Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 17:30

 

 

 

 

Yaoundé, 06 Septembre 2013

 

© Denis Nkwebo | Le Jour

 

Agression: L'assassin du Commissaire camerounais Ngando extradé 

 

Le Lieutenant Ali de la Séléka centrafricaine a été remis aux autorités camerounaises mercredi 04 août.



Les responsables de la police camerounaise se frottent les mains. Le lieutenant Ali, chef du commando de la Séléka au pouvoir en Centrafrique, qui a frappé et tué dans la localité de Tocktoyo dans la nuit du 19 août 2013, a été extradé vers le Cameroun par le pouvoir de Bangui. «Cette extradition fait suite à une demande pressante adressée à la République de Centrafrique sur haute instruction du Président Paul Biya», a indiqué un officiel en poste à Bertoua, à l'Est. La nouvelle de l'extradition du Lieutenant Ali a été confirmée par différentes sources policières qui précisent par ailleurs que «c'est mercredi 4 septembre au soir que l'assassin présumé du Commissaire Ngando Ngallè est arrivé à l'aéroport de Yaoundé-Nsimalen». Quid de sa destination? «Il est gardé en un lieu sûr», répond notre source. Mais Le Jour a appris que le suspect centrafricain est gardé à vue pour exploitation par la police judiciaire.

 
Avec la détention du Lieutenant Ali, les autorités camerounaises tentent de comprendre ce qui s'est passé dans la nuit du 19 août à Tocktoyo. «Le parquet militaire va se charger de la suite judiciaire mais il y a beaucoup de questions», prévient-on à la police judiciaire. Les questions évoquées portent notamment sur les activités du lieutenant Ali dans la localité de Tocktoyo, ses amitiés locales, ses rapports avec deux lettres anonymes de menaces de mort adressées à Ngando Ngallè avant l'incident dramatique du 19 août dernier, entre autres. Sans oublier ses complicités locales. Nos sources assurent qu'au moins un autre suspect est en détention, mais les recherches se poursuivent pour mettre la main sur tous les éléments du commando.

 
Pour exorciser le drame, le Chef de l'Etat a signé un décret élevant Ngando Ngallè, Officier de Police principal au moment de son assassinat, au grade de Commissaire de Police, «avec effet rétroactif». Une suite favorable à une proposition du Délégué général à la Sureté nationale, Martin Mbarga Nguele. Les policiers font du drame de Tocktoyo une question d'honneur. Mercredi dernier, tout l'état-major de la Police à Douala était mobilisé, dans l'attente de l'extradition du lieutenant Ali. Mais c'est plutôt à Yaoundé que celui qui a assassiné de 32 balles le chef du poste frontalier de Tocktoyo a été accueilli.

 

NDLR : Ce criminel n’a rien à voir avec Séléka 

Cameroun-RCA: L'assassin du Commissaire Ngando détenu au Cameroun

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com