Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 02:09

 

 

 

 

logo ONU


 

BANGUI, République Centrafricaine, 26 novembre 2012/African Press Organization (APO)/ La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la lutte contre la violence sexuelle dans les conflits, Mme Zainab Hawa Bangura, effectuera du 5 au 13 décembre une visite en Centrafrique.


Cette visite, la première du genre en Afrique de Mme Bangura depuis sa nomination en juin 2012, lui permettra de se familiariser avec la situation de violence sexuelle liée aux conflits en République Centrafricaine et de s’enquérir, auprès des principaux acteurs locaux et de la communauté internationale, des défis y relatifs.


Sur place, il s’agira en effet pour Mme Bangura, qui sera accompagnée d’une équipe d'Experts en matière de l'Etat de droit et la violence sexuelle dans les conflits, ainsi que du Coordonnateur régional chargé de la violence basée sur le Genre, d’échanges avec divers interlocuteurs, dont les acteurs judiciaires et ceux oeuvrant en faveur du respect des droits de l’homme, les forces sécuritaires et de défense, la société civile et les ONG, etc.


La Représentante spéciale du Secrétaire général, dont l’agenda prévoit des visites de terrain, aura également à passer en revue les mécanismes de protection et de réponse existants et identifier les domaines devant être renforcés afin de rendre la réponse en la matière plus effective et efficace. Autre action, renforcer la coopération entre le Gouvernement et le système des Nations Unies dans ce domaine.


La visite de la Représentante spéciale s’inscrit dans le cadre de la Résolutions 1820 (2008) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, laquelle « souligne que, utilisée ou commanditée comme arme de guerre prenant délibérément pour cible des civils, ou dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique dirigée contre des populations civiles, la violence sexuelle peut exacerber considérablement tout conflit armé et faire obstacle au rétablissement de la paix et de la sécurité internationales » et affirme que « des mesures efficaces tendant à prévenir et réprimer ces actes de violence sexuelle peuvent contribuer grandement au maintien de la paix et de la sécurité internationales », et des Résolutions 1888 (2009) et 1960 (2010).


Cette visite est appuyée par le Bureau Intégrée des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix en Centrafrique (BINUCA), qui oeuvre, entre autres, en faveur du renforcement des capacités des femmes en vue de leur meilleure représentativité dans les instances décisionnelles, la lutte contre toutes formes de violences dont elles sont victimes, tout en facilitant la prise en compte de la dimension genre dans les différents domaines d’activités de la Mission.

 


 

CONTACTS PUBLIC INFORMATION SECTION || BINUCA


Chef de Section Information et Porte-parole: Mme Ikavi Uwolowulakana - +236 75 49 53 83, ikavi@un.org

SITE WEB DU BINUCA: http://binuca.unmissions.org


 

SOURCE : Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA).

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société