Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 04:50

 

 

 

Le Comité ad’ hoc des Centrafricains de l’Etranger a l’honneur de porter à la connaissance de la Communauté Centrafricaine établie à l’étranger, qu’elle conteste la démarche entreprise par le compatriote dénommé MAURICE OUAMBO, qui a cru devoir émettre une convocation aux fins du vote des représentants de la Diaspora devant siéger au Conseil Supérieur de la Transition.

Il est en effet utile de préciser que :

 

  • Mr OUAMBO MAURICE avait en son temps, bénéficié d’une nomination politique au poste de Chargé de Mission de la Diaspora ;
  • Ce poste lui avait permis dans un passé récent de prendre publiquement sur RFI ; France 24 des positions sur lesquelles il n’est plus besoin de revenir… ;
  • Depuis le 24 Mars 2013, le décret de sa nomination est devenu caduc ;
  • En l’absence d’une Ordonnance prise récemment par la nouvelle Autorité, le confirmant à ce poste, il est juste de considérer que le poste de Chargé de Mission de la Diaspora  demeure vacant et  même s’il en était le cas , il n’appartient  pas à un ;
  • A ce titre, il ne dispose d’aucune qualité pour convoquer la communauté, encore moins pour poser un acte engageant ladite communauté ;
  • Seul le Consulat de Centrafrique a la charge,  pour peu qu’il soit instruit expressément par son Autorité de tutelle, d’organiser l’élection des représentants au Conseil Supérieur de Transition ;
  • En émettant cette convocation, Mr OUMBO MAURICE usurpe une qualité qu’il n’a plus, et que nous sommes en droit de suspecter des manœuvres.
  •  

En conséquence,  au regard du vide en la matière depuis le changement du 24 MARS 2013 d’une part, et de l’urgence en ce qui concerne la désignation desdits représentants au CST d’autre part, le Comité ad’ hoc des Centrafricains de l’étranger recommande :

 

A tous les compatriotes de ne pas répondre à cette « convocation », qui apparaît comme une provocation, car cette élection n’aura pas lieu ;

 

Par contre le Comité Ad ‘hoc informe les compatriotes que le quota de deux (2) sièges réservé aux Centrafricains de l’étranger paraît insignifiant au vue du poids que nous représentons.

 

A cet effet, une grande consultation est en cours pour déterminer la conduite à tenir sans interférence extérieure, afin d’adopter consensuellement une chartre visant  les engagements ; critères ; directives et modalités du choix des représentants.

 

Fait à Paris, le 08 AVRIL 2013

 

      Pour Le Comité Ad ‘hoc de la Diaspora de Centrafricains

 

 Crépin NGOKO NZENGUET

 

 

 

 

COMMUNIQUE Comité Ad Hoc Centrafricains de l'étranger
COMMUNIQUE Comité Ad Hoc Centrafricains de l'étranger

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com