Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 15:53

 

 

mouche-tse-tse.JPG

 

GENEVE AFP / 06 décembre 2012 10h58- Des tests cliniques pour un nouveau médicament contre la maladie du sommeil viennent de commencer en République démocratique du Congo, a annoncé jeudi à Genève l'organisation DNDi (initiative pour des médicaments contre les maladies négligées).

Ces tests, menés auprès de patients atteints de cette maladie au stade 2, seront étendus prochainement en République centrafricaine.

Les tests concernent l’efficacité et la tolérance de ce traitement, des comprimés de fexinidazole, administré une fois par jour pendant 10 jours.

La maladie du sommeil, ou trypanosomiase humaine africaine (THA), est transmise par la piqûre de la mouche tsé-tsé. Elle est mortelle au stade avancé si elle n’est pas traitée.

Cette maladie sévit dans 36 pays d’Afrique sub-saharienne.

Près d’un quart des patients sont des enfants de moins de 15 ans et la majorité des cas signalés en Afrique surviennent en RDC.

Si les tests sont concluants, le fexinidazole sera le premier médicament administré par voie orale utilisé à la fois pour les stades 1 et 2 de la THA. Il permettra alors d’éviter des procédures de dépistage et de traitement lourdes, nécessitant des ponctions lombaires systématiques chez chaque patient diagnostiqué afin de déterminer le stade de la maladie et ainsi choisir le traitement approprié.

L’étude est menée par DNDi en collaboration avec l’Institut tropical et de Santé publique suisse (Swiss TPH), le Programme national de lutte contre la trypanosomiase humaine (PNLTHA) de la République Démocratique du Congo et de la République centrafricaine, et Médecins Sans Frontières (MSF).

Le médicament est développé conjointement par le groupe pharmaceutique français Sanofi et DNDi.

L’étude prévoit le recrutement de 510 patients sur cinq sites cliniques en RDC et un site en République centrafricaine.

Ce projet est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates, Médecins Sans Frontières, et plusieurs pays européens, ainsi que par des donateurs individuels.


(©) 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sciences