 14 août 2012, vers 12heures, j’ai été enlevé (kidnappé) pour être  déporté automatiquement à la prison spéciale de BOZIZE du centre d’instruction militaire de la garde présidentielle (Bérets verts) de Bossembélé

 

Arrivé à Bossembélé vers les 16heures 30 mn, j’ai connu ce jour ce qu’on appelle TORTURES, TRAITEMENTS INHUMAINS, HUMILIANTS et DEGRADANTS sans que mes parents, mes amis ainsi que tous ceux qui militent pour le respect des Droits Humains puissent avoir de mes nouvelles ni savoir les motifs de mon arrestation.

 

Durant les huit (8) mois que j’ai passés dans ce lieu sinistre digne d’une époque médiévale et dont les pratiques à l’intérieur de la base militaire manquent de qualificatifs, j’ai vécu les moments les plus difficiles de ma vie.

 

Le point culminant de ces chocs est le décès à Dakar (Sénégal) de mon épouse qui était aussi ma confidente, ma sœur, mon encadreuse spirituelle, la mère de mon fils, Nelly Annita Fernande NDAMO.

 

Mon enlèvement, ma déportation et ma séquestration à Bossembele ont été pour beaucoup un motif valable de leur lutte pour le respect des droits humains en faisant connaitre au monde entier l’existence de ce lieu horrible de BOZIZE et ses proches n’ont jamais voulu reconnaitre.

 

Certes, j’ai souffert dans ma chair mes dans ces épreuves je sentais la chaleur de vos combats, de vos luttes et de vos engagement pour obtenir ma libération. Je voudrais tout simplement saisir cette occasion pour incliner ma face devant le Dieu Tout Puissantle Lion de la Tribu de Juda d’avoir protéger mon âme tout en ayant la foi et  la conviction qu’il a un plan pour  moi.

 

Grand merci à vous et à toute l'équipe des rédacteurs de Centrafrique-Presse car vous vous êtes battus aux risques de tous les dangers pour que je sois aujourd’hui libéré, que le Dieu Tout Puissant puisse vous les rendre au centuple.

 

J’ai promis pardonner à tous ceux qui sont à l’origine et qui ont contribué à mon arrestation, ma détention et les tortures que j’ai subies, je le fais déjà au nom du Seigneur, je demande au Dieu Tout Puissant qui m’a protégé de les bénir et de les protéger aussi de tout mal afin qu’ils puissent assistés à ce qu’il fera dans ma vie.

 

Encore une fois merci à tous et à très bientôt.

 

Venant Serge MAGNA

 

Lettre de remerciements de Venant Serge MAGNA, rescapé du "Guantanamo" de BOZIZE de Bossembélé

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com