Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 19:48

 

 

asnaRCA

 

Cherchez et trouvez l’erreur !

Les résultats du vote de la loi anticonstitutionnelle qui ont fait apparaître que seuls six députés de l’opposition ont voté contre alors qu’ils sont en tout vingt sept tous partis politiques confondus, continuent de faire des vagues. S’étant aperçus bien après coup de l’ampleur et de  la gravité de la signification désastreuse de leur vote, certains députés dits de l’opposition prennent peur et tentent maladroitement de faire croire qu’ils auraient bel et bien voté contre la loi.

Une seule chose est sûre, il n’y a eu que six députés qui ont réellement voté contre le texte de la loi. Parmi eux, certains avaient même discrètement fait voir à certains de leurs collègues le « non » qu’ils ont écrit en toute lettre sur leur bulletin de vote, écartant ainsi tout doute sur leur cas, ce que d’autres qui aujourd’hui, essaient de semer la confusion et brouiller les pistes de leur trahison tentent de semer.  

Selon les informations qui nous sont parvenues à l’issue du vote et des différents recoupements et investigations faits par nos soins, nous avons publié dans un premier temps la liste de ces députés dits de l’opposition qui ont donné leur voix à Bozizé pour cautionner son coup d’Etat. Peu après, une autre source d’information qui paraissait fondée en apparence nous a  fait revenir sur notre première affirmation, s’agissant du cas du député MLPC de Bamingui, Jean Michel Mandaba et celui du député du RDC de Satéma, René Ngbondo.

Contrairement au rectificatif que nous avons publié pour dire que le député RDC de Satéma se serait abstenu lors de ce vote, ce dernier nous fait savoir sans ambiguïté qu’il ne s’est nullement abstenu mais qu’il a bel et bien voté contre le texte conformément à la ligne de son parti le RDC dont le représentant Emile Gros Nakombo qui a lu une déclaration sans équivoque au nom de leur groupe.

Voilà qui remet à l’ordre du jour le problème du vote du sixième député de l’opposition, celui du député MLPC de Bamingui Jean Michel Mandaba dont la sincérité et la réalité du vote restent posées. A lui d’apporter les preuves de son vote contre pour être innocenté dans cette  lamentable affaire. Sinon il apparaîtra inéluctablement comme le mouton noir du MLPC. Etant Secétaire Général et membre du Bureau Politique de ce parti, Jean Michel Mandaba n'a aucun intérêt non seulement à semer la confusion ni à laisser subsister sur lui quelque doute que ce soit mais plutôt à tirer au clair et au plus vite cette pantlonnade. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique