Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 14:05

 

 

centrafrique-carte

 


(20 minutes 13/04/2011)

Un affrontement a opposé dimanche et lundi l'armée à des rebelles de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) dans le nord-est de la Centrafrique.

Selon un chef rebelle, une vingtaine de soldats ont péri lors de cet accrochage, le plus sérieux depuis la réélection le 23 janvier du président François Bozizé, au pouvoir depuis un coup d'Etat militaire en 2003.

«Les combats ont été très durs. Nous avons tué 22 soldats de Bozizé et blessé un grand nombre. On compte dans nos rangs cinq morts et de nombreux blessés», a déclaré à Reuters Issène Abdoulaye, un chef militaire de la CPJP, joint au téléphone.

Un responsable de l'armée a confirmé l'accrochage, qui s'est produit près de la localité de Sekikédé tout en refusant de donner un bilan. «A l'instant où je vous parle, les opérations de ratissage se poursuivent dans le secteur», a-t-il dit en demandant à ne pas être cité.

Avec Reuters

© Copyright 20 minutes

 

 

CENTRAFRIQUE : COMBATS DANS LE NORD, VERSIONS DES FAITS DIVERGENTES

(MISNA) 12 Avril, 2011 - 15:31 - De violents combats entre soldats et rebelles de la Cpjp se sont vérifiés dans la région de Birao, dans le Nord-est du pays.

Les parties aux violences rapportent néanmoins des versions divergentes : si la Cpjp affirme avoir été attaquée par les soldats soutenus par d’anciens rebelles de l’Ufdr, provoquant 27 victimes, dont cinq dans ses rangs et le reste dans ceux du camp ennemi, des sources militaires centrafricaines non identifiées – citées par l’agence Afp – soutiennent quant à elles avoir subi une attaque à une centaine de kilomètres de Birao, sur la route pour Ndele. Sans fournir aucun bilan des affrontements, ces dernières sources affirment avoir mis en fuite leurs assaillants, dont plusieurs auraient été abattus.

Fin mars, d’autres combats s’étaient soldés par des victimes, dont sept civils, dans deux villages de la région de Ndele, dont la population avait appelé le gouvernement à rétablir la sécurité locale. Cette recrudescence des tensions intervient à quelques semaines des élections présidentielles et législatives, respectivement remportées par le chef de l’État sortant François Bozizé et sa coalition.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation