Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 15:07

 

 

urgent

 

Bozizé à Bruxelles le 17 juin 2011

 

 

Bangui, 5 oct (C.A.P) – Selon des informations dignes de foi émanant d’une source proche de la bozizie ayant requis l’anonymat, l’état de santé du président Bozizé, en dépit de ses multiples dénégations tendant à faire croire qu’il serait dans une forme olympique, a encore donné de réelles frayeurs à ses proches.

D’après notre source, il aurait été retrouvé inanimé ce matin et serait demeuré durablement inconscient, situation grandement préoccupante qui a naturellement déclenché des pleurs et suscité de vives inquiétudes au niveau de sa famille proche.

Jusqu’à quand Bozizé continuera-t-il à nier l’évidence pour tenter de faire croire qu’il se porte comme un charme ? On ne peut tricher trop longtemps avec la réalité de son état de santé, on finira toujours par se faire rattraper par la vérité. Tout cela pose avec gravité la question de son aptitude à exercer pleinement les charges de sa fonction à la tête du pays. C’est là où la démarche du président du MDREC Joseph Bendounga qui a saisi la Cour constitutionnelle prend tout son sens et trouve sa totale pertinence.

C’est un secret de polichinelle que le président Bozizé est vraiment malade mais fait tout pour dissimuler ce dont il souffre. Des médecins chinois l’ont examiné et confirmé le diagnostic de certaines maladies déjà dépistées en Afrique du Sud lors d’un de ses déplacements. Là où le bât blesse est que Bozizé refuse les solutions thérapeutiques que ces éminents médecins lui préconisent préférant le recours aux charlatans et remèdes des marabouts africains et des gourous de sa secte de l’église du christianisme céleste.

Son malaise de ce jour relance la controverse sur son aptitude à diriger les affaires du pays et l’hypothèse de plus en plus probable de sa soudaine disparition alors que son mandat de cinq ans vient à peine de débuter.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique