Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 17:27

 

 

 

 

Berberati, 6 mars 2013 (RJDH) – Plus de cinq personnes auraient été tuées ce matin à la suite d’une manifestation pacifique organisée par la population contre les exactions des rebelles de la Séléka dans la ville de Berberati. Plusieurs personnes seraient également blessées, après que les éléments de la Séléka aient ouvert le feu sur les manifestants.

 

Les habitants de la ville de Berberati protestent contre les exactions des éléments de la Séléka. « Ces rebelles taxent presque tout le monde. Les voyageurs, les passants, les commerçants, voire les malades dans les hôpitaux sont tenus de payer des taxes à ces rebelles, car ils disent que c’est pour leur permettre d’assurer notre protection et sécurité », a dit un témoin joint par le RJDH.

 

En outres, les actes de pillage et de rançonnage continuent d’être effectués par ces hommes en arme. Un autre acte qui a suscité le soulèvement de ces habitants est le fait que ces hommes en arme ont  heurté un jeune homme qui roulait sur une moto. Ce dernier a eu des fractures aux deux jambes mais les éléments de la Séléka l’ont contraint de marcher sur ses blessures.

 

Touchée par le degré de la souffrance infligée à la victime, la population s’est mobilisée pour manifester leur mécontentement contre les exactions qu’elle subit au quotidien de la part de ces hommes armés.

 

Tôt ce matin, les habitants de Berberati, hommes femmes et enfants sont sortis dans les rues, marchant pieds-nus, pour appeler les responsables de la Séléka à stopper cette hémorragie.  Ces derniers ont été dispersés par des tirs de sommation, font sur instruction de leur chef, un des officiers de cette coalition.

 

Plusieurs des blessés ont été amenés à l’hôpital et les cadavres aussi. La situation reste tendue, car les éléments de la Séléka ont promis de sanction porte par porte à cette population civile.

 

 

 

NDLR : Cela est franchement inadmissible ! Ces éléments qui tirent à bout portant sur la foule de paisibles manifestants sont ils vraiment des combattants de Séléka, mouvement qui est pourtant venue libérer les Centrafricains d'un régime tyrannique et sanguinaire de terreur! Une telle situation doit immédiatement cesser et les responsables de Séléka doivent s'en donner les moyens sinon ce sera à désespérer d'elle qui a soulevé tant d'espoir.

 

BERBERATI : DES PERSONNES TUÉES PENDANT UNE MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LES EXACTIONS DE LA SÉLÉKA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com