Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 21:56

 

 

 

 

LIBREVILLE, 22 septembre (Infosplusgabon) -  Le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA) entend « documenter tout cas de violations des droits de l’homme avéré, afin que  soient traduits devant les instances compétentes et punis conformément aux textes et lois en vigueur » les auteurs de la récente  flambée de violences entre les communautés chrétiennes et musulmanes,   qui a  occasionné  une centaine de morts.

 

 Parmi ceux-ci,  deux employés de l’ONG ACTED, des dizaines de blessés et plusieurs déplacés internes, particulièrement dans les localités de Bossangoa et de Bouca. Cette déclaration faite par le chef du Bureau,  représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et chef du BINUCA, le général Babacar Gaye, à la  suite  de la visite, effectuée la semaine dernière à Bossangoa (préfecture de l’Ouham), par le BINUCA et l’Equipe de Pays du système des Nations Unies, ainsi que les ONGs humanitaires internationales et le Gouvernement.

 

 Plusieurs de ces témoignages ont fait état de « villages brulés, de ponts endommagés et de lignes téléphonique coupées », et mis l’accent sur la quasi-inexistence de moyens de transports pour convoyer les victimes, alors que  plusieurs habitations et bâtiments publics étaient vidés de leurs occupants et complément pillés.

 

 A l’issue de l’évaluation des besoins urgents des personnes les plus affectées et de l’identification des solutions nécessaires à un retour rapide de la paix dans la région,  les doléances soulignent le déploiement, dans les plus brefs délais, d’une force sécuritaires afin de prévenir tout embrasement de la situation, mais également la mise en place d’une assistance alimentaire, au-delà des kits de dignités et d’accouchement distribués par l’UNFPA aux femmes enceintes, ainsi que des kits d’urgence fournis à l’hôpital de la ville de Bossangoa.

 

© Copyright Infosplusgabon

Centrafrique : Les populations du Nord-Ouest centrafricain fuient les violences

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com