Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 01:11

 

 

 

 

 

 

 

 cemac-27-juillet-2012

 

 Libreville (Gabon) 2012-08-01 16:10:58 (APA)- La Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC) prévoit une croissance de l’ordre de 5,7 pour cent dans la zone de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) qui regroupe le Cameroun, la Centrafrique, le Congo Brazzaville, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad, annonce un communiqué de l’institution financière reçu mercredi à APA.

Selon le communiqué, cette dynamique serait soutenue par la hausse de la production pétrolière et de gaz, mais aussi par l’orientation favorable du secteur hors pétrole.

Cette croissance bénéficierait également du regain d'activités dans le secteur primaire et de la bonne tenue des industries manufacturières et des services marchands, ainsi que du maintien de la demande intérieure avec l'intensification des travaux de construction des infrastructures publiques dans les pays membres, poursuit le document.

D’autre part, les comptes publics, extérieurs et monétaires s'amélioreraient avec un excédent budgétaire, base engagement hors dons, s'élevant à 3,2 pour cent Produit intérieur brut (PIB) en 2011 et à 4,4 pour cent du PIB en 2012. Cela traduit la hausse des recettes budgétaires d'origine pétrolière.

Parmi les six membres de la CEMAC, cinq sont producteurs de pétrole. Il s’agit de la Guinée Equatoriale, deuxième exportateur de l’or noir en Afrique subsaharienne après l’Angola, du Congo Brazzaville, du Gabon, du Cameroun et du Tchad.

Selon des prévisions, la Centrafrique pourrait intégrer le cercle des pays producteurs de pétrole dans les prochaines années. Des indices de pétrole ont été détectés dans ce pays.

Créée en 1994 sur les centres de l’Union douanière économique de l’Afrique centrale (UDEAC), la CEMAC peine à mener à bien les missions qui lui sont assignées, notamment la circulation des biens et des personnes dans son espace économique régional.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE