Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 20:59

 

 

 

 

RFI   samedi 06 juillet 2013 à 11:33

 

Que fait François Bozizé ? Il y a un mois, l'ex-président centrafricain, renversé le 24 mars dernier, avait quitté le Cameroun pour Nairobi au Kenya. Certaines sources l'annonçaient en transit pour l'Afrique du Sud, ce que Pretoria avait aussitôt démenti. Depuis, sa trace s'était perdue mais aujourd'hui, RFI est en mesure de révéler que François Bozizé se trouve au Soudan du Sud.

 

François Bozizé n'est jamais reparti à Yaoundé, il n'a pas non plus effectué de safari au Kenya comme le laissait entendre son entourage. Après son escale à Nairobi, début juin, l'ex-président centrafricain a, selon plusieurs sources, fait un premier arrêt en Ouganda puis il s'est envolé pour le Soudan du Sud.

 

Son lieu exact de résidence demeure encore mystérieux mais l'un des chefs militaires de la Seleka, l’ex-rébellion qui a pris le pouvoir en mars dernier, assure que François Bozizé se trouve actuellement non loin de la frontière centrafricaine.

 

Une revanche par les armes

 

Quelles sont ses ambitions ? Sur ce point toutes les sources s'accordent, le chef de l'Etat déchu n'a pas renoncé à ses ambitions de reconquérir le pouvoir par les armes. François Bozizé est un homme tenace, il n'a pas encore épuisé toutes ses ressources et ses plus proches s'activent autant qu'ils le peuvent pour mettre en place une rébellion ou susciter un mouvement de révolte de la population contre les nouvelles autorités.

 

Cependant, des sources militaires et diplomatiques s'interrogent sur les capacités réelles de François Bozizé de réaliser ses rêves de revanche. L'armée lui ayant tourné le dos, tout dépendra de la volonté du Soudan du Sud ou de l'Ouganda de le soutenir. Si tel était le cas, ces deux pays prendraient le risque d'irriter Ndjamena et Khartoum, les parrains officieux du nouveau pouvoir à Bangui.

 

 

 

NDLR : Voilà qui est clair. On comprend mieux pourquoi ce monsieur tient tant à ne pas trop s'éloigner du territoire centrafricain depuis qu'il a été chassé du pouvoir. C'est donc bien afin de mieux se préparer pour prendre sa revanche sur la coalition politico-militaire qui l'a renversé à savoir Séléka et son principal leader devenu depuis lors, Président et chef d'Etat de la Transition, Michel Djotodia Am Nondroko.

 

Il y a lieu cependant de s'interroger sur les réelles motivations qui poussent Bozizé à vouloir tout mettre en oeuvre pour retrouver son fauteuil perdu si ce n'est sa soif inextinguible du pouvoir pour le pouvoir alors qu'il a passé une décennie à la tête de la RCA sans convaincre véritablement qui que ce soit de sa capacité à diriger un pays, son armée, tout en assurant le développement de celui-ci dans la paix et la sécurité. 

 

Aujourd'hui, il suffit seulement de voir l'état de délabrement des axes routiers de la ville de Bangui capitale de la RCA avec des ponts et ouvrages d'art jamais entretenus qui s'écroulent les uns après les autres comme des chateaux de cartes et qui ne sont jamais réparés depuis des lustres pour se convaincre de la mauvaise gestion et la mauvaise gouvernance qui ont caractérisé dix ans de pouvoir de François Bozizé dont les Centrafricains ont encore présents à l'esprit le triste souvenir de la tyrannie sanguinaire avec les prisons spéciales de triste mémoire de Bossembélé surnommée "Guantanamo" ainsi que les pitreries et les frasques de sa  nombreuse progéniture qui ne cessaient de défrayer la chronique.   

 

L'ancien président centrafricain François Bozizé se trouve au Soudan du Sud (RFI)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com