Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 00:00

 

 

 

Paris 26 août (CAP) – Ce lundi aux environs de 16 h 30, heure de Paris, au Timhotel de la Porte de Clichy à Paris, le sanguinaire et dictateur déchu avait rendez-vous avec un de ses obscurs ami libanais dont nous ignorons pour le moment l’identité, mais que les photos prises opportunément de lui sur les lieux de l’incident par notre source, permettront de trouver ensuite le nom.

 

Flanqué d son fils Franklin Bozizé, le dictateur devait vraisemblablement  traiter avec son ami libanais, de ses douteux et louches plans de déstabilisation du processus de transition actuellement en cours en Centrafrique et de ses projets de retour au pouvoir qu’il a dernièrement annoncés dans son interview sur Radio France Internationale et dont il ne fait nullement mystère.

 

Contre toute attente, Bozizé, son fils  et son interlocuteur sont débusqués et dérangés dans leur quiétude par deux compatriotes, puis trois et des tasses de thé et de café volent dans les lieux du rendez-vous vers le visage des débusqués. S’en suit une bagarre entre un des compatriotes que le fils Bozizé  croît devoir agresser ce qui vaut à ce dernier d’être correctement rossé. Survient la police appelée par les tenanciers de l’hôtel qui embarque les deux pugilistes au commissariat le plus proche tandis que Bozizé et son invité prennent la poudre d’escampette.

 

D’après notre source présent sur les lieux, le Libanais parlait à Bozizé de choses qu’il va « livrer », probablement des armes peut-on deviner. Il est clair que les autorités françaises qui ont déjà fermement mis Bozizé en garde quant à ses activités et tentatives de déstabilisation de la RCA à partir du territoire français, doivent redoubler de vigilance et surveiller de très près cet individu qui est as de la roublardise, qualité qui l’a finalement perdu car il croyait qu’il pouvait rouler tout le monde dans la farine. Affaire à suivre….

Incident dans un hôtel parisien où Bozizé est débusqué alors qu'il s’entretenait avec un de ses obscurs amis libanais
Incident dans un hôtel parisien où Bozizé est débusqué alors qu'il s’entretenait avec un de ses obscurs amis libanais
Incident dans un hôtel parisien où Bozizé est débusqué alors qu'il s’entretenait avec un de ses obscurs amis libanais

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com