Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 03:05

 

 

 

 

Kony

 

 

 

La République centrafricaine et 3 autres

La Maison Blanche doit maintenant agir, selon les organisations de droits

 

Enough Project

Contact: Matt Brown, mbrown@enoughproject.org , 202-468-2925

WASHINGTON 17 juin 2011- La Commission des forces armées du Sénat a mis de côté 35 millions de dollars pour financer une stratégie d'élimination de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), milice la plus brutale de l'Afrique centrale, et la reconstruction des communautés affectées par leur campagne de violence.

Des groupes de droits de l'Enough Project et Resolve font l'éloge du comité, en particulier Carl Levin, président (D-Michigan) et James Inhofe (R-Oklahoma), qui ont présenté l'amendement pour financer la stratégie de la lutte contre la LRA. L'administration Obama doit agir maintenant pour mettre en œuvre la stratégie visant à débarrasser l'Afrique de ce fléau destructeur de la LRA, ont dit les groupes des droits.

"La Commission des forces armées a envoyé un message fort que la fin de la campagne de terreur de la LRA doit être une priorité du gouvernement américain", a déclaré David Sullivan, directeur de recherche à l'Enough Project. "L'administration Obama doit utiliser cet argent pour mettre la stratégie en action dans le cadre d'un effort régional coordonné pour arrêter la LRA et mettre fin à la crise humanitaire qui l’accompagne."

La Loi sur l'autorisation de la défense nationale de l'année 2012 se déplace à l'ensemble du Sénat avant d'être fusionnée avec un projet de loi similaire. Les groupes de droits ont appelé la Chambre à adopter l'amendement de la stratégie de financement de la lutte contre la LRA lors de la réunion.

L'argent devrait financer le soutien militaire et le renseignement pour le gouvernement de l'Ouganda et tout autre gouvernement qui participe à des opérations pour éliminer la menace posée par la LRA.

"Le président Obama devrait envoyer des conseillers dans la région pour aider ces gouvernements à protéger les communautés ciblées par la LRA et s'assurer que cet argent est utilisé de manière efficace", Michael Poffenberger, directeur exécutif de Resolve. «Une fois que ce financement est en place, l'administration n’aura aucune excuse, mais doit agir."

 

NDLR : "Le président Obama devrait envoyer des conseillers dans la région pour aider ces gouvernements à protéger les communautés ciblées par la LRA et s'assurer que cet argent est utilisé de manière efficace". Cette précaution est d'autant plus importante que la cupidité des prédateurs qu'on appelle les autorités actuelles de Bangui, est bien connue de l'administration américaine et nécessite des dispositions particulières pour que la part de cet argent qui doit revenir à la RCA n'aille pas gonfler tout simplement les comptes bancaires déjà bien garnis de Bozizé ou ceux  de son fils Francis.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers