Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 22:57

 

 

 

 

Francis Bozizé

 


 

Bangui 19 oct (CAP) - A la faveur des émeutes du 2 août dernier des mécontents recalés au recrutement dans les FACA, plusieurs détenus de la maison d’arrêt de Ngaragba s’étaient fait la belle profitant de l’effraction de la porte principale. Parmi ces détenus, un citoyen français dénommé Marc Girardeau qui y végétait en avait également profité pour s’en aller mais était revenu de lui-même quelques jours après se présenter aux autorités de Bangui qui, au lieu de le remettre en prison toujours à Ngaragba, l’ont mis plutôt dans les geôles sordides de l’Office Centrale de Répression du Banditisme (OCRB).

 

Selon nos informations, ce Français qui travaillerait pour un fournisseur chinois d’équipement et de matériel militaire aurait eu maille à partir avec le ministre délégué à la défense nationale Francis Bozizé dans un trafic de matériel militaire pour lequel le rejeton de ministre se serait senti lésé par l’intermédiaire français et ses partenaires chinois. C’est la raison pour laquelle Marc Girardeau se serait retrouvé à Ngaragba.

 

Seulement, depuis que ce citoyen français s’est retrouvé dans les geôles de l’OCRB, son état de santé se détériore et dernièrement, le médecin de l’ambassade de France à Bangui a même dû se rendre à l’OCRB pour le perfuser. Tout porte à croire que l’attitude de Francis Bozizé consistant à faire croupir ce monsieur plutôt dans les geôles de l’OCRB qu’à la prison de Ngaragba semble être dictée par une envie de vengeance personnelle, histoire d’en faire voir de toutes les couleurs au citoyen français. Ce Francis Bozizé, même l'ex-demi-dieu Ndoutingaï avait dénoncé son arrogance. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers