Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 16:50

 

 

 

 

230111votemairie

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 23 Avril 2012 13:42

 « L’Organisation et la réussite des consultations populaires dans un pays  nécessite une sérieuse préparation  en amont ». C’est la substance d’une interview accordée ce 23 avril à Radio Ndeke Luka par Chris Hennemeyer membre d’une ONG américaine dénommée Fondation Internationale pour les Systèmes Electorales, en mission à Bangui.

Il propose de prêter les services de son entité dans le cadre de l’organisation des élections en République Centrafricaine.

Selon lui, son passage au ministère de l’Administration du Territoire de la RCA a permis de comprendre le mécanisme de la tenue des élections dans le pays. La tendance partout ailleurs veut que les élections soient organisées par une structure indépendante. Ce qui n’est pas le cas en Centrafrique. Le pays opte plutôt pour une gestion des scrutins par le ministère de l’Administration du territoire.

Chris Hennemeyer a ajouté  que sa fondation est en mesure d’ « apporter une assistance  multiforme dans l’organisation des élections en Afrique Centrale et particulièrement en RCA. Des appuis qui comportent la révision du code électoral, le découpage, l’achat des matériels électoraux, la sensibilisation à travers l’éducation civique des électeurs. Ces appuis pourraient être un succès s’il y a des partenaires financiers qui s’y engagent. Toutefois, de nos jours, il est difficile de convaincre un bailleur de fonds sur un projet électoral que celui sur l’adduction  en eau potable dans une ville ».

Il a tout de même regretté le fait que les donateurs ne se limitent souvent qu’aux financements des élections et que l’après élection ne les intéresse pas. Il a cité l’exemple de l’ONG américaine National Democratic Institut (NDI) qui a été obligée de plier bagages faute de financement.

 

NDLR : Tout le problème réside dans ce qu’il faut entendre par « indépendance » de la structure censée organiser les élections. Si la pseudo indépendance de la commission électorale est celle qui a permis au vrai faux pasteur Joseph Binguimalé et Bozizé de réussir leur hold-up électoral, cela ne peut intéresser personne en RCA qui en 1993 déjà, a su organiser une élection présidentielle démocratique aux résultats incontestés et crédibles. C’est une expérience positive qui doit être rappelée car elle plaide aussi en faveur d’une structure de gestion électorale indépendante et consensuelle. Le vrai problème des consultations électorales en RCA aujourd'hui est que tant que Bozizé est là, il fera tout pour dire qu'il est le vainqueur de quelque consultation que ce soit. Il n'y aura donc  jamais d'élections dignes de ce nom dans ce pays.   

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique