Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 00:45

 

 

 

Claude Richard Gouandja

R

adio Ndéké Luka Jeudi, 16 Février 2012 14:30

 « Faire de la police centrafricaine une police de proximité, une police crédible et productive ». Ces objectifs ont été évoqués par le Ministère en charge de la Sécurité Publique qui entend soigner l’image de cette institution longtemps ternie.

Au cours d’une rencontre avec son personnel dimanche 12 février 2012, Claude-Richard Gouandja, ministre de la sécurité publique était revenu sur les 3 défis que s’est fixé son Département en vue de redorer l’image de la Police centrafricaine. Il a réitéré cet engagement pris en réponse aux instructions du Président de la République il y a quelques mois.

Au premier défis, Claude-Richard Gouandja a évoqué l’obligation pour la police centrafricaine de se réconcilier avec la population qu’elle est appelée à protéger.

Selon ce membre du gouvernement, « se réconcilier avec la population signifie faire de la police une police de proximité, éduquer la population avant toute répression, mener ses interventions sans les monnayer et, combattre la corruption ».

Le 2nddéfi qu’il entend relever à la tête de ce département est la formation des Agents. Sur ce point, Monsieur Gouandja a annoncé que « la police doit renforcer ses capacités dans le domaine de la police scientifique afin de mieux lutter contre les nouvelles formes de criminalité qui menacent la planète telle la cybercriminalité ».

Le dernier défi à relever, selon ce dernier, consiste pour chaque Agent de la police de veiller à ce que toutes les recettes et mini-recettes réalisées au sein de ce Département servent à alimenter les caisses du Trésor public.

En fin, ayant constaté la faible figuration des femmes parmi les Hauts Cadres de ce Département, le Ministre Richard Gouandja a promis de « tout mettre en œuvre en cette année 2012, pour intéresser de plus en plus les filles au métier de la sécurité publique ».

 

 

NDLR : Ce ministre dont les villas poussent dans la capitale comme des champignons après la pluie et qui passe également pour un des dignitaires qui a fait  très vite fortune avec le business des coupons de recharge téléphonique de TELECEL est sans nul doute très mal placé pour donner des leçons de morale et de probité aux agents de la police qui sont sous ses ordres. En outre, il s'agit de celui-là même dont le fils a assuré l'intérim pendant une longue absence de son père. Son discours manque donc totalement de crédibilité et se réduit à un simple brassage de vent.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société