Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 01:40

 

 

 

 

Bozouissé

 



Paris 23 oct (CAP) – Devant l’incapacité ou le manque de volonté de la Cour Pénale Internationale de la Haye d’émettre un mandat d’arrêt à l’encontre du général François Bozizé, un groupe de ressortissants centrafricains victimes de la dictature bozizéenne a approché au début du mois d'octobre en cours le cabinet de Maître Jean Louis BROCHEN (époux de Martine AUBRY) à Lille.


Cet avocat, spécialiste de défense des Droits humains aura pour mission de préparer une plainte à déposer devant les tribunaux belges, contre les pratiques de sévices corporels, tortures, viols et exécutions extrajudiciaires commises en République Centrafricaine de 2005 à nos jours.


De sources sûres, nous apprenons que les personnes visées sont en particulier le général président François Bozizé en personne, ses enfants Francis, Socrate, Rodrigue, Franklin, Teddy, Kévin et Aimé Vincent alias « Papy », ainsi que certains officiers dont les assassins Vianney Semndiro dont le nom a été notamment cité dans l’exécution de Charles Massi, Eugène Ngaïkoisset alias « le boucher de Paoua » qui a fait un carnage dans cette ville et ses environs, ainsi qu’ Olivier Koudémon alias Gbangouma de la sécurité présidentielle qui a endeuillé plusieurs familles centrafricaines, tous considérés comme de véritables tontons macoutes et bras armés du régime et demeurés toujours impunis à ce jour.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers