Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 13:50

 

 

 

 

Bangui, 22 juil 2013 (CAP) – Les généraux Jules Bernard OUANDET et François MOBEBOU, tous les deux anciens chefs d’état-major des Forces armées centrafricaines du temps du président déchu François BOZIZE qui avaient initialement  trouvé refuge au camp de la FOMAC à l’aéroport Bangui Mpoko se trouveraient actuellement dans la localité de Zongo sur l’autre rive du fleuve Oubangui en RDC en face de Bangui, apprend-on d’une source crédible auprès du parquet de Bangui.

 

Le général d’opérette Jules Bernard OUANDET fut un très proche de François BOZIZE. Les deux furent également les derniers de leur promotion de sortie de l’Ecole Spéciale de Formation des Officiers d’Active (ESFOA) de Bouar au nord ouest de la RCA à l’époque de l’ex-empereur Jean Bedel BOKASSA. Le général François MOBEBOU fut lui, un proche de ce dernier qui lui avait confié les clés de la poudrière de l’ex- cour impériale de Bérengo lorsqu’il fut lieutenant.

 

Toujours d’après une source proche du dossier judiciaire actuellement en cours d’enquête au parquet du tribunal de grande instance de Bangui, une valise remise par une dame proche parente du général François MOBEBOU et contenant des effets militaires et des documents compromettants appartenant à ce dernier aurait été saisie sur des convoyeurs qui tentaient de traverser le fleuve Oubangui pour la remettre au général boziziste à Zongo. 

 

Alors que les autorités de Bangui avaient donné un ultimatum pour quitter la base de la FOMAC de Bangui Mpoko et rentrer chez eux à tous les anciens dignitaires bozizistes qui s'y étaient réfugiés au moment de la chute de BOZIZE, c'est non sans surprise qu'on apprend l'histoire rocambolesque de la fuite des deux généraux cités ci-dessus. S'ils n'avaient rien à se reprocher, ils n'auraient pas choisi de prendre la poudre d'escampette.  

 

 

Deux généraux bozizistes anciens chef d’état-major des FACA réfugiés à la FOMAC à présent en cavale à Zongo (RDC)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com