Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 02:39

 

 

 

victime-lra-Celio-Adraman.jpg

 

Radio Ndéké Luka Vendredi, 16 Mars 2012 13:54

Il s’appelle Celio Adraman et il a 12 ans. Kidnappé à Zacko par les rebelles de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, Celio a été libéré le 12 mars 2012 par l’Armée ougandaise en patrouille dans la forêt aux environs de Obo (sud-est de la RCA).  Il a passé 9 mois dans la brousse avec ses geôliers. Celio vient finalement de retrouver sa famille.

L’information a été  confirmée par un envoyé spécial de Radio Ndeke Luka à Obo localité située à l’extrême-est de la République Centrafricaine, de retour à Bangui.

Le journaliste a pu rencontrer l’ancien otage de la LRA et recueillir le témoignage de Celio : « J’ai été kidnappé dans ma localité d’origine qu’est la ville de Nzacko (nord-est). Pendant 9 mois, j’ai accompagné ces rebelles. J’étais battu chaque jour, j’étais chargé de leur procurer des ignames sauvages pour leur ration alimentaire. J’ai retrouvé la liberté grâce à une patrouille de l’Armée ougandaise. Je faisais le guet ce jour-là et j’ai pris la fuite quand les militaires ont fait irruption dans notre lieu de campement. Les militaires nous ont pourchassés. Ils m’ont finalement mis la main dessus et m’ont ramené à Obo. Mais ici je ne connais personne. Je cherche donc à retrouver ma famille à Nzacko».

Celio est resté quelques jours à Obo sous la garde des autorités locales. Il a ensuite été remis au CICR (Comité international de la Croix rouge). Les recherches de cette structure humanitaire ont ensuite permis de retrouver sa famille à Nzacko. Les retrouvailles ont semble-t-il été pleines d’émotion. Tous croyaient l’enfant mort depuis sa disparition.

Les responsables de la Croix Rouge, en remettant Celio à sa famille, ont appris que son père avait lui aussi été kidnappé par la LRA à l’occasion de la même incursion. Mais ce dernier avait pu s’échapper au bout de deux semaines et rentrer à la maison. Il n’avait pu dire ce que son fils était devenu. Sans doute avaient-ils été gardés dans des camps séparés ?

La libération de Celio intervient au moment où s’intensifient les patrouilles mixtes dans la préfecture du Haut-Mbomou (sud et sud-est de la RCA). Soldats ougandais et centrafricains, sous la supervision et l’assistance d’un contingent américain sillonnent la zone pour traquer Joseph Kony et ses hommes.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation