Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 11:07

 

 

JOURNAL LA REVELATION


 

Opérateur Culturel en République Centrafricaine

 

La RCA traverse actuellement une grave et profonde crise. Le point culminent de cette crise est l’insécurité gravi cime et récurrente dont souffre la population dans sa globalité. En témoignent les tueries de Gobongo, de Boy Rabe et de Boeing accompagnées de scènes de pillages, viols, et de violations flagrantes des droits humains. Ceci au su et aux vues de la communauté nationale et internationale qui semblent l’ignorer de façon complice et coupable. Le dernier développement des événements de Bangui amène notre rédaction a collecter les réactions des filles et fils du pays à travers cette interview que nous vous proposons. Merci d’avance pour votre gentillesse et votre disponibilité à nous répondre par écrit.

 

Journal la Révélation: Depuis le début de la crise Centrafricaine avec l’offensive de la Séléka en décembre 2012, la France semblait ne pas s’en préoccuper, on constate un changement de ton avec la déclaration de François HOLLANDE lors de sa rencontre avec les Ambassadeurs Français en Afrique. Quelle lecture faites-vous de la politique de la France en Centrafrique ?

 

C.Sacré MACKPAYEN : Je me sens démuni face aux questions purement politiciennes. Le simple promoteur socioculturel que je suis, ne saurait apporter une analyse d'ordre politique. Cependant, n'importe quel observateur peut, face à ce que vous nommez « la politique de la France en Centrafrique » faire les observations ci-après :

  • J'ai beaucoup de mal à comprendre d'une part, les choix des hommes politiques de la Centrafrique, choix qui n'ont entraîne que misère et désolation pour mon peuple depuis plusieurs décennies, à travers un chapelet de crises politico-militaires, à travers des coups d'état moyenâgeux, d'autre part, force est de constater que l'accompagnement de la France s'est parfois exonérée de la vision humaniste qu'en est en droit d'attendre de la Patrie des droits de l'Homme. En lieu et place nous avons parfois constaté une cécité volontaire qui n'a servi que l'intérêt personnel des dirigeants du moment. Le couronnement de l'Empereur Bokassa « encensé » par la politique en Centrafrique de l'époque, est, sur ce sujet, suffisamment éloquent.
  • La déclaration de François Hollande lors de sa rencontre avec les Ambassadeurs Français en Afrique semble rompre avec ce qui précède et je ne peux qu’appeler de tous mes vœux la concrétisation sur le terrain de cette volonté si louable. N'est-elle pas de nature à panser les plaies de la population lasse et impuissante face aux exactions qui se nomment assassinats, viols, vols, insécurité, toutes choses qui entraînent famine, maladies et désolation de tous ordre ?

 

 

Journal la Révélation : La France avait systématiquement enclenché une opération militaire au Mali pour chasser les djihadistes qui ont occupé le nord-Mali. Aujourd’hui, HOLLANDE en appelle à la CEEAC, l’Union Africaine et les Nations Unis pour voler au secours de la RCA dont-il qualifie la situation de somalisation. Qu’en pensez-vous ?

 

C.Sacré MACKPAYEN : Permettez que dans un premier temps je puisse louer l'initiative du Président François Hollande, d’appeler la CEEAC, L'union Africaine et les Nations Unis à voler au secours du peuple de la République Centrafriciane. Même si certains trouvent qu'il y a avec le cas du Mali, « deux poids deux mesures », moi, je veux signifier que comparaison n'est pas toujours raison.

Le monde doit savoir que le peuple Centrafricain vit l'insoutenable, c'est une honte pour l'humanité. L'humain est sacré et le droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ne doit plus être l'apanage  que de quelques peuples sur terre.

 

Que l'Humain arrête de sacrifier l'Humain pour des intérêts politiques, géopolitiques ou pour d'autres enjeux qui existeraient au détriment de l'Homme.

 

Journal la Révélation : Plus d’un million et demi de Centrafricains sont aujourd’hui des déplacés internes sur leur propre territoire et sont sujets à une humanitaire qui ne dit pas son nom.

Qu’envisage faire la diaspora Centrafricaine pour venir en aide à leurs sœurs ; frère et surtout les enfants en situation difficile aujourd’hui ?

 

C.Sacré MACKPAYEN : Vu l'ampleur des dégâts causés sur le peuple Centrafricain et de celui des infrastructures de notre pays la République Centrafricaine tout entier, l'apport de la Diaspora Centrafricaine, malgré sa bonne volonté, n'est qu'une goutte d'eau dans cette mer de misère. Cela dit, j'encourage cette diaspora à mieux structurer ses rangs pour enrichir ses initiatives et pour mieux cibler son aide.

 

Par-delà l'action de la diaspora, j'ose espérer que les organisations humanitaires internationales seront très bientôt au chevet de la population marginalisée de Centrafrique.

 

Journal la Révélation : Cela ne peut plus être caché. La RCA, d’une manière ou d’une autre semble être envahie par des mercenaires étrangères composant la coalition Séléka. Et qui prennent déjà goût a massacre des populations. Que faudra –t-il à la RCA comme solution appropriée ; une solution militaire ou une solution politique ?

 

C.Sacré MACKPAYEN : La solution de la crise en République Centrafricaine sera, à la fois ,une solution politique et militaire. Militaire parce que ceux que vous nommez « mercenaires » n'obéiront qu'à une force supérieure à la leur, politique car nous savons que toutes les crises du monde ne cessent définitivement qu'autour d'une table. S'il était possible de faire l’économie de la violence des armes, je m'en réjouirai. Je souhaite que la sagesse permettant de comprendre ces choses simples prenne le dessus dans l'esprit des hommes politiques de la République Centrafricaine.

 

Qu'ils cessent de vouloir le bonheur du peuple et de s'allier dans le même temps à tout diable leur permettant de diviser pour régner. L'incompatibilité de ces choses est évidente. La bassesse de recourir à une telle extrémité ne peut qu'être criminel.

 

Sans entrer dans le détail, il convient d'ajouter que chaque acteur politique en République Centrafricaine devrait se débarrasser de son penchant « politique de l'autruche », regarder avec courage les réalités du pays et celles du monde pour s'engager résolument dans une politique courageuse de vision morale, audacieuse d'humanité, indomptable de résolution véritablement démocratique. Il faut une refondation courageuse. Seule l'humilité des grands hommes peut nous y conduire.

 

Journal la Révélation : Que dites-vous des défenseurs des droits de l’homme et des droits politiques Centrafricains qui semblent ne plus exister face à un peuple meurtri et abandonné à son triste sort ????

 

C.Sacré MACKPAYEN : La meilleure qu'il de dire à ce sujet serait d'inviter les défenseurs des droits de l'homme et des droits Centrafricains à ôter les œillères qui, sans doute, les empêchent de visualiser l'immensité de la détresse de notre peuple pour enfin actionner tous les leviers dont ils disposent pour voler  au secours des misérables. Dieu sait combien ils sont légions ! Cependant, il convient de noter, à leur décharge combien la dictature des armes empêche d'être pleinement ce qu'ils devraient être. Que ceux d'entre eux qui peuvent encore s'exprimer donne de la voix, mieux, que ceux d'entre eux qui  peuvent encore agir le fassent. Il n'est jamais tard pour porter secours à ceux qui espèrent encore.                                                                                                                                                                                                       

Journal la Révélation : En tant que Centrafricaine ou Centrafricain d’abord , quel est, votre mot de cœur pour redonner confiance et espoir aux Centrafricains ? Qui souffrent aujourd’hui dans leur chair ? Je vous remercie.

 

C.Sacré MACKPAYEN : Centrafricains, mes frères, ma voix qui peut encore s'exprimer appelle de toutes mes forces toutes les nations libres, toutes les organisations, toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté à ne pas vous abandonner. Je crois en leur détermination et c'est dans cette foi que je loue l'appel du Président François Hollande. Gardez confiance, j'ai espoir que vos souffrances trouveront apaisement et que le soulagement arrivera bientôt ! Ceci est mon cri de cœur et je vous remercie de le porter à tous ceux qui savent entendre.

 

 

 

Interview de monsieur Coeur-Sacré MACKPAYEN

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com