Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 21:58

 

 

 

 

Paris 19 août (CAP) – Selon des informations émanant d’une source digne de foi proche de François Bozizé Yangouvonda qui squatte actuellement  en France, ce dernier serait entré dans une sacrée colère en apprenant non seulement que celui qui l’a chassé du pouvoir, Michel Djotodia allait prêter serment dimanche dernier pour démarrer officiellement la Transition de 18 mois mais aussi et surtout que cette cérémonie devrait se dérouler en présence des présidents tchadien Idriss Déby Itno et congolais Denis Sassou Nguesso, qu’il considère comme les véritables auteurs de sa chute.

 

Toujours d’après la même source, « si Bozizé pouvait faire tirer plusieurs roquettes sur l’hémicycle de l’assemblée nationale où la cérémonie de prestation de serment devait se dérouler, il aurait été le plus heureux des hommes sur la terre ». Ce n’est pas par hasard si le même jour, son porte-parole le chef de milice COCORA Lévi Yakété a vociféré sa colère sur les antennes de Radio France Internationale pour dire tout le mal qu’il pense de cette prestation de serment et surtout de la présence du président tchadien.

 

Cette prestation de serment du Chef d’Etat de la Transition centrafricaine Michel Djotodia Am Nondroko, officialise en effet le début du compte à rebours de ladite Transition et consacre la disparition totale et la mise hors-jeu de Bozizé  par rapport aux affaires du pays dont le contrôle lui a échappé depuis qu’il a été chassé par la coalition Séléka le 24 mars dernier.

 

En effet, Michel Djotodia a été définitivement et clairement adoubé par les chefs d’Etat de l’Afrique centrale notamment le président de la CEMAC Ali Bongo Ondimba qui s’est fait représenter par le président de l’assemblée nationale du Gabon, le président en exercice de la CEEAC Idriss Déby Itno du Tchad venu en personne à Bangui ainsi que le président congolais Denis Sassou Nguesso, Médiateur et Président du Comité de suivi de la crise centrafricaine, sans compter Amadou Ali du Cameroun représentant personnel du président Paul Biya, le vice-premier ministre de Guinée équatoriale.au nom du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et le ministre de la défense du Soudan du Nord.

 

Tout ce beau monde a fait le déplacement de Bangui pour tourner définitivement avec Michel Djotodia, la sombre page des tristes années Bozizé dans l’histoire de la République centrafricaine, d'où la verte colère de l'autiste.

Bozizé vert de colère en raison de la prestation de serment de Michel Djotodia et surtout de la présence des présidents tchadien et congolais à la cérémonie
Bozizé vert de colère en raison de la prestation de serment de Michel Djotodia et surtout de la présence des présidents tchadien et congolais à la cérémonie

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com