Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 02:18


bonne-annee

lac_tchad580.jpg

 

Cameroon Tribune G.d  12 Janvier 2010

Commissions mixtes de sécurité, visites au sommet pour peaufiner la contre-attaque.

Les régions septentrionales du Cameroun partagent des frontières avec les Républiques du Tchad, de la Centrafrique et du Nigeria. Les populations de ces zones frontalières subissent presque au quotidien les exactions des coupeurs de route, des bandes armées d'ex-combattants, militaires et bandits de grand chemin pas toujours faciles à cerner. Le forfait accompli, ils traversent la frontière où ils se retrouvent presque en toute quiétude. Entre le Tchad et le Cameroun, la frontière s'étend sur plus de 900 km. Jusqu'ici, il était difficile- malgré les efforts louables des gouvernements respectifs- pour les forces de défense, postées de part et d'autre de riposter énergiquement contre ces ennemis du développement. Dépourvus de droit de poursuite au-delà de la ligne de démarcation, les militaires camerounais ou tchadiens voient leurs actions limitées.

C'est donc fort de ces exactions devenues insupportables pour leurs populations respectives que les trois chefs d'Etat ont décidé de se concerter pour conjurer ce phénomène. Le 28 octobre 2009, lors d'un tête-à-tête à Yaoundé entre les présidents Paul Biya du Cameroun Idriss Deby du Tchad, l'épineuse question de la sécurité a été évoquée par les deux chefs d'Etat dont on connaît l'attachement pour la paix. Malgré l'accalmie observée ces derniers mois, les deux pays ont décidé d'unir leurs efforts pour réduire ce phénomène à sa plus simple expression. C'est dans cette optique que se sont tenus à Maroua, les travaux de la commission mixte permanente de sécurité Cameroun-Tchad. A l'issue de ces assises, les deux pays ont convenu d'engager des actions conjointes pour venir à bout des coupeurs de route. Un chronogramme d'activités avec des acteurs bien identifiés a été conçu. Désormais, les forces de défense des deux côtés vont procéder à des échanges d'informations ainsi que des coordonnées téléphoniques afin de neutraliser l'ennemi. Sur le terrain, les bons résultats de ces retrouvailles sont déjà palpables. Depuis deux mois, l'on note une accalmie au niveau de la frontière entre les deux pays. Preuve que l'ennemi est bien conscient de la riposte des forces de défense des deux pays.

Des actions similaires sont engagées avec le voisin centrafricain. De ce côté, les choses étaient sur les rails depuis décembre 2005 lors de la tenue à Bertoua de la première commission mixte ad hoc de sécurité Cameroun-RCA. Mais les effets de ces travaux ont été plombés par la crise politique qui a secoué Bangui et qui a amplifié le phénomène d'insécurité au niveau de la frontière entre les deux pays. C'est donc, entre autres, pour redynamiser cette lutte commune que le président centrafricain François Bozizé a effectué une visite officielle à Yaoundé à l'invitation de son homologue camerounais. Paul Biya et son hôte ont parlé du renforcement de la sécurité transfrontalière, l'accélération de la démarcation de la frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine ainsi que l'intégration et la coopération sous régionale.

  Copyright © 2010 Cameroon Tribune.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE