Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 00:20

 

 

 

 

 


YAOUNDE AFP / 07 mai 2013 22h59 - Un groupe de 17 braconniers est entré lundi dans un parc animalier en Centrafrique, faisant craindre un des plus grands massacres d'éléphants en Afrique centrale, a averti mardi le Fonds mondial pour la nature (WWF).


Un groupe de 17 individus armés est entré lundi dans le parc national de Dzanga-Ndoki (Centrafrique) et se dirigeait vers la Dzanga Bai, connu localement comme le +village des éléphants+, a indiqué le WWF dans un communiqué transmis à l'AFP à Yaoundé.


Ces braconniers menacent de provoquer un des plus grands massacres d'éléphants dans la région depuis que les braconniers ont tué au moins 300 éléphants pour leur ivoire dans le parc national de Bouba N'Djidda (nord du Cameroun) en février 2012, selon le communiqué de WWF.

Selon le texte, Dzanga Bai est une grande clairière (située dans le parc de Dzanga-Ndoki) où entre 50 et 200 éléphants se rassemblent chaque jour pour boire des sels minéraux présents dans le sable.


A moins que des mesures rapides et décisives ne soient prises, il semble très probable que les braconniers vont profiter du chaos et de l'instabilité du pays pour abattre des éléphants vivant dans ce site unique du patrimoine mondial, a souligné Jim Leape, directeur général de WWF International.

En mars, la coalition rebelle Séléka a renversé le régime du président François Bozizé mais elle peine à rétablir l'ordre dans le pays et l'armée est complètement désorganisée.

Nous n'avons pas pour l'heure confirmation de massacres (d'éléphants) dans ce parc (centrafricain) mais il n'y a rien qui protègent les éléphants. Les braconniers sont équipés d'armes automatiques (Kalachnikov), a affirmé à l'AFP Jules Caron du programme anti-braconnage à WWF en Afrique centrale.


Dans son communiqué, WWF appelle la communauté internationale à aider à rétablir la paix et l'ordre en République centrafricaine qui a été secoué par la violence et le chaos depuis le début de l'année et à aider à préserver ce site unique du patrimoine mondial.


L'organisation demande également à la Bangui de tenir immédiatement sa promesse prise il y a deux semaines de mobiliser des troupes pour mettre un terme au braconnage dans la région. Elle souhaite également que le Cameroun le Congo voisins viennent en appui à le Centrafrique pour protéger cette réserve.



(©) 

Des braconniers menacent une réserve unique d'éléphants en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com