Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 17:19

 

 

 

   

Garoua-Boulai-bienvenue.jpg 

 

Douala 07-02 2012 12:56:07  APA- (Cameroun) - L’amélioration de la circulation transfrontalière, notamment le transport des marchandises entre le Cameroun d’une part, et la Centrafrique et le Tchad d’autre part, préoccupe les autorités des trois pays qui viennent d'organiser un forum consacré au sujet.

Au chapitre des principales résolutions, les représentants des trois pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) ont décidé de d’aménager des check-points le long des corridors Douala-Bangui et Douala-Ndjamena afin de réduire les tracasseries policières et douanières.

Ainsi, le coût de l’assurance du Global positioning system (GPS) passe de 20000 francs CFA par voyage à 10000 francs CFA, une réduction décidée par l’administration douanière camerounaise saluée par les parties centrafricaine et tchadienne.

Par ailleurs, les participants ont convenu d’accorder une ristourne de 50 pour cent sur la redevance des marchandises, une réduction de 25 pour cent sur le tarif de la manutention et une remise de 75 pour cent sur les pénalités de stationnement.

Les trois pays ont pris l’engagement de se réunir au moins deux fois par an dans le cadre d’une concertation tripartite, raison pour laquelle les prochaines assises sont prévues en fin d’année à Ndjamena, au Tchad, et en début 2013 à Bangui, en Centrafrique.

Toujours sur le chapitre de la mise en œuvre des recommandations, les participants ont également convenu de poursuivre l’amélioration des infrastructures routières, l’aménagement des check-points pour s’arrimer aux standards internationaux afin d’en optimiser le nombre.

Ces derniers mois, les parties centrafricaines et tchadiennes dont le port d’attache est Douala pour près de 80 pour cent de leurs exportations et importations, avaient dénoncé des tracasseries douanières et policières le long des corridors Douala-Bangui et Douala-Ndjamena.

Il a fallu la tenue de ce forum pour que les choses rentrent dans l’ordre, les uns et les autres étant tombés d’accord sur la limitation des postes de contrôle ainsi que l’assouplissement des conditions de manutention au port de Douala.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie