Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 17:17

 

 

Alain-Joyandet.jpg

 

Paris 03.04.2010 13h57 (Xinhua) - Le secrétaire d'Etat français à la Coopération, Alain Joyandet, effectuera la semaine prochaine une visite en République centrafricaine, a annoncé vendredi un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

M. Joyandet "passera en revue un certain nombre de documents de coopération bilatérale" concernant la France et la Centrafrique, a précisé le porte-parole, lors d'un point de presse.

Il rencontrera le président centrafricain François Bozizé, et signera le document-cadre de partenariat, un document qui fixe des objectifs communs en matière d'aide au développement et de coopération technique entre la France et la Centrafrique, a poursuivi le porte-parole.

A l'instar de l'Union européenne (UE), des Etats-Unis, la France est l'un des principaux bailleurs de fonds de la Centrafrique.

"Cette visite permettra aussi à Alain Joyandet d'évoquer la perspective des élections et de rappeler l'attention que porte la France sur l'organisation de ce scrutin", a ajouté le porte-parole.

La Centrafrique, qui tente de mener à son terme un processus de paix, envisage d'organiser le 25 avril ses prochaines élections présidentielles et législatives. Mais en mars dernier, l'ONU, les Etats-Unis, l'UE et la France se sont prononcés pour un report de ces élections générales en raison de leur impréparation.

Avant sa visite en Centrafrique, M. Joyandet doit se rendre d'abord au Rwanda pour représenter la France à la cérémonie de la commémoration du génocide de 1994, qui devrait tomber le 7 avril.

Source: xinhua

 

France: Alain Joyandet en visite au Rwanda et en Centrafrique

Paris 03/04/2010 (Pana) - Le secrétaire d'Etat français à la Coopération et à la Francophonie, Alain Joyandet, entame mardi par Kigali, au Rwanda, une mini- tournée de 72 heures qui le conduira ensuite en Centrafrique, a appris vendredi la PANA auprès de son cabinet. M. Joyandet prendra part, dans la capitale rwandaise, à la commémoration du génocide du 7 avril 1994.

En Centrafrique où il est attendu jeudi, le secrétaire d'Etat français à la Coopération signera avec les autorités centrafricaines les nouveaux accords de défense franco-centrafricains. Il procédera également à la signature d'un nouveau cadre prioritaire de coopération entre Paris et Kigali pour les cinq prochaines années.

 

NDLR : La venue à Bangui d’un membre du gouvernement français pratiquement la veille de l’expiration du mandat du président Bozizé signifie bien l’échec de ce dernier dans sa politique de coopération avec la France. Depuis fort longtemps, aucun ministre français n’a mis pied à Bangui. La venue d’Alain Joyandet a été plusieurs fois reportée et pour cause. Son homologue centrafricain fut à un moment donné, l’escroc homme d’affaire indo-pakistanais Saifee Durbar que Bozizé a cru devoir par amitié mafieuse, nommer vice ministre des affaires étrangères et de la coopération avec résidence à Londres alors que la France réclamait son extradition pour le jeter en prison pour qu’il purge sa condamnation par sa justice pour diverses escroqueries dont il s’était rendu coupable. Tant que durait cet imbroglio diplomatico-judiciaire, Alain Joyandet ne pouvait se rendre à Bangui.

Durant son escale, le responsable français devrait enfin sans doute, signer avec les autorités centrafricaines, les nouveaux accords de défense dont Bozizé a fait traîner la conclusion, cherchant vainement à y voir inclure, à défaut de clauses secrètes du moins des dispositions visant à lui assurer une certaine protection de son pouvoir en cas de crise intérieure, privilège avec laquelle Sarkozy voudrait enfin définitivement rompre désormais avec les roitelets africains.

Cette visite d'Alain Joyandet intervient aussi à un moment où on apprend selon notre confrère de la Lettre du Continent n° 585 du 1er avril, que Bozizé aurait récemment adressé un courrier à Nicolas Sarkozy pour demander à ce qu'Areva construise une centrale nucléaire près du site d'exploitation des mines d'uranium de Bakouma.

L'argument à l'appui de la requête du général président centrafricain serait que "Cinquante près les indépendances, il est plus que temps que les Etats africains bénéficient de la valeur ajoutée industrielle de leurs matières premières". On se demande si c'est un poisson d'avril que Bozizé fait à Sarkozy et Areva ou s'il est vraiment sérieux. C'est sans doute sa façon à lui d'obtenir qu'Areva l'aide à résoudre la crise énergétique de la RCA et des coupures et autres délestages sauvages de l'ENERCA à Bangui.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE