Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 01:01

 

Jean-Jacq-Demafouth-livre.jpg

 

 

 

Jean-Jacques DEMAFOUTH est avocat au barreau de Paris. Attiré par la politique dans son pays, la République centrafricaine, il s'est très tôt retrouvé comme conseiller juridique du Président Ange-Félix Patassé dès son accession à la magistrature suprême en 1993 avant de devenir ensuite son ministre de la défense. Peu après le coup d'Etat manqué du 28 mai 2001 contre ce dernier qui a été revendiqué par le général André Kolingba, il a été accusé d'y avoir trempé et est jeté en prison. Relaxé après un procès retentissant, il s'exile à Paris et reprend ses activités d'avocat. Il crée en 2008 un parti politique, la Nouvelle Alliance pour le Progrès (NAP) puis devient en même temps Président de l'Armée Pour la Restauration de la Démocratie (APRD), un des nombreux mouvements politico-militaires entrés en rébellion contre le régime du général Président François Bozizé. Après le Dialogue Politique Inclusif de décembre 2008 en Centrafrique, Jean-Jacques Demafouth est devenu Vice-Président du Comité de pilotage du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) de ses rebelles devenus ex-combattants et prend actuellement une part active dans la lutte pour l'obtention des conditions propices à la tenue d'élections transparentes et crédibles en Centrafrique où on lui prête aussi l'intention de briguer le fauteuil présidentiel.

 

La Rédaction C.A.P

 

 

Entretiens avec Samy Abtroun

« La garde impériale de Bokassa passait dans les rues à grand bruit et faisait craindre le pire : arrestations, exécutions, tueries. On savait que celui qui était arrêté ne reviendrait jamais ... »

« Dacko a remis symboliquement le drapeau bleu blanc rouge sur nos têtes. Les premiers jours, nous étions plutôt contents. Mais nous avons rapidement déchanté. »

« Là encore, coup de théâtre: je fus accusé d'être l'auteur du coup d'État de mai 2001 alors qu'en réalité, j'avais permis de l'arrêter! »

« Bozizé reproduit parfois les mêmes erreurs que ses prédécesseurs alors que son arrivée au pouvoir avait suscité un réel espoir de changement. »

« il faut un certain courage pour tendre la main ... Ceux qui m'ont fait du tort et qui se taisent, c'est tant pis pour eux! »

« Le combat que je mène avec mes compatriotes n'a qu'un objectif: le meilleur devenir de notre pays. »

Samy Abtroun est journaliste à Afrique Asie.

 

Editions Numéris .  Paris Février 2010. 128 pages

9"782953 549003

 

ISBN: 978-2-9535490-0-3 l0€

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Livres - Médias