Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 00:17




Source : Koaci.com |Yaoundé  08/11/2009 | 02:55:04

 

Le général Raymond Germanos est accusé d’avoir téléchargé des vidéos pornographiques mettant en scène des mineurs.



Raymond Germanos, 68 ans, général français à la retraite et connu comme un proche du président de la République du Cameroun a comparu mardi pour avoir téléchargé des images pédophiles mettant en scène des enfants de 6 mois à 12 ans. Le général Germanos, qui a même été présenté comme le conseiller du président Paul Biya en matière de Défense. Il est donc considéré par certains observateurs comme l’un des hommes d’influence du régime Biya, un des conseillers de l’ombre du chef de l’Etat camerounais.


L’affaire pour laquelle Raymond Germanos remonte à l’année 2006. Des policiers autrichiens, au cours d’une enquête, se sont intéressés à un site Internet diffusant des images et vidéos pornographiques, principalement pédophiles. L’enquête a permis de repérer les utilisateurs du site, dont le général Raymond Germanos. La trace de celui-ci a été remontée grâce à l’adresse de son ordinateur. Le général n’a d’ailleurs pas nié les faits. Une perquisition a été faite à son domicile par des policiers français alertés par Interpol et son ordinateur a été saisi. Près de 3 000 photos mettant en scène des enfants ont été retrouvées dans le disque dur de cet ordinateur.


D’après les informations relayées par la presse française, le général Germanos, après avoir reconnu les faits au cours de ses auditions chez la juge, s’est dit prêt à se soumettre à un traitement.


Mis en examen en juin 2008, Raymond Germanos a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de sortir d'Ile-de-France. Le 9 octobre 2009, il a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris. Il encourt une peine de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. Au cours de sa comparution de mardi dernier, il a demandé un assouplissement du contrôle sous lequel il a été placé. «La cour d'appel de Paris a mis sa décision en délibéré au 10 novembre, selon une source judiciaire», indique Ouest France.

 
Diplômé de Saint-Cyr, ce général d’armée (5 étoiles) a dirigé en France le Service d'information et de relations publiques des armées (Sirpa). A cet effet, pendant la guerre du Golfe, il a été particulièrement présent sur les plateaux télé et a acquis une certaine notoriété dans son pays. Il a par ailleurs commandé le 2e régiment étranger de parachutistes. Commandeur de la Légion d'honneur, il a aussi dirigé les cabinets militaires des anciens ministres français de la Défense Charles Millon et Alain Richard

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE