Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 15:51

 

 

 

CPJP logo 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 014 DU 08 JUIN 2011 RELATIF AUX DERNIERS EVENEMENTS SUR LE PLAN NATIONAL

 

La direction nationale de la Convention des Patriotes pour la paix et la Justice suit attentivement les derniers évènements qui ont mis à mal la cohésion nationale et la paix déjà précarisée par la gestion calamiteuse et débridée des destinées de la République Centrafricaine , et par la galaxie pompeusement appelée à son époque « les libérateurs » en tout genre, et aujourd’hui par l’attelage hétéroclite et clientéliste : KWA NA KWA. Une véritable auberge espagnole composée d’une caste de prédateurs ayant sacrifié l’intérêt national pour une gestion clanique de la chose publique.

Les affrontements entre les Centrafricains et les ressortissants tchadiens, ayant bénéficié de l’hospitalité légendaire de leurs « frères », ont entamé d’une manière préjudiciable la paix civile sur l’étendue du territoire national, et en particulier dans la capitale centrafricaine. L’incurie du régime prédateur du Général-Président BOZIZE à assurer la sécurité des biens et des personnes en est la cause principale.

La Convention des Patriotes pour la Paix et la Justice en appelle aux génies de nos ancêtres et à  la culture centrafricaine de la non violence, pour ne pas envenimer une situation explosive et demande que toutes les bonnes volontés, aussi bien du coté centrafricain que tchadien, mettent tout en œuvre pour non seulement préserver les relations séculaires entre les deux peuples, mais sauver la paix civile gravement mis à mal par l’irresponsabilité du pouvoir centrafricain en mal de bonne inspiration et totalement aux antipodes de la modernité et de la bonne gouvernance. Il faut rapidement aller vers l’apaisement et sans délai, sécuriser toute la population sans exclusive.

Aussi, la Convention des Patriotes pour la paix et la Justice, s’indigne de ce que S.E. Monseigneur MATHOS de l’évêché de BAMBARI ait été retenu avec les membres de son diocèse dans les environs de MOUKA entre BRIA et SAM OUNDJA (où pullulent des bandits venus du DARFOUR) par des individus armés ne relevant aucunement de la région militaire CPJP, dont le responsable des opérations (dans ladite région) a fait son rapport qui dément toute participation d’éléments relevant de son commandement à une telle action de banditisme. En l’état  actuel des informations diverses recoupées, tout porte à croire que les DJANDJAWIDS du DARFOUR  qui ont opéré l’année dernière pour le compte d’un certain HISSEIN Abdoulaye seraient à l’origine de ce forfait condamnable.

L’arrestation du journaliste Directeur de Publication de « Les collines de Bas- Oubangui » par Le général-Président BOZIZE et son fils-ministre mis en cause pour un détournement de financement extérieur démontre si besoin en était, de l’archaïsme du régime, de son refus à respecter les lois de la République et pire, les droits humains élémentaires. Un régime de non-droit…

La CPJP rend personnellement le Général-Président BOZIZE, responsable de la détérioration du pays et des conséquences de l’instauration par lui, d’un état-voyou assujetti à sa famille, à une organisation mafieuse des ressources du pays, et au manque de volonté politique  à asseoir une véritable politique de réconciliation nationale à l’intérieur du pays, et une pratique des relations de bon voisinage et d’intégration des différentes entités étrangères vivant sur le territoire national.

 

Fait à Sibut, le 08 -06- 2011

 

signature-Nouredine-CPJP.JPG

 

NDLR : Puisque Mgr Mathos déclare lui-même avoir eu à faire lors de son arrestation avec des individus armés portant brassard avec la mention "CPJP", et dès lors où deux responsables différents, à savoir Abdoulaye Issène et maintenant Nouradine Adam, démentent avoir enlevé le prélat, on est bien obligé d'en déduire que les auteurs du rapt son sans doute des imposteurs ou de simples bandits armés, plus à la recherche de véhicules à piquer que de rebelles appartenant à un mouvement politico-militaire.

Une chose est sûre, l'insécurité qui règne dans cette zone fait apparaître clairement la nécessité plus que jamais de mettre concrètement en oeuvre une réelle politique et un programme hardi de désarmement et de pacification que visiblement Bozizé, son fils et leur gouvernement sont incapables d'amorcer.

Tandis que Mgr Mathos se trouve toujours à Bria, on apprend que le ministre de l'Administration du territoire est allé discuter avec le sultan de Ndélé on ne sait trop au sujet de quoi et Bozizé parti inaugurer une station essence à Bangassou pendant qu'en même temps les assassins de la LRA abattaient froidement le médecin-chef de l'hôpital d'Obo et son chauffeur. La concomitance de ces événements donne une idée précise de l'indifférence et de l'inaptitude criarde des autorités face au drame et au fléau de l'insécurité que vivent  au quotidien les Centrafricains.

 

 

CPJP logo

 

DECISION N° 004/CPJP/CP/PR/11

 

 

L’Assemblée Générale Extraordinaire ;

 

Vu les textes organiques, statuts et règlement intérieur de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix, en date du 01 -06 2011;

Vu les délibérations de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 05 -06 2011;

 

 

DECIDE

 

Décision n°13 portant nomination des Membres du la CPJP
Le Président de Conseil militaire-Président de CPJP ,


Article 1.

Sont désignés Membres du Conseil Politique Provisoire :

-          Coordonnateur Général Responsable des Affaires Extérieures porte parole : GAZAM  BETTY Christophe

-          Coordonnateur Général Adjoint, Chargé des Affaires Politiques,: MAHAMAT  DAFFAN 

-          Secrétaire Général : ASSAN MBRINGA TOGBO

-          Chef d’état major  .GENERAL  ADOUM RAKIS

Article 2.

A été désigné membre du conseil militaire .

 

-           Président  .  GENERAL  NOURADINE  ADAM   

 

 

Article . 3

 

Les Membres du Conseil Politique Provisoire assurent l’organisation des activités politiques, militaires, diplomatiques et financières de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (C.P.J.P.), jusqu’à la mise en place des Instances définitives.

 

Article 4.

 

La présente Décision qui prend effet à compter de la date de sa signature sera communiquée partout où besoin sera.

 

 

 

Fait à Sibut, le 06 -06- 2011

 

signature Nouredine CPJP

Askabiol@yahoo.fr

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique