Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 00:53

 

 

centrafrique

 

Après la dérouillée infligée ces derniers jours à la garde présidentielle et aux Faca dans les environs de Ndélé par la rébellion de la CPJP, Bozizé on le sait, a dépêché un émissaire, le commandant Roger Godongai à N’djaména, demander des armes de guerre à Idriss Déby. Selon des informations émanant d’une source proche du commandement de la garde présidentielle ayant requis l’anonymat, c’est le capitaine Vianney Semndiro, commandant de la garnison de Bossembélé et homme des sales besognes et des missions secrètes de Bozizé qui a été envoyé au Tchad pour prendre livraison des armes que Idriss Déby a décidé de fournir à Bozizé.

Le nom de ce bras armé de Bozizé est également souvent cité par certaines sources d’information, comme étant un de ceux qui auraient participé aux tortures infligées à Charles Massi ayant entraîné sa mort. Vianney Semndiro est, toujours d’après les mêmes sources, un habitué des bistrots et autres buvettes de Bangui où il aime lever le coude.  

Certains observateurs à Bangui et aussi à N’djaména s’étonnent et ne comprennent pas la logique que suit le président tchadien qui est sans cesse publiquement accusé dans les médias par Bozizé de dire un peu n’importe quoi dans l’affaire Massi par ignorance ou supposition, accepte malgré tout de lui livrer des armes de guerre pour l’aider à combattre la rébellion de la CPJP.    

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique