Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 00:28

 

 

 

1187810232m7car.jpg

 

                          BOZIZE ici lors d'une visite à Kampala avec Museveni

 

 

patrouille-de-soldats-ougandais-a-Obo.JPG

 

soldats ougandais quittant leur base d'Obo dans une pick-up pour une patrouille

 

 

 

patrouille-armee-ougandaise-Obo.JPG

 

soldat ougandais en patrouille dans la jungle d'Obo

 

militaires-ougandais-vers-Obo.JPG

 

               soldats ougandais dans la jungle du côté d'Obo

 

MI-8-de-l-armee-ougandaise-a-Obo.JPG

 

              hélicoptère MI 8 des militaires ougandais à Obo

 

Les photos d'Obo proviennent d'un reportage dans le Monde magazine intitulé:

"Chasse à l'homme aux confins du Congo"  LEMONDE.FR  06.08.11 

 

 

 

Radio Ndéké Luka Dimanche, 14 Août 2011 16:21

10 magistrats ougandais sont arrivés samedi 13 août 2011 à Obo (est de la RCA) pour le procès d’un officier de l’armée ougandaise. Ce dernier est membre du détachement envoyé en RCA pour poursuivre les éléments de la LRA (Armée de Résistance du Seigneur).

L’officier avait tué par balle, le 10 décembre 2010, un jeune centrafricain, Samori Ganigbia qu’il accusait d’avoir volé son téléphone portable à double puce.

La délégation ougandaise est dirigée par le commandement du colonel Otokoé Pagna. Elle sera complétée par deux magistrats centrafricains devant participer au procès. L’audience sera publique, selon Bénédict Sawada commandant du détachement de l’armée ougandaise d’Obo.

Lors de son forfait au domicile familial de sa victime le 10 octobre 2010, l’officier ougandais avait également blessé le père du jeune garçon, Gabriel Nzanga.

 

NDLR : Ce sont les dramatiques conséquences de l'abandon et la sous-traitance de la sécurité de la région du Sud Est du territoire par Bozizé à l'armée ougandaise qui y fait ce qu'elle veut. C'est la démission totale des autorités de Bangui qui a fait le lit et permis tous les crimes et exactions des bandits de Joseph Koni et Baba Ladé sur le territoire centrafricain. On a véritablement à faire avec des troupes étrangères d'occupation. On est face à un paradoxe. Plus Bozizé et son fils Francis achètent des armes de guerre, moins le territoire est défendu contre les mouvements de bandits étrangers comme la LRA et le FPR. On est donc fondé à se poser la question de savoir à quoi sert de faire autant d'acquisition d'armes de guerre si cela ne doit pas permettre aux Faca de défendre le sol national ?      

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation