Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 20:39

 

 

 

 

les-deux-vehicules-ont-ete-evacues-dans-l-apres-midi.jpg

 

 

Face à face mortel à Espoey : un appel à témoins est lancé

http://www.larepubliquedespyrenees.fr  20/06/2012 à 07h25

Une fois de plus, une personne est morte hier sur les routes béarnaises. Brigitte Mamata-Aleme, une Toulousaine native de République centrafricaine âgée de 44 ans, circule au volant de sa Renault Scénic sur la RD 817 dans le sens Tarbes-Pau. Il est un peu plus de 12h20. Dans un virage en dévers à gauche de la côte d'Espoey, sa voiture dérape sur la route glissante, percute la glissière de sécurité avant de rebondir sur la chaussée alors qu'arrive, dans le sens Pau-Tarbes, un fourgon Mercedès Vitto conduit par un habitant du secteur de Soumoulou, âgé de 57 ans.

Le face-à-face est d'une extrême violence. La voiture est pulvérisée au niveau de la place du passager avant. Une douzaine de sapeurs-pompiers des casernes de Pau et Soumoulou se rendent sur les lieux à 12 h 30. Après avoir désincarcéré la conductrice, ils tentent de lui prodiguer les premiers secours mais le médecin du Samu doit constater sa mort malgré les efforts déployés. Le conducteur de l'autre véhicule, blessé aux cervicales, est conduit au centre hospitalier de Pau. Une demi-douzaine de gendarmes des brigades de Soumoulou, Lembeye et Morlaàs ont fait les premières constatations.

Des traces d'hydrocarbures ?

Selon le parquet, l'accident pourrait être dû à des traces d'hydrocarbure sur la chaussée. En effet, des traces ont été relevées sur le bas-côté à proximité du lieu de l'accident. Toute personne qui aurait circulé entre Ger et Soumoulou entre 12 heures et 13 heures et qui aurait trouvé la chaussée anormalement glissante dans la descente de la côte d'Espoey, notamment au niveau du second virage en dévers à gauche est priée de se mettre en contact avec la gendarmerie de Morlaàs au 05 59 33 59 70. L'appel vaut également pour toute personne qui aurait été témoin oculaire de ce drame qui porte à 13 le nombre de morts sur les routes du Béarn depuis le début de l'année.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers