Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 17:00

 

 

Communiqué de Presse N°001

 

Relatif à la mise en place du
Front pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel (FROCCA)

 

Depuis le 24 mars dernier, une horde de mercenaires tchadiens et soudanais a envahi la République centrafricaine, mettant ainsi un terme au processus démocratique. 

 

Après avoir conquis le pouvoir de l’État par la violence des armes, ces mercenaires, rassemblés au sein de la coalition rebelle Séléka, terrorisent, tuent, violent, volent et bafouent les principes élémentaires des libertés et droits de l’ensemble des Centrafricains qu’ils considèrent comme de véritables bêtes de somme.

 

Jamais et au grand jamais la République centrafricaine n’avait vécu une situation aussi grave que désespérante et dans l’indifférence révoltante des pays civilisés. Désormais en Centrafrique, c’est l’heure du triomphe des commanditaires extérieurs et leurs complices locaux qui assistent joyeux aux scènes de pillages, de braquages, d'assassinats, de tortures, de viols ainsi qu'aux actes de barbarie inhumaine quotidienne.  

 

Aujourd’hui, chaque Centrafricain se réveille le matin en se demandant quand viendra son tour et où passera-il la nuit, à la morgue ou au cimetière, tant, de graves violations des droits humains et des exécutions sommaires se banalisent. Cette tragique situation se déroule au vu et au su de la communauté internationale pourtant représentée dans le pays qui ne semble guère pressée pour secourir le peuple centrafricain en détresse.    

 

Pour arrêter cette hémorragie et soulager les nombreuses souffrances de la population, de nombreux Centrafricains, respectueux des valeurs universelles de la démocratie et du respect de la personne humaine, décident de mettre en place le « Front pour le Retour à l’Ordre constitutionnel en Centrafrique » en abrégé (FROCCA).

 

Ce front, qui en appelle à l’esprit de résistance des Centrafricains, cet esprit qui avait guidé leurs aïeux à rejeter l’oppression, est le creuset de l’espérance des patriotes qui refusent de capituler face à l’ignominie et à la barbarie des criminels de la Séléka.

 

Tout en s’imposant le devoir de chasser, par les moyens légaux, les criminels de la Séléka du sol centrafricain qu’ils ont souillé et profané, le FROCCA interpelle la conscience collective centrafricaine en vue d’une adhésion sans condition à cette lutte légitime de libération nationale.

 

                                                                                 Fait le 05 août 2013,

 

Pour le Conseil Exécutif,
 

Le Coordonateur

 

Maître Lin BANOUKEPA

Contact : +33 6 05 63 53 80

 

 

NDLR : Lin Banouképa a combattu naguère François Bozizé aux côtés du défunt président Ange-Félix Patassé. Le voici aujourd’hui aux côté du même Bozizé. C’est une trajectoire qui doit en dérouter plus d’uns sauf l’intéressé. Une question se pose cependant. De persistantes rumeurs font état de la présence depuis quelques jours en France du même François Bozizé Yangouvonda. On apprend aux termes du communiqué ci-dessus, la création d’un Front pour le Retour à l’Ordre constitutionnel en Centrafrique (FROCCA). La France laissera un certain François qui a commis tant de crimes dans son pays et contre qui un mandat d’arrêt international a été émis, utiliser son territoire pour des activités politiques de déstabilisation de la République centrafricaine que le même Bozizé a ruiné et laissé sens dessus dessous et qui tente difficilement de se relever ?   

Bozizé vient de créer un Front pour déstabiliser la RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com