Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 00:22

 

 

moustiquetigre-copie-1

 

 

APA Libreville (Gabon) 25-08-2010 - L’unité de recherche de la Fondation internationale de l’hôpital Albert Schweitzer basée à Lambaréné, dans le centre du Gabon, pourrait lancer sur le marché en 2013 un vaccin contre le paludisme, maladie endémique dans les neuf provinces du pays..

Dans une déclaration à la presse, mardi soir à Libreville, à l’issue d’une audience auprès du président gabonais Ali Bongo Ondimba, le Directeur général de la fondation, M. Marc Libessart, a indiqué que le vaccin contre le paludisme « est aujourd’hui en phase 3 et pourrait être mis sur le marché en 2013 ».

Première cause de morbidité et de mortalité avec une prévalence moyenne de 47% chez les enfants de moins de 5 ans, le paludisme constitue la première cause de consultation et d’hospitalisation au Gabon, où les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans sont les plus touchés par la mortalité paludique.

L’Etat gabonais contribue pour 50% au budget de la Fondation internationale de l’hôpital Albert Schweitzer, du nom d’un médecin français qui créa en 1913, à Lambaréné, un hôpital devenu tout aussi célèbre que son fondateur qui était également théologien et musicien talentueux.

La Fondation se prépare d’ailleurs à célébrer le centenaire de l’arrivée à Lambaréné, en pleine Afrique équatoriale française, du célèbre médecin français à l’âge de 49 ans. Mme Sylvia Bongo Ondimba, la première Dame du Gabon, va présider la commission restreinte mise sur pied pour préparer l’évènement.

Lauréat du prix Goethe en 1928 et du prix Nobel de la paix en 1952, Albert Schweitzer, né le 14 janvier 1875 à Kaysersberg, est mort le 4 septembre 1965 à Lambaréné. Il a été inhumé dans l’enceinte même de son hôpital. Sa tombe est un véritable site touristique. Tout comme son hôpital.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sciences