Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 23:52

 

 

PARTAGE

*   *   *

* LUNDI 29 AVRIL 2013

 

* SEMAINE 2 – L’ÉGLISE DU CENTRAFRIQUE : UN BOUC ÉMISSAIRE ?

 

C’est connu : quand sévit le chaos dans la vie d’un individu, d’une famille, d’une communauté ou d’une nation, il y a toujours, qu’on le veuille ou non, un ou des responsable(s) qu’il faut identifier et incriminer, à juste titre, après avoir objectivement établi ses ou leurs manquements.

 

Dans le cas du chaos actuel régnant avec rage en République Centrafricaine, on s’étonnera que l’Église du pays soit ici pointée du doigt comme étant le premier responsable à incriminer, cela d’autant plus ce n’est pas elle qui gouverne le pays et qui, par conséquent, aurait pris des décisions injustes et iniques aux conséquences désastreuses pour la nation.

 

Et c’est vrai, dans une certaine mesure : l’Église de Jésus-Christ n’a nullement vocation, nulle part au monde, à gouverner un pays, mais à lui prêcher la Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ, le Fils de Dieu et à être, dans toute sa conduite, « le sel de la terre » et « la lumière du monde ». Mais c’est justement là où le bât blesse : en Centrafrique, pays comptant parmi les 10 premiers les mieux évangélisés au monde dans les années 70, l’évangélisation demeure la première activité de l’Église, mais la conduite de celle-ci, et donc son exemplarité tant morale que spirituelle, est, à ce jour, tombée plus bas que terre, comme on dit.

 

Et c’est cela, la toute première cause de la colère de Dieu se manifestant de nos jours par un chaos socio-politique des plus affligeants, jamais connu en Centrafrique.

 

Ceux qui en douteraient n’ont qu’à reconsidérer, dans la Bible, l’exemple de Sodome et Gomorrhe : si le Seigneur Dieu y avait trouvé de cinquante (50) à dix (10) justes, Il n’aurait pas détruit ces deux villes pratiquant alors l’abomination avec consécration, si on le dire ainsi (Genèse 18 : 16 – 33 ; Genèse 19 : 1 – 29). Or, disent les Écritures : « 11 Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. » (1 Corinthiens 10 : 11).

 

L’échec, flagrant et affligeant, de l’Église de Centrafrique censée en être « le sel » et « la lumière », se trouve brièvement récapitulé dans les sujets de prière de la semaine en cours, publiés sur le site spécialement créé en vue de l’intercession « militante » en faveur de la nation centrafricaine et intitulé :  « SENTINELLES DU CENTRAFRIQUE », dont voici le lien :

 

http://sentinelles-du-centrafrique.over-blog.com

 

Que toute âme, centrafricaine ou non, éprise de profonde compassion pour le Centrafrique et désireuse de plaider avec détermination et persévérance sa cause au pied de la croix de Christ, en vue de son pardon intégral, et donc de l’apaisement de la colère de Dieu sur l’ensemble du pays, ne se prive aucunement de visiter ce site, au jour le jour : elle y trouvera toujours un sujet susceptible de la conduire à l’intercession et c’est cela, le premier soin vital à apporter à notre pays, désormais grabataire et en danger de mort, dans tous les sens du terme.

 

Toutefois, prenez soin de vous sanctifier avant tout, et en toute humilité, avant de venir au pied du trône de la grâce : Dieu n’entend et n’exauce que la prière d’âmes pures à Ses yeux, selon qu’il est écrit :

 

« 1 Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. 2  Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l’empêchent de vous écouter. » (Ésaïe 59 : 1 – 2)

 

Que le Seigneur vous bénisse et entende vos supplications en faveur du Centrafrique !

 

C. MABADA-MABAYE - Coordonnateur

L’ÉGLISE DU CENTRAFRIQUE : UN BOUC ÉMISSAIRE ? par Céphas Mabada-Mabaye

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com