Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 00:33

 

 

 

Agence France-Presse


Garoua Boulaï

Au moins 145 militaires centrafricains ont trouvé refuge au Cameroun après l'offensive de la coalition Séléka qui a renversé le président François Bozizé le 24 mars, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes.

 

Au moins 900 réfugiés se trouvent également dans la zone.

 

«Cent quarante-cinq militaires centrafricains ont fui leur pays pour se retrouver au Cameroun où ils se trouvent encore», a affirmé à l'AFP un officier supérieur de l'armée camerounaise.

 

«Plus de 93 militaires centrafricains ont été accueillis le 25 mars (le lendemain de la prise de Bangui) à Garoua Boulai», une ville frontalière de l'est du  Cameroun, a affirmé à l'AFP le sous-préfet par intérim de cette ville, Élie Nsangue Mwanjo.

 

«D'autres (militaires) sont entrés au Cameroun par Kentzou», une autre localité de la région donnant accès à la Centrafrique, a précisé M. Mwanjo, donnant également le chiffre de 145 au total.

 

Avant d'arriver à Garoua Boulaï, certains militaires tiraient des coups de feu en l'air, mais «ils ont été maîtrisés» (désarmés) avant d'entrer au Cameroun, a-t-il assuré.

 

Les militaires centrafricains exilés au Cameroun ne vont pas y «rester indéfiniment, car ils doivent rentrer dans leur pays regagner leur poste», selon l'officier de l'armée. Selon lui, le ministre camerounais de la Défense,  Edgar Alain Mebe N'Go, le leur a rappelé lors d'une récente visite dans la région de l'Est.

 

Selon le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune citant une source proche des autorités régionales, ces militaires sont logés dans «un camp militaire de Bertoua», la capitale régionale de l'Est, frontalière de la Centrafrique.

 

Selon le journal, plus de «3 000 migrants» centrafricains se sont installés au Cameroun depuis le coup d'État en Centrafrique.

 

«Nous avons enregistré 935 réfugiés à Garoua Boulaï. Sur les 935 réfugiés préenregistrés, 370 seulement ont accepté d'être transférés» dans un camp créé dans un village, a indiqué à l'AFP Mamady Fata Kourouma, chef de la sous-délégation du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Bertoua.

 

Parmi les réfugiés arrivés à Garoua Boulaï, «on a eu quatre blessés par balles» dont un est «décédé le 27 mars» peu après son arrivée dans un hôpital de la ville, selon un responsable local de la Croix-Rouge, Flaubert Mvongo.

 

Quatre autres arrondissements de la région sont frontaliers de la Centrafrique, mais le HRC dit n'y avoir pas recensé de cas officiels de réfugiés s'étant signalés aux autorités.

 

Source : http://www.lapresse.ca/international/afrique

Centrafrique :145 soldats centrafricains réfugiés au Cameroun
Centrafrique :145 soldats centrafricains réfugiés au Cameroun

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com