Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 16:54

 

 

 

 

                                                                                                                                         

 

 

                               Peuple de Centrafrique !

Tu ne tueras point selon les écritures.

Non, en République centrafricaine à la loi du talion : « œil pour œil et dent pour dent ».

Depuis quelques semaines, dans plusieurs régions du pays, des groupes des gens armés invoquent entre guillemet de « légitimes » représailles, après des crimes et exactions commis par les membres de l’ex-séléka à l’encontre de la population centrafricaine en général et des personnes de confession chrétiennes en particulier, pour commettre des crimes et des exactions graves de toutes sortes à l’encontre des personnes de confession musulmane.

Le Ministre de la Sécurité voudrait rappeler à tous, qu’aucun crime, aucune exaction avérée n’est légitime et ne restera impuni.

Le Ministre de la Sécurité condamne avec fermeté au nom du Président de la République et de son Gouvernement ces crimes odieux et ces graves exactions inacceptables dans notre République.

Notre ambition est et demeure de bâtir un Etat de droit où nul ne pourrait se placer au-dessus des lois de la République qui rappellent à l’article 1er de la charte Constitutionnelle de transition, je cite : «  La personne humaine est sacrée et inviolable. Tous les agents de la puissance publique, toute organisation ont l’obligation absolue de la respecter et de la protéger ».

L’article 3 précise que « chacun a le droit à la vie et à l’intégrité corporelle. Il ne peut être porté atteinte à ces droits.

Nul ne sera soumis à la torture, ni au  viol, ni à des sévices ou traitements cruels, inhumains, dégradants ou humiliants. Toute personne, tout agent de l’Etat, toute organisation qui se rend coupable de tels actes sera puni conformément aux textes en vigueur ».

C’est très clair !

Ainsi, le Ministère de la Sécurité Publique, à travers la Gendarmerie Nationale et la Police centrafricaine recherchera coute que coute les auteurs de ces crimes odieux pour les mettre à la disposition de la Justice, pour être sévèrement  puni tôt ou tard.

Enfin, à ceux qui attisent le feu de la discorde et de la haine et qui incitent les uns et les autres à marcher dans le sens du génocide.

Je voudrais rappeler que la répression ne les épargnera pas, eux non plus.

Que le bon Dieu garde notre pays.

Je vous remercie !

 

                                                                               Fait à Bangui, le 06 octobre 2013

                                                                                                                                            

 

MINISTRE DE LA SECURITE,

    DE L’IMMIGRATION,

                                               EMIGRATION ET DE L’ORDRE PUBLIC

 

     Josué  BINOUA

 

COMMUNIQUE  DU  MINISTRE  DE  LA  SECURITE  PUBLIQUE  PASTEUR  JOSUÉ  BINOUA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com